Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Événement #1 : Première mission

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Ven 6 Juin - 12:39




Le deuil d’un royaume
Émeraude avait connu des jours meilleurs. On s’était tout d’abord inquiété de la santé du roi Cyril d’Émeraude qui avait fini par prendre les détails en main et de nommer sa plus précieuse pupille, Amalthéa au titre d’héritière de la couronne. Ses autres enfants étant trop jeunes pour assumer ce rôle. Cyril avait senti chez la jeune immortelle, un esprit vif à l’affût de tout et surtout, l’expérience malgré son apparence. Le peuple lui, s’était montré clément en acceptant cette protégée comme étant leur future reine. Le peuple d’Émeraude ayant toujours été très ouvert et compréhensif, ils ne virent donc aucun problème avec cette décision. De plus, Amalthéa était à Émeraude depuis des années et connaissait bien le peuple. Le jour du couronnement vint enfin pour la reine. La cérémonie était de toute beauté. On annonça d’abord son couronnement puis la reine dévoila enfin les chevaliers d’Émeraude qui composerait le nouvel ordre des défenseurs d’Enkidiev.

Tout se passait pour le mieux, jusqu’à cet incident …

La reine avait accepté que deux gardes l’escorte jusqu’à la montagne de Cristal. Personne n’était au courant qu’elle était une immortelle mais ce lieu était tout de même sacré et quelques-uns s’y recueillait de temps à autre. Amalthéa s’y rendait pour refaire le plein de ses forces vitales, s’abreuvant à la source à l’intérieur de cette montagne. Bien qu’elle eut toute sa puissance, c’est sur le chemin du retour que tout chamboula et, très vite. Les gardes du corps de la reine furent rapidement mit à terre, peut-être trop même, n’ayant aucune compétence magique. Pour ce qui est de l’immortelle d’Émeraude, ce ne fut pas aussi simple mais elle fut quand même mise par terre sans vie, alors que son âme rejoignait les plaines de lumière. Son corps fut trouvé les heures suivantes et ramené au château.

C’est là que tout devint noir pour Émeraude, le roi Cyril étant en grande peine. Le roi eut des idées de vengeances débordant d’un raisonnement sensé pour un monarque. Ses conseillers durent le remettre sur le droit chemin en lui suggérant alors de remédier à la situation le plus rapidement possible. Des missives furent envoyées à travers Enkidiev aux monarques pour d’abord leur expliquer la mort de la reine puis ensuite pour les inviter à venir présenter leurs sympathies à la famille royale. L’annonce d’un nouveau couronnement fut aussi inscrite sur les parchemins, ne révélant pas qui aurait le titre de reine d’Émeraude. Les monarques et le peuple en entier fut invités sans exception.

Pour laisser le temps à la majorité des invités d'arriver avant d'honorer Amalthéa, diverses activités furent mit en place pour divertir tout le monde. Le retour de la princesse d'Émeraude ne fit pas une grosse vague, même, on en entendit même pas parler en premier lieu. Le château se concentrait d'avantage à préparer la cérémonie pour le départ de la défunte reine. Un berceau en bois fut construit et l'événement eut lieu le soir même de sa disposition. Le corps inerte de la pupille du roi se trouvait enveloppé d'un drap blanc, l'a couvrant au complet. Esmae elle, se tenait en retrait, bien au loin en observant la scène. Le roi ne parlerait pas, il en était incapable. Le conteur se tenait donc à ses côtés pour réciter les adieux à la reine. Même si la voix du conteur était douce, tous pouvait l'entendre facilement de n'importe quel endroit. Esmae se demanda même si un magicien n'était pas en train d'intensifier sa voix.

" Tous ici présent, êtes ici pour dire au revoir à la défunte reine, Amalthéa. Elle fut recueillit par notre roi et d'aussi loin que l'on se souvienne, a toujours été présente à Émeraude. Aimer son peuple, elle le faisait avant même d'avoir une couronne. Elle a toujours été l'image même de la bonté mais aussi l'étoffe d'une véritable princesse, d'une véritable reine. Amalthéa, il est dur pour nous ce soir de vous dire adieu mais nous savons que vous veillerez sur le peuple en entier d'où vous serez. Vous avez été digne d'une reine Amalthéa d'Émeraude. "

La princesse Esmae observait les réactions discrètement. Les gens pleuraient à chaude larmes et sans parler du roi. Les paroles prononcés l'a frappèrent durement en plein visage. Pourquoi donc par tous les cieux l'avait-il demandé ?

Le berceau de la défunte fut allumé d'une torche que tenait le roi. Toute les personnes dans la cours tenait une chandelle qui s'alluma magiquement en même temps. C'était très beau à voir et surtout, très triste. Même Esmae ne put pas s'empêcher de ressentir une profonde tristesse devant tout ça, en retrait.



Une nouvelle reine
Le couronnement de la nouvelle reine fut annoncé le matin suivant les funérailles. Pendant la journée, dans la cours, on s'afférait à préparer l'estrade et toute les décorations de circonstances. Les couleurs choisis était bien entendu le vert émeraude ainsi que le doré. À l'intérieur de la forteresse la reine en devenir était sollicité de tous les côtés. Ils s'étaient tous levés avant même que le soleil le fasse, transformant la salle du trône en salle de préparation. Un petit tabouret était placé au milieu de la pièce, il y avait également un assortiment de tissus, de pierre et  de toute sorte de bijoux posé sur une table. Sur une autre, se tenait des coupes sans oublier la carafe de vin qui ne semblait jamais s'amenuiser. Sur une autre, se tenait des tas de parchemin et des encriers. Les gens se pressaient, personne ne semblait calme, sauf peut-être le roi qui se tenait assis sur le trône en observant sa jeune fille.

Esmae se tenait au milieu du petit tabouret, les bras étendu comme un éventail alors que des femmes travaillaient le tissus doré pour le mouler, le plisser à son corps. La princesse ne s'était jamais sentit aussi accaparé et aussi mal à l'aise. Heureusement, les femmes étaient délicates avec leurs aiguilles, quoique très pressé. La robe d'Esmae serait d'un doré reflétant la lumière du soleil, avec quelques broderie vert émeraude et plusieurs joyau incrusté. On ne lui avait pas vraiment donné le choix et de toute façon, elle n'aurait pas pu choisit parmi tout l’assortiment qui s'offrait devant elle.

Juste devant la princesse, il y avait les couturières et derrières elle, les conseillers royaux qui ne cessait de poser des questions à Esmae et à l'informer d'un tas de truc. Comment allait-elle retenir tout ça ? Elle dû répéter sans cesse après eux ce qu'ils voulaient qu'elle dise en public, tout devait être parfait. Se sentir comme la solution de rechange d'urgence n'avait rien d'agréable, c'était tout ce qu'elle avait en tête.

Lorsque sa robe fut prête, Esmae vit son père s'approcher du centre de la pièce pour observer le travail des dames. Avec une voix qui n'était clairement pas teintée de sympathie, il annonça :

" Bien ... Bien! Une dernière petite chose, tu ne régneras pas seule sur Émeraude et tu devras tenir l'engagement qu'Amalthéa avait elle-même faite. Une alliance a été conclus entre notre royaume et celui de Corail, tu deviendras donc la femme de ce roi et qui plus est, tu suivras ses bons conseils, m'as tu bien compris ?"

La princesse resta là à fixer son père, interdite. Qu-quoi? ... Il était sérieux, c'est ce qui faisait le plus peur. La femme du roi de Corail ? Esmae ouvrit le bouche pour parler mais son père leva immédiatement la main pour lui intimer de ne rien dire. Le fixant toujours, elle finit par faire une révérence devant lui et de descendre du tabouret. La princesse tourna les talons au roi, en soulevant un peu le tissu de sa nouvelle robe pour lui permettre de marcher plus rapidement. Elle quitta la salle de trône et on ne revit pas la princesse de la journée, pas avant que les conseillers viennent l'a chercher où elle se cachait pour l'escorter jusqu'à l'estrade de la cours à l'intérieur de la muraille.

L'un des conseillers qu'elle avait connu lorsqu'elle était encore un enfant vint lui prendre le coude pour l'accompagner. Elle lui avait demandé discrètement s'il allait rester à ses côtés pendant toute la cérémonie, et il lui confirma d'un sourire bienveillant. Déjà, elle se sentait mieux. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi c'était à elle de se présenter au peuple, le roi avait-il honte d'elle à ce point de ne pas vouloir faire sortir les mots de sa propre bouche ? Au bras d'un des conseillers, la princesse fit son entrée en marchant lentement, au même rythme qu'il lui suggérait. Le soleil n'était plus aussi haut dans le ciel, mais était tout de même assez fort pour faire miroiter sa robe comme l'effet d'un mirage. L'effet l'éblouissait elle-même. Ses épaules étaient dégager et on pouvait clairement voir la marque en forme de couronne sur sa clavicule gauche. Ses cheveux blonds eux, avaient été noués en ne laissant s'échapper que quelques petites boucles derrière. La princesse fut surprise de voir la majorité des gens d'Émeraude être là, et même venant de d'autres royaumes. S'avançant jusqu'au devant de l'estrade, les gens devinrent silencieux, trop même. Elle baissa les yeux sur certain d'entre eux, ceux se trouvant au premier rang était les membres de l'ordre d'Émeraude. Elle les survola brièvement et son conseiller lui pressa le bras pour qu'elle commence à parler. Tournant rapidement les yeux pour l'observer du coin de l’œil, la princesse prit une profonde inspiration en débutant, visiblement nerveuse :

"Commençons d'abord par vous remercier tous et chacun d'entre vous, de vous être déplacé dans de telles circonstances et surtout, aussi rapidement. Les présentations sont de mise, puisque seulement un petit nombre d'entre vous me connaissent réellement. Je suis Esmae d'Émeraude, princesse et fille aînée du roi d'Émeraude."

La princesse s'arrêta de parler, son regard venait de se poser sur une personne en particulier. Le garçon qu'elle avait rencontré au village était un ... écuyer !?! Esmae l'observa un moment avant de détourner les yeux vers la foule qui chuchotait entre eux, attendant probablement la suite de l'histoire. La princesse voulu faire un pas en arrière mais le conseiller l'a retint d'une main dans son dos, tournant la tête dans sa direction en lui murmurant de continuer, plus vite elle terminerait, plus vite elle quitterait l'estrade. Elle commença mal assurée et visiblement mal à l'aise face à ce qu'elle venait de voir :

"Je ... ne..."

Le conseiller à ses côtés fronça les sourcils en l'a voyant agir, se demandant ce qui pouvait bien l'a troubler autant. La princesse regardait la foule et s'attarda sur les membres de la royauté des autres royaumes. L'homme à ses côtés se mit à lui répéter ce qu'elle devait dire, se penchant légèrement vers elle. Au même moment, elle sentit une curieuse sensation dans tout son corps. Elle inspirait profondément, sentant ses muscles se détendre et son expression faciale prendre une allure plus relaxante et calme. Elle écouta la voix du conseiller dans son oreille alors qu'il l'a tenait plus fermement  en l'ayant sentit se ramollir sous ses mains. D'une voix plus calme et surtout, plus posée, elle continua :

"C'est malgré les tragiques événements que je suis revenue à Émeraude, ayant demeuré dans le royaume de Topaze pour parfaire mon éducation. La défunte reine a eut la couronne puisque le royaume avait besoin d'une reine dans l'immédiat et que je n'étais pas en âge. Cependant, avec la tournure des événements et malgré le fait que mon âge n'a pas changé en si peu de temps, je suis ici à la demande du roi afin d'accomplir mon devoir royal, celui de diriger et veiller au bien du peuple d'Émeraude mais également d'Enkidiev."

Le conseiller à sa gauche prit la parole, annonçant le couronnement. Le roi d'Émeraude arriva en marchant lentement, étant resté en retrait avec la couronne posé sur un coussin entre ses mains. Le reste de la cérémonie fut prononcé par le roi lui même, dictant ce qu'était le devoir d'une reine alors que sa fille se tenait devant lui, seule. Elle aurait tant préféré faire cette petite scène en privé, dans le château.

Puis la princesse se pencha devant le roi alors que ce dernier y déposait la couronne dorée. La sensation d'avoir quelque chose sur la tête, était ... très étrange. Elle s'y ferait probablement. Lorsque le roi se retira, la nouvelle reine s'avança de nouveau vers l'estrade avec un léger sourire, saluant la foule. Lorsque cette dernière devint plus calme, Esmae plaça sa main à plat à ses cotés, dans les airs comme si elle attendait que quelqu'un vienne y poser la sienne dessus. C'était le cas. Toujours magiquement sous l'effet d'un calmant, elle dit d'une voix presque, joyeuse :

"Je tiens également à vous annoncer à tous, mes fiançailles avec le roi de Corail et vous êtes, bien entendu, tous invités!"

Elle n'avait pas reposé les yeux sur le rang de l'ordre d'Émeraude à ses pieds, se concentrant sur la foule derrière eux alors qu'elle attendait l'entrée du roi de Corail à ses côtés.



HRP :: L'événement est lancé! Lorsque la majorité aura réagit, répondu à la suite, j'enchaînerai avec l'annonce de la première mission pour les chevaliers et les écuyers et également, le dévoilement du chef.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 6 Juin - 22:04




Je règne sur mon royaume avec fierté et honneur. Mon peuple m'aime et j'aime mon peuple, pour rien au monde je le quitterais. Mais j'ai pourtant dus le faire aujourd’hui... Émeraude m'a encore une fois convoqué chez eux pour les funérailles de la reine Amalthéa. Celle ci est morte quelque jours après le début de son règne... Faut vraiment le faire exprès pour mourir dans ces circonstance. Ou elle avait de très gros ennuie, je sait pas.

Au début je voulais refuser, parce-que je n'avais pas envie de me taper encore une fois tout le voyage, mais mes conseiller mon dit d'y aller, pour respect pour la défunte reine. Mais je ne voulais pas y aller, parce-que je laisserais mon peuple se débrouillé. Et j'aime pas laisser mon peuple seul. Je sait qu'il ne ferra pas de bêtise en mon absence, mais si il se faisait attaquer...

Il y a autre chose aussi... mon père a pris sous sont aile, une fille du roi actuelle d’émeraude. Et je ne l'aime pas trop, mais maintenant que mon père est mort, c'est moi qui doit l'avoir sous mon aile. Mais je ne pouvais pas la virer du châteaux... Sa m'aurait fait mal au cœur, alors qu'elle essayait tout pour m'aimer... Car oui, à la base et devait être marié à MOI. Et je vais haïr le roi de Corail juste pour ça.

Le trajet se passa sans encombre... En même temps dix soldat m’accompagner, ainsi que cinq soldat de ma garde personnelle. Je préfère rester prudent, on ne sait jamais. J’étais heureux quand je traversait mon royaume, mais quand j’arrivais au royaume suivant, je mis les rideaux et je me mis à lire.

Une fois arrivé a Émeraude, je me dirigea vers la chambre qui m’étais destiné. Je ne pris même pas la peine de saluer le peuple d’émeraude, ce n'est pas me miens après tout. Je vit quelque chevalier et écuyers dans la cour, ceux la par contre, j'alla à leur rencontre, et je discutèrent un peu.

Bon... je vous passe les détails de la cérémonie pour la reine morte. Ce n'est pas très intéressant, moi ce que je voulais voir c'étais le couronnement d'Esmae. Et ça arriva enfin !
Elle pris la parole.

"Commençons d'abord par vous remercier tous et chacun d'entre vous, de vous être déplacé dans de telles circonstances et surtout, aussi rapidement. Les présentations sont de mise, puisque seulement un petit nombre d'entre vous me connaissent réellement. Je suis Esmae d'Émeraude, princesse et fille aînée du roi d'Émeraude."

Je la voyait un peu stressée, c'est normal, moi quand on ma couronné après que mon père soit mort. J’étais ultra stressé. Je luis fit un petit sourire, pour la détente un peu, Mais elle n'a pas dus me voir surement, avec tout ce monde.

Quelque secondes plus tard elle avait la couronne sur la tête. Elle est vraiment belle avec... Je soupiras doucement... j'avais vraiment envie de péter la gueule à ce rois de Corail, pour m'avoir piqué ma femme ! Et j'en ai toujours envie. Elle repris la parole.

"Je tiens également à vous annoncer à tous, mes fiançailles avec le roi de Corail et vous êtes, bien entendu, tous invités!"

Inviter... Obliger oui ! Mais des que j'ai une occasion de partir, je le ferait de suite, mais pas avant d'avoir vue seule à seule Esmae.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 6 Juin - 23:30




Ouf. Le grand jour était maintenant arrivé. Amalthéa, qui avait eu l’honneur de les nommer chevaliers et écuyers était morte. Ses funérailles avant été grandioses, enfin, pour quelqu’un comme moi qui n’en avait jamais vu d’aussi grande. Mais ce jour était autre : le deuil était terminé. Aujourd’hui, c’était le couronnement de la nouvelle reine d’Émeraude. Je m’étais levée le matin, regardant mon écuyère avec qui je partageais ma chambre. Sans ménagement, à ma façon bourrue, je l’avais réveillée et l’avait forcée à me joindre au bain. Ce fut seulement l’étape du bain terminé que je revins dans ma chambre, m’attendant à ce que mon écuyer me suive. Je me changeais et je revêtais pour la première fois l’armure de notre ordre. Passant une tunique beige ou brunâtre, j’enfilais ensuite mes bottes. Passant ma ceinture sertie de mon sabre habituel, j’y glissais aussi ma dague. Je n’aurais pas à m’en servir, mais il semblait que nous devions les porter de façon cérémonieuse ou je ne sais trop. Les protocoles n’étaient pas encore mon fort, il faut dire! Une fois l’équipement de base placé sur mon corps musclé pour une femme, je passais maladroitement la lourde cuirasse verte. Sans, j’aurais pu me battre sans problème. Mais les armures m’étaient, elles aussi, encore presque totalement étrangères. Je m’assurais que le tout tiendrait bien en place, et je jetais un coup d’œil à la fillette de laquelle je devais m’occuper. C’est seulement lorsque nous fûmes toutes les deux prêtes que je nous menais jusqu’à la cours. Elle devait, peut-être malheureusement pour elle, se tenir à mes côtés. Elle ne semblait pas encore à l’aise en ma présence, mais je ferais en sorte que la situation change prochainement. Je gagnais l’endroit qui serait réservé aux chevaliers lors du discours de la nouvelle reine et, surprise, je constatais que nous arrivions les premières. J’haussais les épaules. Il était encore tôt après tout!

Le temps passa et, rapidement, la cours se rempli de gens et nous fûmes rejoins de tous nos frères et sœurs d’armes. Je me tins droite lorsque la nouvelle reine et tout le cortège royal fit son entrée sur la scène, attentive à ses paroles. C’était un grand jour pour elle, oui. Mais c’était aussi un grand jour pour nous. Bientôt, très très bientôt, nous saurions qui étaient le chef et le sous chef de notre ordre… J’espérais avoir une de ces places. J’étais déterminée à servir notre continent et, qui plus est, je savais avoir une main de fer. Je retenais, par moment, mon souffle, et je croisais discrètement mes doigts. Soudainement, la réalité me rappela lorsque je vis la couronne sur la tête de la reine. Je revenais à la réalité à temps pour l’entendre annoncer ses fiançailles au roi de Corail. Bien évidement, elle était trop jeune pour régner, elle devait donc prendre un époux… Suivant la masse, j’applaudis bruyamment la nouvelle, qui avait de quoi réjouir le peuple. J’attendis, dès que le silence fut retombé, la suite de cette cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 6 Juin - 23:58




Evaelle n'avait pas pu participer au couronnement de la nouvelle reine d'Émeraude à cause d'une vilaine blessure qu'elle avait reçue lors d'un entraînement plutôt agité entre son frère Adelas et elle-même. Lorsqu'un des jumeaux étaient nerveux, l'autre s'occupait de le distraire. Elle n'avait pas su éviter une attaque et son bras avait été marqué par une longue plaie. Le médecin lui avait interdit de nombreuses activités, dont l'équitation, pendant deux semaines afin d'éviter de retarder sa guérison.

Elle avait eu son congé à peine une journée avant de recevoir la tragique nouvelle. Elle s'occupait de son aigle lorsqu'un responsable de la volière avait accouru avec le message royal, la demoiselle allant rejoindre sa mère par la suite pour lui remettre le rouleau de parchemin. La pauvre venait de revenir d'un long voyage à cheval et la princesse se doutait que cela n'avait pas été de tout repos. Cela n'était pas évident de chevaucher sur de longues périodes quand l'habitude n'était plus.

- Mère, nous avons reçu une missive d'Émeraude. La reine Amalthéa n'est plus...
- Par Parandar! Pauvre Cyril, Amalthéa venait d'être couronnée.
- Nous avons reçu une invitation pour les funérailles. Pensez-vous pouvoir vous y rendre?
- Et que penses-tu d'être l’ambassadrice d'Ambre?
- Vous voulez que je m'y rende seule! Mais je ne sais pas...
- Je te connaissais plus téméraire, ma fille.
- Non, ce n'est pas cela! Juste que je n'ai jamais eu à sortir du royaume.

Imiella se leva et prit les mains de sa fille pour les embrasser avant de lui faire un doux sourire, rassurant la princesse qui eut un sourire. Sa mère lui faisait confiance pour représenter le royaume, la ravissant. Elle imaginait déjà la réaction de son jumeau à l'idée qu'elle partait pour Émeraude, la faisant déjà rire.

Prenant congé, elle se précipita aussi rapidement que son éducation lui permettait jusqu'à ses appartements où elle demanda l'aide de sa suivante pour préparer ses bagages, y plaçant ses plus beaux robes et bijoux. Elle ne voulait rien laisser au hasard, espérant d'être à la hauteur de son titre. Après quelques vérifications, et une dispute avec Adelas qui était jaloux de son voyage, elle fit ses au revoir à sa famille et monta sur son cheval avant de prendre la direction du royaume d'Émeraude avec ses protecteurs et sa suivante.

Après quelques jours où son regard s’émerveilla du changement d'environnement, passant du désert à la forêt, elle arriva le matin des funérailles. Enfilant une tenue adéquate dans les teintes de noir, Evaelle se présenta auprès des autres en étant princesse d'Ambre, remplaçant sa mère qui était occupée. Lors de l'annonce du couronnement de la nouvelle Reine, elle espéra que celle-ci n'aurait pas un destin aussi tragique que sa prédécesseure.

Le matin venu, la demoiselle se laissa coiffer avant d'enfiler sa plus magnifique robe composée d'un tissu léger bleu qui virait à l'argent, plaçant quelques bijoux argentés dans ses cheveux. Lentement, elle se dirigea vers le lieu de la cérémonie, saluant quelques personnes, avant d'assister au couronnement d'Esmae. Son regard fixa la jeune demoiselle qui était montée sur l'estrade... celle-ci devait avoir son âge ou être plus jeune! Mortifiée, elle secoua la tête en écoutant l'annonce de ses fiançailles avec le roi de Corail, se demandant comment elle pourrait régner à son âge. Elle sentit une profonde estime pour la nouvelle Reine, sachant que cela ne serait pas évident pour elle que de subir la pression et le poids de la couronne sur sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 7 Juin - 0:02




Hestios, notre roi, avait été convoqué à Émeraude. Les funérailles de la reine Amalthéa devaient être célébrés et, peu après, le couronnement de la nouvelle reine. Je savais que nous l’avions hébergée à Topaze pour l’avoir croisée plusieurs fois dans le château, mais mon rôle n’était pas de me mêler à la royauté. J’avais donc évité de me lier à elle, comme je le faisais normalement avec toutes les autres personnes. Enfin, qui dit que le roi va à Émeraude, dit que je l’accompagne. En effet, c’était là ma chance de revoir cet elfe duquel je m’étais éprise lorsqu’Amalthéa, au cours de son court règne, avait nommés les chevaliers de l’ordre qui protégerait Enkidiev. Juste avant que nous ne nous quittions, il m’avait embrassée. Légèrement, nos lèvres s’étaient touchées et c’était tout. Pourtant, ce souvenir m’avait hantée depuis ce jour. Mon ventre était toujours plein de papillons lorsque je pensais à lui et, lorsque mon roi avait accepté que je l’accompagne, ces mêmes papillons avaient bondis partout. Sans courir, mais en marchant très rapidement malgré tout, j'avais gagné ma tour, faisant mes bagages en hâte.

Lorsque mes bagages avaient été bouclés, je m'étais jointe à la garde du roi, voyageant avec lui et ceux chargés de sa protection. Le voyage avait été long, inconfortable, mais je n’avais pas vu le temps passer. Mon esprit était tourné vers Émeraude, vers cet évènement. Ce fut au bout d’encore une autre journée de chevauchée que je finis par mettre le pied à terre dans la cour du château. Mes ailes frémissaient légèrement contre mon dos, montrant mon excitation qui, autrement, ne paraissait pas. Je déchargeais moi-même mes sacs de mon cheval, les portant jusque dans ma petit chambre. Le roi avait une belle chambre et, nous, une petite contigüe. Je dressais un rideau entre nos deux lits. Je ne savais pas si nous resterions suite au couronnement et à la fête, mais je le souhaitais! Je ne voulais pas remonter en cheval aujourd’hui; mes jambes et mon fessier me faisaient souffrir; et je voulais revoir ce beau chevalier. Nous nous préparâmes et, avant que l’évènement ne commence vraiment, je sortais. Je portais cette même robe blanche dans laquelle l’elfe m’avait trouvée si belle, voulant lui rappeler le baiser qu’il m’avait volé à ce moment. Malheureusement, nous n’étions pas à côté des chevaliers et, ne voulant pas me ridiculiser, je ne lui fis pas de grands signes de la main. Je décidais plutôt d’aller le voir dès le discours terminé. Je me tins donc auprès de mon roi, le jeune Aeron à mes côtés, et je fixais mes yeux sur la jeune reine, écoutant sa douce voix et les mots qu’elle prononçait.
Revenir en haut Aller en bas
ROI DES ELFES
avatar
Sam 7 Juin - 10:14
Voir le profil de l'utilisateur



La plus grande tragédie pour des parents est de voir leurs enfant partir avant eux, le jeune roi elfique lisait le message apporter d'émeraude, la pupille du roi avait été assassiner, tout les royaumes étaient invité a venir pour les funérailles de la jeune reine. Vassilios lâcha une petite larme en fermant la lettre, il ne connaissait pas la souffrance de perdre un enfant mais la partager avec le roi d'émeraude, l'elfe se prépara donc pour partir au royaume d'émeraude l'endroit où la plus part des elfes au grand potentiel magique était parti. Les membres de son clan voulait l'obliger a prendre une escorte pour se rendre dans le royaume des hommes, malgrès les années qui passaient le peuple des elfes avaient encore du mal a faire confiance aux humains, le jeune roi voulait changer sa pour que son royaume soit plus ouvert aux autres royaumes.

Le voyage se fit en barque le moyen de transport le plus rapide pour aller jusqu'au royaume d'émeraude, étant donner qu'aucun pont n'a été fait pour facilité le voyage entre le royaume d'Estolie et les autres, quand il arriva dans le royaume d'émeraude, le roi utilisa son pouvoir de camouflage pour se rendre au château sans encombre. Une fois arriver devant ce grand bâtiment fait de pierre, Vassilios resta figé devant, comment des êtres pouvaient vivre aussi loin de la nature, enfin bon les humains avaient leurs façon de vivre, il se présenta au garde qui le conduisis dans ces appartement, encore une fois il fut étonné du confort, il n'avait pas le même chez lui. Le lendemain il assista aux funérailles de la jeune reine, l'elfe sentait tout la tristesse dans la cour, la famille mais aussi le peuple pleuraient la mort de la pupille du roi, une fois encore le roi elfe fût étonné. Vassilios présenta en personne ces vœux de condoléance a la famille royale puis il se retira dans ces appartements, ce genre d'événement était une grande épreuve pour les elfes, qui ressentait toute les émotions, c'est comme si le monde s'écroulait a chaque funérailles.


Le lendemain, ce fût un tout autre événement qui s'annoncer, le couronnement de la nouvelle reine Esmae, la tristesse de la veille pouvait encore se faire ressentir dans le coeur des gens, mais elle était moins présente il écouta la jeune femme qui fit son discourt devant la foule, elle était stresser rien de plus normal mais un autre sentiment se fit sentir dans le coeur de la jeune femme, un refus quelque chose la contrarier, l'intuition de l'elfe se confirma lorsque la jeune femme annonça ces fiançailles. Le jeu de la royauté pouvait être cruelle surtout pour les jeunes femmes, étant le roi de son pays il pouvait choisir son épouse, mais les princes et princesses n'avaient pas toujours le choix la preuve était devant lui.

Le roi des elfes resta de son côté espérant pouvoir rencontré d'autre roi ou reine du continent pour enfin se renseigné sur chacun d'entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
SOUS-CHEF DES CHEVALIERS D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Sam 7 Juin - 10:57
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Les premiers jour a émeraude étaient dur pour le jeune elfe, il était pas habituer a dormir dans une chambre de pierre, pour une personne qui dormait dans la nature presque tout les soirs, une routine qui fut un peu troublé mais il avait fait se choix, encore une fois il ne pouvait pas revenir en arrière. Mais il ne s'attendait pas a se que la reine d'émeraude, soit assassiner quelque jours après la fondation de l'ordre d'émeraude, qui pouvait faire se genre d'acte sur le continent, puis surtout pourquoi? Une missive fut envoyer dans tout les royaumes, la chose que redoutait le jeune elfe c'était que sa famille viennent avec le roi des elfes, mais il était hors de question, de revenir a Estolie, il n'avait pas fait tout se voyage pour rien.

Le jour des funérailles arriva rapidement, il avait senti la présence d'une personne qui faisait battre son coeur, la magicienne de Topaze était la, mais il devait rester avec l'ordre d'émeraude, pendant les deux événements du royaume, le jeune elfe ne put contenir ces larmes pendant le rite funéraire, toute la tristesse qu'il sentait était un supplice pour le chevalier, une fois la cérémonie fini, le jeune elfe prit le chemin pour les jardins du château le seul endroit où il arrivait a se calmer.

Le lendemain il mit sa tenu d'apparat pour le couronnement de la nouvelle reine Esmae, le jeune elfe resta a côté des ces frères et soeurs d'armes pour la cérémonie, il regarde les chevaliers et les écuyers, il ne les connaissait pas encore mais il allait vite faire connaissance avec eux, le jeune elfe regarda la nouvelle souveraine annoncer ces fiançailles, tout le monde étaient invité, une fois de plus une cérémonie dont l'elfe ne connaissait pas les coutumes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 8 Juin - 16:23




THE KING WE NEED



Amalthéa aura été le mystère de sa vie.  La jeune blonde était tout sauf normale.  Lucius pouvait comprendre pourquoi Cyril avait été captivé par la jeune femme, mais le roi devait avouer qu’il avait quelques doutes quant à la légitimité de l’héritage.  Il savait Esmaé.  Il savait que le roi avait une fille.  Il aurait pu comprendre que Cyril aurait préféré un homme au trône, mais à la place, il avait choisi une femme que personne connaissait.

Cependant, Cyril avait eu raison, lors de sa rencontre avec le roi et son héritière.  Le vieil homme lui avait suggéré de faire des recherches dans l’arbre généalogique royal d’Émeraude, et curieux comme tout, Lucius ne s’était pas gêné de le faire.  Eh bien oui, il y avait bel et bien une Amalthéa dans l’arbre généalogique d’Émeraude.  Et si c’était la même princesse, elle devait être immortelle, car elle avait vécu il y a plusieurs centaines d’années de cela.  Mais cette jeune femme ne pouvait pas être immortelle, n’est-ce pas?

Et pourquoi pas.  Elle avait été si différente des autres femmes.  Elle était proche de l’âge de sa sœur, et leur niveau de maturité était d’un extrême à l’autre.  Lucius devait avouer qu’Amalthéa l’avait mis mal à l’aise.  C’était bien la première fois qu’une femme lui donnait le sentiment d’être au-dessus de lui.  Surtout à cet âge!  Il y avait quelque chose chez cette blonde de surnaturel, d’irréel.  Il y avait une infinie tristesse, une sagesse démesurée, et une résignation face au temps qui semblait éternelle.

Mais non… elle devait juste être malheureuse.  Et pour ce qui était de Cyril, jamais il ne comprendra pourquoi il avait choisi cette… « ancienne princesse ».  Sûrement un amour interdit.  Les hommes avaient tendance à faire des choses stupides lorsqu’il tombait en amour.  Lucius espérait ne jamais rencontrer le grand amour, ha ha!  Il avait mieux à faire que ça.

Lors de sa rencontre avec Amalthéa, il avait cru tout simplement qu’elle était en amour et qu’elle voulait fuir le trône, ce qui aurait été parfait pour Lucius.  Il aurait eu le trône d’Émeraude pour lui seul.  Elle semblait être forcée d’être là, ce qui était normal, il supposa.  L’arrangement avait été fait entre lui et Cyril, il ne pensait pas que la jeune femme avait eu son mot à dire dans cette entente.  Cependant, lors de son couronnement, elle semblait encore plus bizarre.  Lucius se souvenait que la journée avait été péniblement chaude, ou du moins, pour ses goûts.  Il était resté à l’intérieur, à l’étage, et il avait vu tous ces femmes et hommes dans la cour, se réfugiant à l’ombre, rougit par la chaleur.  Mais pas Amalthéa.  La nouvelle reine couronnée était restée immaculée, comme si la chaleur n’était qu’un produit de leur imagination.  Elle était restée de marbre et Lucius devait alors admettre que son contrôle de soi et de ses émotions était fascinante, et que le roi Cyril avait fait un très bon choix.  Mais c’était quand même… surnaturel.  Lucius avait supposé qu’elle possédait des pouvoirs magiques comme la majorité dans cette cour.  Mais en réalité, il n’en savait que dalle.  Elle aura été tout simplement un mystère.

Il faut dire qu’après le couronnement, il avait été occupé à être offusqué.  Lucius avait cru que la nouvelle reine Amalthéa aurait annoncé ses fiançailles et son alliance avec le royaume de Corail.  Il était vrai que c’était une annonce soudaine, mais des fiançailles ne signifiaient pas un mariage le lendemain.  Cyril lui avait dit qu’ils préféraient bien installer le nouvel Ordre d’Émeraude, s’assurer que tout cela était en place et que tous les royaumes donnent leur approbation avant que les fiançailles ne soient annoncées.  Lucius pensait tout de même qu’une simple annonce courte aurait suffi…  mais cela ne valait pas la peine de bousculer l’alliance entre Émeraude et Corail juste pour une question de timing.  

D’ailleurs, la mort d’Amalthéa avait eu tout son timing, il devait le dire.  Le roi Lucius était retourné à Corail, puisqu’il avait toujours son propre royaume à gérer, attendant l’annonce avec impatience.  Cependant, la missive qu’il avait accueilli d’Émeraude fut loin d’être ce qu’il espérait.  On lui annonçait, de la même manière qu’il avait été annoncé à tous les autres royaumes, la mort de la Reine.  Court règne.  Cette annonce avait été catastrophique en deux raisons.  Avec la mort de cette femme, il perdait son accès au trône d’Émeraude.  La missive annonçait le couronnement d’une nouvelle reine, sans préciser qui, ce qui ne plaisait pas vraiment à Lucius.  Le roi de Corail aimait tout savoir.  Plus on en savait, plus il était facile de planifier les choses.  Cependant, la véritable catastrophe dans toute cette histoire, c’était que la reine avait été assassinée, et que personne ne savait qui était le coupable.  

Les jours suivants furent d’un stress intense pour le roi de Corail.  Les fiançailles entre lui et Amalthéa n’étaient pas secrètes, et Émeraude savait que Lucius avait été fâché qu’elles ne soient pas annoncées au public.  Les relations entre leurs royaumes n’étaient pas tendues, mais il aurait été facile de supposer que Corail planifie le meurtre d’Amalthéa.  Et ça, c’était une catastrophe.  Lucius voulait que tous les royaumes le considèrent comme un allié de grande taille.  Lucius voulait que tout Enkidiev le porte dans son estime, comme un homme bienveillant, le premier homme vers qui se tourner.  Et le meurtre d’Amalthéa allait tout gâcher sa réputation….

Heureusement, il fut rapidement rassuré à son arrivée à Émeraude pour les funérailles de sa fiancée.  Cyril était complètement dévasté, mais il avait encore le cœur pour lui expliquer ce qui s’était passé.  Personne ne savait qui avait bien pu assassiné la jeune femme, mais une remplaçante lui avait été trouvé et elle se trouvait déjà à Émeraude.  C’était la fille de Cyril, Esmaé.  Lucius devait avouer qu’il ne savait peu de choses au sujet de cette adolescente, si ce n’était qu’elle avait été envoyé à Topaze.  Lucius ne savait pas pourquoi cette jeune fille avait passé la majorité de sa vie dans un autre royaume, mais il sentait que Cyril n’avait ni le cœur d’expliquer ce choix, ni le désir de parler de sa fille.  Malaise… mais Cyril lui avait assuré que ses fiançailles n’étaient pas annulées.  Il était maintenant fiancé à la petite princesse, qui était bien entendu trop jeune pour régner seule.  Surtout un royaume tel qu’Émeraude… et ce qu’avait fait Cyril et Amalthéa.  On demandait à une enfant de s’assurer la charge d’un nouvel Ordre qui sortait des légendes et qui se devait être le protecteur de tout le continent.  Elle devait s’occuper d’un royaume avec lequel elle n’était pas du tout familière et d’une petite armée de magiciens dont la population allait comparer avec les légendes…  Lucius n’allait pas le cacher, il avait pitié pour la jeune Esmaé.

Elle était telle une brebis perdue.  Elle semblait terrorisée.  Le roi l’observa tout le long des funérailles d’Amalthéa, et il ne put s’empêcher de la prendre en pitié.  Il était évident qu’elle n’était pas prête pour régner.  Il lui semblait même qu’elle n’en serait jamais capable.  Elle n’avait pas été élevée ainsi, elle semblait du genre à être trop docile, et la royauté ne peut jamais se permettre d’être docile.  Un bon roi a une prise de fer, il dirige, il mène.  Une femme comme Esmaé n’était bonne comme épouse, à écouter ce que son mari dicte et à hocher la tête, ne se souciant que de ne jamais contrarier son époux.  Dans d’autres circonstances, Lucius se sentirait très mal pour la pauvre héritière, qui devait vivre un stress intense.  Mais Lucius voulait diriger Émeraude; il voulait le contrôle de cet ordre de chevaliers.  Esmaé était donc parfaite pour lui.  Il allait devenir le leader d’Émeraude tout naturellement, et avec l’Ordre, il allait pouvoir influencer Enkidiev au grand complet.

Lucius fut l’une des rares personnes à ne pas ressentir de la tristesse aux funérailles d’Amalthéa.  Il la remercia d’être morte.

Le couronnement de la princesse Esmaé fut annoncé le lendemain matin, transformant l’atmosphère lourde du château.  On prépara des festivités, mais l’humeur générale gâchait celles-ci.  Le roi était toujours dévasté, et cette humeur se répandait partout parmi les serviteurs.  Le roi de Corail avait espéré pouvoir parler à sa nouvelle fiancée, mais elle était sollicitée de tous les côtés en préparation de son couronnement.  Tant pis, il lui parlerait après.  Il était évident qu’elle serait facile à manipuler.  Il n’aurait qu’à lui montrer un peu de compassion et elle allait se laisser faire et lui donner tous les pouvoirs.  Le mieux serait qu’elle tombe amoureuse d’un garçon; il lui dirait qu’il comprenait sa situation et qu’elle devait suivre son cœur, abandonner le trône et il aurait alors le contrôle légitime des deux royaumes.  

Les chevaliers et autres invités s’assemblèrent dans la cour intérieure du château.  Lucius remarqua la présence de royauté, accompagnée de leurs mages, ainsi que de jeunes enfants ― sûrement les élèves choisis par la magicienne d’Émeraude.  Contrairement au couronnement d’Amalthéa, le soleil était bien plus agréable.  Il était dommage, mais l’atmosphère n’était pas aussi joyeuse.  Il était normal, certes, on venait d’enterrer la dernière reine, mais Lucius sentait un petit malaise pour Esmaé, qui devait être traumatisée.  Son propre couronnement, hanté par une femme que son père lui préférait…  Cela devait être épouvantable.  

La princesse entra alors dans la cour, accompagné d’un conseiller âgé qu’elle semblait connaître.  Lucius, comme au couronnement d’Amalthéa, était situé à l’étage et surveillait la cour du haut.  Où était Cyril…?  Vraiment, il allait devoir demander à Esmaé pourquoi son père la prenait en froid ainsi.  La dernière chose qu’il vit avant qu’il ne descende dans la cour fut le miroitement de la robe sur son visage, ainsi que son hésitation devant les chevaliers.
Lorsqu’il entra dans la cour, il la vit paralysée, incapable de dire un mot.  Eh bien, ça commençait bien!  Le conseiller la ramena vite à l’ordre, contrarié, comme n’importe quel autre conseiller qui veut que tout se déroule à la perfection.  Rêve impossible, la journée avait mal commencée avant même qu’elle ne débute.  Tout était précipité, forcé.  Il ne serait même pas surpris si elle prenait la fuite devant toute cette pression.

Tout d’un coup, alors que le conseiller lui chuchotait à l’oreille, elle se détendit.  Pendant un instant, il crut revoir l’expression d’Amalthéa, cette sorte de résignation comme si rien de pire ne pourrait arriver.  Mais c’était probablement son imagination…  cette femme allait l’hanter pour le restant de ses jours.  Esmaé reprit enfin la parole, continuant son petit discours, expliquant son séjour à Topaze, l’héritage d’Amalthéa et son retour forcé à Émeraude.  Qu’est-ce qu’elle était docile…  Elle avait répété à perfection ce que son conseiller lui avait dit.  C’en était admirable.  

Cyril entra finalement dans la cour, débutant ainsi la cérémonie de couronnement de sa fille.  Il resta de marbre, mais Lucius remarqua très bien qu’il manquait l’enthousiasme qu’il avait eu lorsqu’il avait couronné Amalthéa.  Cela dit, la cérémonie devait avoir lieu, et bien qu’il était dommage que la première impression soit ainsi gâchée à cause de cette femme qu’Esmaé devait que « remplacer », le peuple avait besoin d’une nouvelle reine.  Dès que Cyril allait finir son discours, il allait se retirer et tout le pouvoir lui reviendrait alors.  Vraiment, c’était une très belle journée pour le roi de Corail.

Au grand plaisir de Lucius, la nouvelle reine annonça ses fiançailles, contrairement à Amalthéa.  Le roi de Corail s’avança vers l’estrade, petit sourire chaleureux au visage.  Avant qu’il ne monte, il ne put s’empêcher de tourner légèrement la tête vers Hestios, ayant eu une mauvaise sensation l’espace d’un instant.  Le jeune roi de Topaze le dévisageait avec haine, ce qui fit sourire Lucius.  Il était jaloux?  Qu’est-ce que c’était mignon!  Voyons, il était bien trop jeune pour conseiller Esmaé… il devait probablement avoir besoin de conseils des autres rois pour son propre royaume!  Le roi de Corail eut un petit rire, puis reporta son attention sur Esmaé.  Il grimpa l’estrade avec ce petit sourire, saisit la main de la nouvelle reine et lui fit un baisemain.


― « Mes félicitations, ma Reine, vous avez très bien fait cela. »

Le roi se tourna alors vers le peuple, toujours souriant, improvisant alors un petit discours tout en tenant la main de sa fiancée dans la sienne.

― « Peuple d’Émeraude, Chevaliers, je souhaite vous offrir mes condoléances pour votre ancienne Reine.  J’ai eu l’honneur d’être fiancé à une brillante femme, aussi sage qu’elle était belle, passionnée par son peuple et aimée de tous.  Je suis sûr qu’elle nous aurait tous amener à une grande prospérité dans la paix totale dont vous, Chevaliers, en êtes les protecteurs.  Cependant… »

Lucius tourna alors la tête vers Esmaé, avec un grand sourire.

― « J’ai maintenant l’honneur d’être fiancé à la fille de Cyril d’Émeraude, et je me dois de remercier l’infinie bonté de votre roi pour me donner la main d’une si charmante demoiselle.  Je profite donc de cette occasion pour jurer loyauté envers Émeraude.  Par ces fiançailles, je m’offre complètement à vous, Esmaé d’Émeraude. »

Il lui fit une révérence, juste pour l’impressionner.  Il se redressa ensuite et redressa la parole pour l’assistance.

― « Corail est ainsi un allié d’Émeraude et supportera sa reine dans tous ses besoins.  J’offre toute mon aide à vous, chevaliers, et à vous, Esmaé d’Émeraude.  Sachez que Corail sera toujours là pour vous supporter, et fera tout pour protéger la paix que vous instaurez avec l’Ordre d’Émeraude.  J’invite d’ailleurs mes confrères et consœurs royaux à offrir votre propre soutien à notre nouvelle reine d’Émeraude, ainsi qu’à notre Ordre.  Je crois qu’avec un tel deuil tragique, ils en ont grandement besoin. »

Il dévisagea chaque membre de la royauté présent, s’attardant un peu plus longtemps sur Hestios, dont la haine l’amusait.

― « Avant de vous redonner parole, je vous souhaite longue vie et prospérité à votre royaume! »
Revenir en haut Aller en bas
MAGICIENNE D'ÉMERAUDE
{ INTENDENTE D'ÉMERAUDE }
avatar
Dim 8 Juin - 20:47
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Évènement 1

Les funérailles

La mort de la reine d'Amalthéa frappa le royaume d'Émeraude, affectant durement le roi d'Émeraude mais aussi son peuple, la jeune femme étant très aimée par tous.

Malgré le fait qu'Alysanne était déjà à Émeraude à l'arrivée d'Amalthéa, elle l'avait bien peu connue de façon personnelle. Elle n'était pas toujours près du Magicien d'Émeraude lorsque celui-ci rencontrait le Roi ainsi que sa pupille, préférant la magie à la politique. Maître Edric avait aidé Amalthéa et Cyril à rebâtir l'Ordre d'Émeraude, plusieurs parchemins que la nouvelle Magicienne d'Émeraude avaient trouvés pouvaient témoigner de leurs travaux à ce sujet. Pourtant, il n'avait jamais parlé clairement de ce projet à son apprentie, préférant lui faire des allusions cryptiques, la laissant deviner l'ampleur de la tâche à venir. Qu'avait-il bien pu voir en lisant les étoiles ? Il n'en faisait mention dans aucun de ses parchemins, et pourtant... Alysanne avait bien tenté de lire les étoiles afin d'en obtenir un signe mais malheureusement elle n'avait jamais été bien douée dans cet art, à son plus grand malheur.

Même si elle n'avait pas très bien connue la défunte Reine, Alysanne était triste car elle semblait avoir bon cœur. Émeraude avait besoin d'une Reine qui saurait donner espoir au peuple et permettre au Royaume de prospérer.

La cérémonie donnée pour ses funérailles fût emplie d'émotions, les gens pleurant à chaude larmes leur Reine. Le Roi était visiblement lui-même très ému. Près de lui, en retrait, se tenait une jeune femme blonde, très jolie. Comme tous les gens au Château, Alysanne avait entendu la rumeur comme quoi la princesse aînée était de retour à Émeraude, convoquée par le Roi lui-même. En la regardant, la Magicienne pouvait toujours voir en elle la petite fille qu'elle avait été, même si elle avait à peine eu l'occasion de lui parler pendant l'année où elles étaient toutes deux à Émeraude.

Finalement, le Roi d'Émeraude prit une torche et mis feu au cercueil de bois d'Amalthéa. Alysanne se concentra quelques secondes et les chandelles dans les mains des gens s'allumèrent, offrant l'espoir de jours meilleurs et aidant l'âme de la défunte à trouver sa route vers les grandes plaines de lumière...



Le couronnement

La Magicienne ne fût pas surprise en apprenant le couronnement d'Esmae. Le Roi n'avait visiblement pas convoquée sa fille à Émeraude pour rien et la princesse était après tout son héritière, sa chair et son sang.

Quand l'heure fût enfin arrivée, tous se dirigèrent vers la cour où devait avoir lieu la cérémonie de couronnement. Les membres de l'Ordre devait bien entendu prendre leur premier rang devant l'estrade. Elle se plaça elle-même un peu en retrait. La jeune femme croisa le regard de Kerosa et lui faire son plus magnifique sourire, puis tenta de se concentrer sur ce qui se passait sur l'estrade.

La princesse était magnifique dans sa jolie robe or sertie d'émeraudes et son discours fût prononcée d'une voix légèrement teintée de nervosité, ce qui était très normale pour être une jeune femme qui connaissait à peine les gens présents devant elle. Néanmoins, lorsqu'elle se releva avec son imposante couronne sur la tête, Alysanne applaudit chaleureusement la nouvelle Reine d'Émeraude... puis fronçant les sourcils en apprenant ses fiançailles. Il était commun pour la royauté d'organiser des mariages arrangés et Alysanne avait toujours plaint ces derniers car bien que dans certains cas les époux apprenaient à s'aimer, ce n'était malheureusement pas toujours le cas. Le Roi Lucius avait été fiancé à Amalthéa et visiblement le Roi d'Émeraude n'avait aucune intention de briser cet arrangement.

Le Roi Lucius commença son discours... et Alysanne eût un étrange frisson qui lui traversa le dos. Un frisson de dégoût ou de peur, elle n'aurait su le dire... Néanmoins, c'était tout sauf une sensation agréable. Cet homme semblait vaniteux et très bon acteur... mais dans ses yeux, elle voyait quelque chose qui ne lui plaisait pas. La Magicienne d'Émeraude espérait de tout coeur qu'Esmae apprendrait à l'aimer, mais elle doutait que ce ne serait pas une union heureuse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 8 Juin - 21:48




Évènement 1
[Libre]

Talyssa avait été bouleversée d'apprendre la nouvelle de la mort d'Amalthéa qu'elle avait rencontré le jour de son couronnement et de l'annonce de la création de l'Ordre. Quel monstre avait pu assassiné une personne aussi bienveillante que la défunte Reine ?

La Reine de Diamant avait plié bagages aussitôt après avoir lu le message du Roi Cyril, arrivant à Émeraude le matin de la célébration du rite funéraire. Elle s'empressa de présenter ses salutations et ses condoléances au vieux souverain qui semblait affligé, et avec raisons, par le meurtre de sa pupille.

Le rite funéraire fût très émotif, le chagrin des personnes présentes étant palpables. Même si Talyssa connaissait peu Amalthéa, la situation était si triste, si tragique, et le rituel et le discours tant chargé d'émotions, que la jeune femme ne pût empêcher quelques larmes de rouler sur ses joues.

Elle regarda le cercueil de la défunte reine s'enflammer, espérant des jours plus heureux pour Émeraude et ses habitants.

Le couronnement eut lieu le lendemain. La journée était magnifique, le soleil brillant sur Émeraude. La souveraine de Diamant se leva tôt afin de se préparer pour l'occasion. La majorité de la royauté d'Enkidiev avait décidé de se déplacer à Émeraude, elle se devait donc de faire bonne impression. Malgré la température chaude, elle décida de porter une magnifique robe de velour bleu, dont le col et l'intérieur des longues manches étaient faits de tissu de couleur argent. Elle passa autour de sa taille un fin ceinturon d'argent, également, et mis un léger diadème sur son front. Fin prête, elle se dirigea vers la cour du Château où aurait lieu bientôt la cérémonie.

On indique à la jeune Reine une place, près d'autres Roi et Reines d'Enkidiev, d'un côté de l'estrade, pas très loin des Chevaliers. Elle regarda ces guerriers-magiciens qui portaient fièrement leur nouvel uniforme et se sentie elle-même très fière d'avoir pu assister à la cérémonie d'adoubement, une cérémonie qui avait changé le Destin de ces hommes, femmes et enfants.

Ses pensées furent interrompues par l'arrivé de la royauté d'Émeraude. Le Roi Cyril semblait très sérieux, toujours éprouvé par le deuil. Il ne semblait témoigné aucune affection envers sa fille, qui avançait doucement sur l'estrade. La pauvre princesse semblait apeurée et Talyssa était bien placée pour la comprendre. Ce n'était pas facile devoir affronter tant de gens qui allaient certainement vous juger si vous faites un faux pas. Malgré sa nervosité, Talyssa trouva que la princesse s'en était très bien sortie. La couronne fût ensuite posée sur la tête de la nouvelle Reine Esmae. La jeune femme l'applaudit, un sourire chaleureux illuminant son visage.

La nouvelle Reine annonça par la suite ses fiançailles avec le Roi Lucius Stefan de Corail. Talyssa ne connaissait pas ce Roi, elle n'avait jamais eu l'occasion de visiter Corail et elle n'avait pas le souvenir qu'il eût déjà visité Diamant. Elle espérait que les sentiments de ce Roi à l'égard de sa fiancée seraient authentiques et que le discours qu'il prononçait aujourd'hui n'était pas que des belles paroles...
Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES CHEVALIERS D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Lun 9 Juin - 15:51
Voir le profil de l'utilisateur



Apprendre la mort de la nouvelle reine fut un choc pour Lionel… Ils s’étaient tous réunis pour son couronnement et l’annonce de la création de l’ordre d’Émeraude et voilà que quelques temps plus tard on apprenait le décès tragique de la reine. Ce que le destin pouvait être dur parfois… Bien que Lionel connaissait que très peu la reine Amalthéa, il était très touché par la nouvelle. Cette femme avait l’air d’une reine idéal pour le royaume et semblait pleine de bonté.

Il assista à ses funérailles avec tristesse. La cérémonie avait été touchante et plusieurs personnes c’était rassembler pour rendre hommage à cette femme.

Lionel fut surpris d’apprendre pour le lendemain le couronnement d’une nouvelle reine. Il savait que les royaumes ne restaient pas longtemps sans souverain mais la cérémonie était tout de même assez précipitée.

Ce jour là, Lionel se leva tôt prit le temps d’aller au bain avec son écuyer et tous deux se préparèrent ensuite pour la cérémonie. Pour l’occasion, le chevalier du se vêtir de l’Armure de l’ordre. Avec l’aide de son écuyer il y attacha sa ceinture et son épée. Porter l’armure n’était pas encore dans les habitudes du jeune homme. Bien qu’elle fût légère, il trouvait que ses mouvements étaient un peu compromis. Une fois tous les deux prêts, Lionel et Elros se rendirent dans la cour.
On les dirigea vers le premier rang, Lionel y prit place et fit signe a Elros de s’installer devant lui. L’atmosphère était agréable sans plus, loin de se comparer à l’ambiance de fête qui régnait au couronnement d’Amalthéa. Une bonne partie de la royauté d’Enkidiev semblait présente. Lionel remarqua aussi les élèves d’émeraude surtout Leandrys, avec qui il avait fait connaissance. Les élèves étaient accompagnés de la magicienne d’émeraude qui veillait sur eux. Lionel la salua d’un signe de tête.

La cérémonie commença, on leur présenta la nouvelle reine. Lionel savait que le roi Cyril avait une fille, mais jamais il ne l’avait vu. C’était une belle jeune femme qui semblait très douce, mais qui dégageait un brin de nervosité. On annonça aussi ses fiançailles… Lionel observa le roi de Corail monté sur l’estrade… c’était le futur roi d’émeraude, celui qui dirigerait leur ordre… Lionel n’arrivait pas a cerner sa personnalité. Il allait apprendre à le connaitre avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 9 Juin - 23:27




Du revers de la main, la belle aux longs cheveux de jais repoussaient sa longue crinière derrière ses frêles épaules pâles. La reine se regardait dans une glace avec satisfaction. Doucement, ses mains glissaient contre ses hanches, épousant ainsi ses formes. Sa robe venait épouser ses hanches ainsi que son ventre dans les moindres détails. Ses doigts fins tiraient avec légèreté contre les détails de sa robe avant de faire volteface dans un geste élégant. Dans un sourire fin qui étirait ses lèvres pour marquer ses pommettes saillantes, la jeune femme terminait la touche de son accoutrement par une fleur magnifique ses longs cheveux foncés. La beauté de la souveraine avait quelque chose de mystérieux, de sauvage disait-on. Ce regard fauve qui semblait vous juger quoi que vous faîtes. Ces yeux profonds et toujours scintillants d'une certaine lueur qu'on arrivait pas à définir complètement. La reine était une femme musclée en finesse et très agile. Ses mouvements semblaient se produire au ralentit et avec grâce. Lentement, elle terminait par enfiler des chaussures de classe royale, mais très confortable. Elle terminait par mettre le voile contre son magnifique visage, le couvrant à moité. Le violet allait être sa couleur préférée en cette magnifique journée. Sumyna avait reçue l'invitation pour le couronnement de la nouvelle reine d'Émeraude. Elle savait ce qui s'était passé. La belle était navrée pour l'ancienne reine, ne pouvant que comprendre sa triste douleur. Les sentiments étaient très difficiles parfois à contrôler. Hélas, il fallait passer au travers. Les pas légers de la femme ne se faisaient pas entendre dans ses propres couloirs. Quelques servantes sursautaient à son passage, pliant l'échine face à celle qui dirigeait seule ce royaume depuis la tragique mort des anciens souverains. Sumyna avait manqué les funérailles de l'ancienne souveraine. Elle allait cependant être présente pour voir la merveilleuse cérémonie qui allait couronner la nouvelle tête de ce grand et majestueux royaume.

Absynthe était prête. Cette jument était la plus puissante de Péridot et elle lui était totalement fidèle. La reine Péridoise adorait les êtres humains, mais elle était tout à fait amoureuse des animaux. Elle adorait surtout les félins et les chevaux. D'un geste agile, le corps léger, le reine enfourchait sa jument. D'un claquement fin des lianes de cuir, elle partait au galop. La reine se sentait tout simplement libre lorsqu'elle parcourait ces terres sur le dos d'un animal en qui elle avait totalement confiance. Elle ressentait presque une sensation d'euphorie qui s'emparait d'elle à chaque fois. D'un geste affectif, elle caressait la crinière de sa jument. Ses iris dorés fixaient l'horizon, laissant couler et virevoltait le vent dans ses longs cheveux. Les voiles de sa robe produisait un spectacle féerique et doux. Elle avait l'impression qu'elle pouvait presque sauter de ce cheval et de s'envoler parmi les oiseaux les plus majestueux de ces terres. Les créatures qui pouvaient ressentir la plus grande des liberté en ce monde. La reine de Péridot était arrivée avant la cérémonie. Elle se laissa glisser du dos d'Absynthe avec grâce. Ses pieds atterrissaient sur le sol, ne faisant presque pas lever la poussière sur son passage. La Péridoise s’avançait lentement parmi les invités, ne reconnaissant personne. Son parfum se dégageait dans une odeur délicieuse, mielleuse et florale. Ses yeux dorés fixaient l'assemblée jusqu'à ce qu'un homme, de toute sa hauteur, prenait les devants pour clamer un discours qui sonnait faux aux oreilles de la belle. Malgré ces belles paroles, elle n'entendait aucune véritable émotion dans la voix de cet étranger qui se montrait comme le roi de Corail. Peut-être avait-elle tort? Cette créature aux yeux de miel avait rarement tort sur ses propres intuitions.

La reine était vêtue principalement de mauve et de doré. Le tout avait un côté sensuel par les côtés plus sombres de quelques fentes. Elle laissait ainsi entrevoir ses longues et fines jambes. Grâce à celles-ci, elles semblaient presque interminables. Sa taille de guêpe lui permettait de porter de plus belles robes et des corsets qui définissaient le tour de sa taille avec précision. De son index et du bout de son ongle, Sumyna caressait sa lèvre inférieure, ses pensées qui semblaient s'être volatilisées ailleurs. La démarche de la reine était soignée quoique féline. Quelque chose de sauvage semblait se dégager de son regard et de son aura. Malgré cela, elle n'était pas du tout dangereuse. Du moins, tant et aussi longtemps qu'on ne venait pas lui chercher des ennuis. Elle se demandait comment elle allait pouvoir approcher la reine d'Émeraude avec autant de gens autour d'elle. Sumyna allait peut-être retournée chez elle avec ses félicitations dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
ROI DES ELFES
avatar
Mar 10 Juin - 7:54
Voir le profil de l'utilisateur



Dans toute sa vie d'elfe Vassilios avait rencontré tout type de personnalité, les elfes étant un peuple vaniteux, il savait qu'il allait être difficile de s'ouvrir au reste du monde, les clans étaient trop différents mais c'est se qui faisait leurs force. Mais la race humaine cependant avait quelque chose de différents a croire que la seul chose qui les préoccuper étaient le pouvoir et l'amour, comment tout un peuple pouvait vivre de cette façon. Après que la jeune reine eu fini de parler un homme monta a ces côtés, il n'u pas a ouvrir la bouche que l'elfe avait senti qu'il n'était pas se qu'il voulait montré.

Le discourt de cette homme fit rabaisser les oreilles de l'elfe, cette homme n'avait aucun sentiment pour cette femme, il aimait juste le pouvoir, un discourt rempli de mensonge et qui plus est il deviendra roi d'émeraude en plus de son royaume. Le roi elfique regarda l'assemblé des invités une personne semblait être arriver en dernier, il ne l'avait pas vu durant les funérailles, une jeune femme fort séduisante, elle semblait avoir capté les intentions de se soit disant bon roi.

Vassilios s'approcha doucement de cette jeune femme puis arriver vers elle il fit une petite révérence pour la saluer, avant de prendre la parole d'un air mélodieux.


- Il y a de très bon acteur sur ce continent vous ne trouvez pas ? Je me présente Ciryatan Vassilios, roi des elfes d'Estiolie.

Le "jeune" roi regarda la jeune femme quelque instant attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
CHEVALIER D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mer 11 Juin - 12:13
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


La journée s’annonçait merveilleuse malgré les tristes événements survenus précédemment. Le soleil, comme à son habitude, brillait chaleureusement sur le royaume d’Émeraude. Kerosa, qui était étendu sur son lit, soupira de satisfaction lorsque les premiers rayons du soleil pénétrèrent dans la pièce. Il aimait particulièrement cette sensation. Cette chaleur naturelle était bienfaisante. Elle était douce et pure. Elle avait le don unique d’égailler ses journées.

L’ancien garde d’Émeraude s’étira longuement avant de chercher du regard le lit où reposait son jeune frère. Visiblement, ce dernier dormait encore. Le chevalier d’Émeraude sourit. Il avait sans conteste le meilleur des écuyers… Doucement, Kerosa glissa de son lit afin de se rendre dans la pièce adjacente, celle où se trouvait leur bain privé. Il jeta un dernier regard a son frère cadet et, voyant que celui-ci dormait toujours, entra silencieusement dans la seconde pièce où il fit sa toilette.

Aujourd’hui était un jour spécial… Le roi d’Émeraude allait de nouveau annoncer son successeur. Sa pupille Amalthéa ayant été assassiné à peine quelques jours après son couronnement, la rumeur courrait que le roi avait fait appel à sa fille ainée, Esmae. L’ancien garde d’Émeraude n’y comprenait pas grand-chose, mais il ne cherchait pas réellement à savoir non plus. Pour lui, le plus important était qu’Émeraude est un monarque bon et juste. Le royaume le méritait bien.

Alkyrick « Il est temps de se lever, Alky. » murmura doucement le chevalier dans l’esprit de son apprenti.  

Quelques minutes plus tard, Kerosa sorti de la salle des bains et resta légèrement surprit de voir que son écuyer était déjà prêt. Le chevalier d’Émeraude sourit. Alkyrick était le meilleur et il ne disait pas uniquement cela parce qu’il était son frère cadet. L’elfe avait attendu parler des autres écuyers, de leurs caractères et de leurs comportements vis-à-vis leurs maîtres… Cette simple pensée suffit à faire sourire l’elfe, qui s’avança de quelques pas en direction de son écuyer. Kerosa s’arrêta brusquement.

« J’ai quelque chose pour toi ! » dit-il avec enthousiasme.

Kerosa fit demi-tour et s’approcha du petit meuble en bois qui se trouvait près de son lit. Il ouvrit le premier tiroir et y plongea une main. Après avoir fouillé quelques secondes dans ce dernier, il en ressorti avec un pendentif à la main. De nouveau, il s’approcha de son écuyer et cette fois, rien ne l’arrêta en chemin. Arrivé près de lui, le chevalier d’Émeraude lui tendit doucement l’objet.

« Père me l’avait offert lorsque j’avais commencé mon entrainement avec lui et je me suis dit qu’il devait te revenir puisque maintenant, c’est toi qui commence un entrainement. Je ne suis pas père, mais je te promets de faire de mon mieux. »

▬ Monsieur Kerosa ? C’est Valeÿssia. Je suis venue vous informez que la cérémonie est sur le point de débuter.

Le chevalier d’Émeraude sourit.

« Nous continuerons cette conversation plus tard. »

L’elfe invita poliment son frère à prendre les devants. Ensemble, ils sortirent de la pièce et se dirigèrent aussitôt vers la cour extérieure du château. L’endroit, généralement calme et paisible, était devenu le centre d’attraction du château. Heureusement, son nouveau titre de chevalier lui permit de traverser la foule sans difficulté. Au passage, il salua poliment les habitants du royaume, ainsi que ses anciens confrères et consœurs de travail. Lorsqu’ils arrivèrent près de l’estrade, Kerosa dirigea silencieusement Alkyrick vers leurs nouveaux frères et sœurs d’armes. Le chevalier d’Émeraude profita de l’occasion pour saluer la magicienne du royaume, Alysanne. Le sourire de cette dernière le fit également sourire. Elle était toujours aussi charmante, à son grand plaisir.

La cérémonie commença quelques minutes plus tard. La nouvelle reine prononça un discours qui était tout à son honneur. Puis, se fut le discours du prétendant de la reine… La voix de cet homme résonna lourdement dans l’esprit de l’elfe, qui se souvenait soudainement pourquoi il n’aimait pas les humains. Une expression sévère s'empara de ses traits. Les humains étaient cupides et avides… Furieux, le chevalier d'Émeraude n'écouta pas la fin du discours de cet odieux personnage. Il se contenta simplement de prendre de grande respiration. Lorsque celui-ci laissa de nouveau la parole à la nouvelle reine, Kerosa soupira de satisfaction. C'est alors qu'il remarqua la présence du roi d'Estolie. Un large sourire s'afficha sur son visage. Puis, son regard se posa finalement sur son âme soeur. L'inquiétude qu'il décela dans les traits faciaux de celle-ci l'inquiéta soudainement.

Alysanne « Vous êtes réellement magnifie aujourd'hui... Et pourtant, vous semblez si triste... Que se passe-t-il ? Pourquoi semblez-vous si inquiète ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 13 Juin - 0:47




Sur le plus petit lit des deux qui se trouvaient dans la chambre à coucher, se reposait un jeune garçon aux cheveux blonds foncé. En l'analysant, on remarquerait son visage reposé, ses traits étaient relâchés et doux, il était évident que son sommeil lui était récupérateur et qu'il avait eu la chance de faire des beaux rêves en cette paisible matinée malgré les circonstances de la vieille.

Malheureusement, depuis qu'il fait partie d'un ordre de chevalier, les grâces matinées se faisaient plutôt rare. Il devrait dorénavant s'habituer à une routine digne de son futur rang. Les entraînements nécessitaient une grande part de l'horaire de la journée, c'était là, une des raisons pourquoi il devait devenir un lève-tôt.

Alkyrick se fit réveiller par un message télépathique. Il se mit à bouger légèrement dans son lit tout en relâchant quelques gémissements lorsqu'il étira son corps. Malgré que ses pensées soient toujours embrouillées, il reconnut facilement la voix de son frère aîné. N'est-ce pas la journée du couronnement de la nouvelle reine ?

Le jeune adolescent se frotta les yeux avec le dessus de sa main avant de sortir de son lit tranquillement et se dirigea vers les bains pour se purifier. Après que ce dernier fut terminer, il alla se préparer pour cette fameuse cérémonie. N'ayant que très peu de choses et simple à enfiler de son uniforme d'écuyer: une tunique légère, un pantalon, une ceinture pour accrocher son épée et des bottes, Alkyrick était prêt lorsque son frère sortit de la pièce adjacente. De son air encore un peu endormi, il regarda son maître s'approcher de lui et lui sourit légèrement, le saluant silencieusement. Un présent ? Le garçon était étonné d'entendre ses mots, en fait, il ne s'attendait pas à recevoir quoi que ce soit en ce début de journée. L'enthousiasme que dégageait son frère ne fit qu'augmenter sa hâte de voir ce fameux quelque chose. Il avait le goût de s'étirer le cou pour avoir plus rapidement ce que s'était, mais il se résigna, contrôlant ainsi sa curiosité de prendre le dessus. L'adolescent était fasciné par le bijou que son frère venait de lui apporter. Il leva la main doucement pour attraper entre ses doigts le pendentif et le contempla pendant que son aîné lui parlait.

''Merci beaucoup, Kerosa. Il est vraiment superbe.'' Dit-il en fermant ses doigts sur l'objet. Il leva son regard pour croiser celle de son aîné, son sourire avait grandi sur son visage. '' Je trouve que tu es un très bon enseignant, j'ai hâte d'apprendre davantage de ta part. Tu crois que-...''

Il ne put finir sa phrase qu'une personne interrompit la discussion pour leur annoncer que la cérémonie pour le couronnement de la nouvelle majesté allait commencer dans quelques minutes. Connaissant son frère, il ne voudrait pas être en retard. Vérifiant une dernière fois que rien n'était oublié, Alkyrick, après la demande de passer en premier, sortit à l'extérieur de la chambre et se dirigea avec son chevalier vers la cour extérieure du château.

Au point de rassemblement, l'adolescent admira la troupe de chevalier qui se trouva déjà sur les lieux. Il avait encore peine à croire qu'il était un de ces membres dorénavant. En s'approchant du troupeau, il enfila autour de son cou le collier offert par son frère plus tôt dans la matinée et le fit glisser en dessous de sa tunique pour qu'elle soit en sécurité.

Il se laissa guider par son frère, tout en pensant à quel point il était chanceux d'être dans la première rangée. Contrairement à l'adoubement, il n'y aura pas de tête qui va lui obstruer la vue. À peine qu'il venait de s'installer que l'évènement débuta, deux personnes venaient de faire leur entrée dans la cour. La femme devrait sûrement être cette fameuse princesse pour qui le rassemblement lui était dédié.

Le garçon était bouche bée à la vue de la princesse d'émeraude , en fait, il était totalement paralysé. Elle était ravissante, il ne pouvait pas le renier, mais cette jeune femme, cette lumière autour de sa tête ... Ce n'était pas cette villageoise en provenance de Topaze qu'il avait rencontré au village en face du château. Cette demoiselle qui avait acheté une babiole à un marchand ? Celle qui avait autour de sa tête une douce et délicate aura blanche qui a attiré l'attention de l'écuyer lors de cette journée ?

Il avait du mal à le réaliser. Avait-elle oubliée de lui mentionner qu'elle était une des princesses d'Émeraude ? Avait-elle caché son identité pour rester dans l'anonymat lorsqu'elle se promenait à l'extérieur du château ? Pourtant, si elle était une royauté, lors de cette journée, personnes semblaient la reconnaître... C'était bizarre....

Son regard se promena sur sa robe doré, remarquant la broderie émeraude qui décorait son habit et remonta sur son visage, il avait besoin de se pincer pour être sûr qu'il ne vivait pas un rêve ou même une illusion. C'était sûrement ça, haha, une illusion. Il pensait trop à elle depuis sa rencontre qu'il est en train de l'imaginer partout.

Mais il devait se rendre à l'évidence, cette image magique ne savait pas dissiper... Était-elle réellement la future reine d'émeraude ?! Son regard se posa sur son visage, elle semblait l'avoir remarquée dans les rangs qui formaient l'ordre, tout cela était vrai.

Les chuchotements des villageois derrière lui semblaient avoir réveillé le jeune homme de ses songes et c'est à ce moment qu'il remarqua qu'Esmae semblait être troublée. L'elfe se rappela d'un enseignement donné par Kerosa. En tant qu'être magique, les membres de l'ordre détenait un certain pouvoir qui permet d'apaiser une personne ciblée. Tous en pensant à l'adolescente, Alkyrick se concentra du mieux qu'il peut afin d'envoyer une vague d'apaisement à sa nouvelle amie, il ne voulait que l'aider à se calmer. En continuant à l'observer, il nota que sa vague avait fonctionnée; la blondinette semblait être plus calme et détendue.

Rassuré, l'écuyer laissa sortir un petit soupire silencieux de satisfaction avant de se concentrer sur ses propres émotions qui s'amusaient à se bousculer à l'intérieur de lui. Il se promit d'aller demander une audience avec la future reine pour clarifier ces détails qui lui échappa, enfin du moins, si cela lui était permis, bien sûr. Avec la foule, il applaudit pour elle, pour son couronnement, pour son nouveau titre.

D'une oreille attentive, il écouta la suite de son discours et soudain, son coeur venait de manquer un battement. Il avait l'impression que son coeur venait de se déchirer lorsqu'il avait entendu qu'elle était promise à un roi d'un royaume voisin. Elle n'était donc pas disponible... Alkyrick ne comprenait pas pourquoi il se sentait aussi dévaster par ses mots. Une de ses mains se déposa au niveau de son coeur. Son regard quant à lui était posé sur le sol pendant quelques minutes avant de remonter afin de regarder cet homme qui avait la chance de se marier à Esmae. Sa main se crispa légèrement sur sa poitrine en regardant les futurs mariés avant que son regard retomba lentement vers le sol terreux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 18 Juin - 1:26




Première mission
La nouvelle couronnée était nerveuse et quiconque pouvait très facilement s'en rendre compte. Si ses traits faciaux et ses gestes étaient maintenant détendus, avec l'aide de l'écuyer Alkyrick, il était clair que tout transparaissait dans sa voix et même ses yeux. Esmae se tenait là, à attendre que le roi de Corail s'avance dans sa direction. Ses yeux étaient rivés sur la foule devant elle, l'a couvrant entièrement en leur souriant à tous. Le seul rang où elle n'osait pas poser les yeux, était celui des chevaliers et des écuyers. Si elle était seule à observer chacun d'entre eux, l'évidence était que tous, était en train de l'a regarder, fixement pour certain. La jeune femme ne connaissait même pas le quart des invités qui était dans -maintenant- sa cours. Devrait-elle apprendre à tous les connaître ? Sans parler des représentants des autres royaumes. Allait-elle être à la hauteur de ce que l'on attendait de la souveraine du royaume le plus puissant d'Enkidiev ? Probablement pas au commencement, c'était pourquoi le roi d'Émeraude avait décidé d'honorer sa parole avec le royaume de Corail ...

La jeune reine d'Émeraude n'avait aucunement tourné la tête dans la direction de son fiancé lorsque ce dernier montra l'estrade royale. En fait, elle ne l'avait pas entendu, concentré sur les visages qui étaient tournée vers elle dans la grande majorité. Elle continuait de sourire d'un air doux et elle sursauta lorsqu'elle sentit une main se déposer par-dessus la sienne en l'enveloppant complètement. Son attention fut complètement tourné vers l'homme qui venait d'apparaître à ses côtés, ne remarquant même pas que son conseiller venait de prendre ses distances en s'éloignant derrière de deux ou trois pas. Le visage tournée légèrement vers celui qui s'occupait de sa main chaleureusement tout en souriant, Esmae lui rendit la pareille en inclinant poliment la tête dans sa direction.

Puis, il se tourna vers l'assemblé à leurs pieds et la reine pu détailler son profil l'espace de quelques secondes. Était-ce prévu qu'il s'adresse au peuple de cette façon ? On ne lui avait rien dit sur une telle intervention ou peut-être qu'on s'était entretenu en privé avec Lucius quant à sa présence sur l'estrade. Toujours avec un léger sourire, elle tourna la tête vers les invités alors qu'il leur parlait toujours, observant globalement leur réaction. La grande majorité souriait toujours et son attention fit à nouveau concentré sur son fiancé lorsqu'il s'adressa directement à elle. Par le fait même, elle ne remarqua aucunement les réactions au premier rang, soit celles de ses chevaliers ou encore des autres membres de la royauté. Quoi ? Pourquoi s'adressait-il directement à elle comme ça ?

En entendant Lucius remercier son père, le roi d'Émeraude, Esmae eut qu'une envie, lui lancer sa chaussure par la tête. Remercier son père ? ... Ce même roi qui avait caché ou plutôt renié l'existence de sa propre fille aînée ? Cependant, cette pensée ne s'empara pas de son sourire, écoutant son petit discourt en se disant que, il devait être roi depuis un bon moment déjà. Il parlait comme un vrai roi, maniait très bien les mots. Si bien que, personnellement, elle n'y vit que du feu ( Ha-ha-ha, je suis crampée ). Que devait-elle lui répondre exactement ? Elle n'en avait aucune idée mais Esmae hocha de la tête d'un geste doux, lui souriant en le remerciant :

" C'est à moi de vous remercier tout d'abord pour avoir accepté l'offre du roi d'Émeraude mais, aussi pour votre soutient en toute circonstance de cause. "

La reine regarda encore Lucius un bref moment avant de tourner la tête et les épaules vers la foule devant eux, sa main toujours dans la sienne bien au chaud. Oubliant momentanément son malaise, Esmae porta son regard sur le premier rang, celui  de ses chevaliers et écuyers d'Émeraude. Un sourire aux lèvres, la jolie blonde continua pour eux :

" Je crois qu'il est temps de parler d'avantage de nos valeureux chevaliers ainsi que leurs écuyers. En fonction des qualités, des défauts et du passé de chacun, le conseil a arrêté son choix sur deux individus qui, nous sommes certains, seront un exemple pour tous. "

Pour la partie suivante, la reine décida d'improviser en détachant sa main de celle de son fiancé et de se tourner lentement vers les marches de l'estrade menant à la cours. De dos, elle ne pu pas voir son conseiller faire un pas dans sa direction, se demandant clairement ce qu'elle était en train de faire. Le bruit des chaussures de la reine couvrait les quelques murmures qui s'élevaient dans l'assemblée alors qu'elle descendait les marches une à une avant de s'avancer vers le rang des chevaliers. Le peuple n'avait pas connu la princesse d'Émeraude pourtant, il était clair qu'elle était en train d'agir au naturel. Elle devait apprendre à connaître son ordre, mais également leur faire confiance. Esmae finit par s'arrêter au milieu du rang en croisant ses mains ensembles dans les manches de sa robe dorée. Elle observa un moment les chevaliers en silence rapidement, se disant que, ils étaient tous plus vieux qu'elle. D'une voix basse, pour qu'ils puissent suffisamment l'entendre, elle débuta. Pour ceux qui se trouvaient plus loin, malheureusement, il leur était impossible de suivre la conversation. Tout en se déplaçant, Esmae s'arrêta devant le chevalier Lionel en lui souriant :

" Chevalier Lionel, c'est bien cela ? Vous avez été choisis et désigné pour devenir le chef de l'ordre d'Émeraude. " fit-elle finalement en posant chacune de ses mains sur les épaules du chef de l'ordre, ajoutant  un peu plus bas. " Je n'ai pas eus la chance de vous connaître tous personnellement mais je suis convaincue que vous assurerez votre rôle comme un chef exemplaire doit le faire. " La reine finit en hochant de la tête et se dirigeant ensuite vers un des elfes chevaliers du groupe. Répétant les mêmes gestes, elle posa ses mains par-dessus les épaules du chevalier tout en lui souriant. " Chevalier Tharivor, j'ai le plaisir de vous annoncer que vous serez le second de cet ordre. Vous aurez la tâche de prêter main forte au chevalier Lionel et d'être en mesure de commander les troupes lorsque ce dernier ne pourra pas. "

Esmae finit par reprendre sa place en avant du rang de l'ordre d'Émeraude, son sourire ne l'avait pas quitté. Soit la vague d'apaisement faisait pleinement effet, soit le fait d'avoir descendu de l'estrade l'aidait à se sentir mieux. D'une voix un peu plus forte, elle continua :

" Maintenant que le commandant et son second ont été désigné, il n'est plus nécessaire de vous faire attendre pour votre première mission. Comme vous le savez, l'incident de la défunte reine ne restera pas dans l'ombre et c'est pourquoi, je vous demande d'éclaircir les événements. Vous serez donc séparés par petit groupe afin d'aller dans les différents royaumes qui vous seront assignés. Votre mission sera de recueillir autant d'information que possible au sujet de ce qui s'est passé avec la défunte reine d'Émeraude. Notre but est de découvrir qui est derrière tout ça et de régler la situation. Vous aurez donc les droits de questionner les royautés tout comme les peuples des différents royaumes. "

La reine d'Émeraude avait de nouveau les mains jointes ensembles sous ses manches en se tenant bien droite. Elle s'apprêtait à annoncer les destinations des couples de chevaliers/écuyers, se disant qu'elle terminerait certainement avec celui des elfes Kerosa et Alkyrick. Elle ne connaissait pas encore très bien les membres de l'ordre, à vrai dire, elle n'en connaissait aucun réellement mais on l'avait informé de qui devait aller où. Tout en posant les yeux sur les paires qu'elle nommait à tour de rôle, Esmae leur annonçait leur destination.

" Chevalier Lionel, écuyer Elros, vous irez tous les deux à Corail. Chevalier Tharivor, écuyer Illana, vous irez tous les deux à Topaze. Chevalier Lonan, écuyer Staya, vous irez tous les deux à Ambre. Chevalier Nerrus, écuyer X, vous irez tous les deux à Péridot. "

La reine s'arrêta un moment pour réfléchir aux prochains groupes. Tant de noms et tant de royaumes qu'elle avait du mémoriser. Esmae se mordilla l'une de ses lèvres en réfléchissant. Elle était rendu au chevalier Alicia puis il restait Kerosa. Où devait-elle les envoyer déjà ? Posant les yeux sur l'elfe Kerosa, Esmae trouva finalement, continuant : " Où en était-je ... Oh! Chevalier Alicia, écuyer Melyanna, vous irez tous les deux à Estolie. Et pour finir, chevalier Kerosa, écuyer Al...kyrick, vous irez à Diamant pour commencer puis finirez à Émeraude. "

Elle n'avait posée les yeux sur l'écuyer Alkyrick d'aucune façon, sachant très bien que si elle le faisait, elle figerait en avant de tous. Cherchant à concentrer et disperser à la fois l'attention de tous, la reine ajouta en ouvrant les bras vers la foule :

" Il n'y a pas que les chevaliers et les écuyers, nous avons aussi des élèvres. La magicienne Alysanne a déjà fait la majorité de sa sélection mais il reste encore des places à combler. Si vous avez des enfants avec un potentiel magique ou que vous penser qu'il en a, n'hésitez pas à demander audience avec la magicienne, qui se fera un plaisir de vous recevoir. Pour ce qui est de la première mission, prenez le temps de vous reposer, de festoyer et de vous divertir avec les autres ce soir. Vous serez libre de partir dans les jours qui suivent, avec la chance d'escorter même les représentants de vos royaumes respectifs. Je compte sur vous, peuple d'Émeraude, pour faire sentir à nos invités qu'ils sont les bienvenue! "

La reine avait terminé ses annonces. Avait-elle oublié quelque chose ? Toujours avec un léger sourire, elle tentait de creuser dans sa mémoire ce qu'elle avait bien pu oublier, sans trop savoir. Tournant les yeux vers le haut de l'estrade, elle ne voyait plus son conseiller. Il avait quitté sa place ?


HRP :: Si le style d'écriture vous semble étrange, c'est que je suis présentement dans une période très difficile et je n'ai aucune concentration. J'espère que vous pourrez comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 18 Juin - 8:58




La reine, dans sa très jolie robe dorée, avait continue son discours après que son futur mari ait parlé. Puis, elle se dirigea vers les chevaliers. Malheureusement, étant trop loin, je ne pu entendre ce qu’elle leur disait. Puis, je la vis poser ses mains sur les épaules d’un des hommes. Elle parla un instant puis elle se dirigea vers mon beau chevalier et répéta les mêmes gestes. Que cela voulait-il dire? Avaient-ils un privilège quelconque par rapport aux autres chevaliers? Ou étaient-ils d’émient de leurs fonctions? La reine se replaça devant l’ordre et elle parla plus fort, ce qui me permit, en tendant l’oreille, de comprendre ce dont il s’agissait. Aller dans les différents royaumes pour amasser des informations sur… Je ne compris pas sur quoi. Continuant à tendre l’oreille, je voulais entendre la suite de son discours. Elle se mit à nommer des paires! Les paires de chevaliers et d’écuyers? C’était surement cela, puisque ses yeux passaient des uns aux autres au fur et à mesure qu’elle les nommait. Lionel… Thari… Tharivor! Il allait… Oh! Il se rendait à Topaze! Avec un peu de chance, mon roi accepterait que nous fassions le trajet du retour en compagnie du chevalier, ce qui me permettrait, encore une fois, d’apprendre à mieux le connaître. Dans les manches amples de ma robe, je croisais mes doigts tout en posant mes yeux sur cet intriguant elfe. Malgré moi, je rougis de mon attitude. Mais qu’est-ce qui me prenait? J’agissais comme une enfant… Et même enfant, je n’avais pas agis comme cela ou alors, très rarement! Je reportais mon attention sur la reine. Elle continua à nommer des paires que je ne connaissais pas. Je tentais toutefois de concentrer mon attention sur son discours et ce même si je ne connaissais pas les noms. Je perdis un autre morceau de son discours. Mon attention se reporta sur elle de nouveau. Elle n’avait pas bougé, mais ses mots avaient captés mon esprit.

‘’ Pour ce qui est de la première mission, prenez le temps de vous reposer, de festoyer et de vous divertir avec les autres ce soir. Vous serez libre de partir dans les jours qui suivent, avec la chance d'escorter même les représentants de vos royaumes respectifs. Je compte sur vous, peuple d'Émeraude, pour faire sentir à nos invités qu'ils sont les bienvenue!’’

Oui! Oui oui oui! Alors, il nous raccompagnerait au royaume après des festivités et du repos! Des festivités? Je n’y avais jamais pris part. Suivant les dernières paroles de la reine, beaucoup de gens se mirent mouvement. Comme elle avait annoncé la grande fête, cela devait vouloir dire qu’elle avait terminé son discours! Malgré tout, je ne sus vers où me diriger, si bien que je me figeais sur place, mes yeux se posant un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES CHEVALIERS D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mer 18 Juin - 15:26
Voir le profil de l'utilisateur



Une fois le discours du roi de Corail terminé la nouvelle reine prit de nouveau la parole. Lionel trouvait déjà qu’elle dégageait plus de confiance. Il l’écouta attentivement et fut surpris de la voir descendre l’estrade pour venir se placer à la hauteur de la section réservée aux membres de l’ordre d’Émeraude. Ah oui, l’ordre n’avait toujours pas de chef, Lionel l’avait presque oublié avec tous les événements s’étant passés dans les derniers temps. La reine allait certainement leur annoncé la nouvelle. Lionel tourna la tête regardant chacun de ses frères et sœurs d’arme. Il les connaissait peu mais s’imaginait que chacun avait des qualités pour devenir chef de l’ordre. Lorsqu’il reporta son attention vers la reine, celle-ci se trouvait devant lui et porta ses mains sur ses épaules.  Surpris, Lionel la regarda dans les yeux une fraction de seconde, puis baissa le regard, un peu intimidé. Elle annonça sa nomination au titre de Chef de l’ordre. Lionel releva les yeux vers elle, et senti ses jambes devenir molles. Puis la jeune reine lui adressa quelques paroles, Lionel la fixait toujours  l’air surpris. Il finit par prendre une bonne respiration. Et répondit par les seules paroles qui lui vinrent en tête.

-Je vous remercie pour la confiance que vous me porter Majesté. Je ferai mon tout ce qui est en mon possible pour assurer mes nouvelles fonctions. Je suis à votre service.

Lionel hocha la tête et regarda la reine se diriger vers Tharivor pour lui annoncer qu’il serait le second chef. Lionel fut soulagé l’espace d’un instant d’apprendre qu’il aurait quelqu’un pour l’aider. Il se laissa ensuite perdre dans ses pensées. Il avait à peine digéré ses nouvelles responsabilités de chevalier et de maitre d’un écuyer et maintenant il se retrouvait comme chef de l’ordre… Lionel se demanda si s’était trop pour lui… Il fut sorti de ses pensées lorsqu’il entendit la reine reprendre la parole et leur annoncer leur mission. Lionel devait se rendre a Corail… Le royaume du nouveau fiancé de la reine… le roi Lucius avait fait une drôle d’impression quoi qu’il avait aussi promis d’aider l’ordre. Et puis qu’est-ce qu’il pouvait savoir sur la mort d’Almathea que le roi Cyril ignorait puisqu’il avait été fiancée avec la défunte reine quelques jours plus tôt. Lionel avait hâte d’apprendre à le connaitre.
Une fois le discours de la reine terminé Lionel s’adressa à l’ordre des chevaliers.

-Mes frères et sœurs d’armes, je suis fière de nous représenter. Je ferais de mon mieux pour nous diriger dans la bonne direction. Déjà une mission nous attend, mais pour ce soir prenons le temps de festoyer avez les invités du château. Profitez-en pour faire des nouvelles rencontres. Demain nous discuterons de notre mission.

Il leur sourit, puis se dirigea vers son écuyer. Il posa une main sur son épaule.

-Profites de la soirée! Tu es libre pour ce soir, mais je serai tout près.

Lionel lui sourit. De son côté, Lionel ne savait que faire… il avait besoin de réfléchir mais c’était plus ou moins le bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
SOUS-CHEF DES CHEVALIERS D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mer 18 Juin - 17:39
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Tharivor avait eu les oreilles baissés tout le long du discours, du roi cette homme n'inspirait pas confiance au jeune elfe, il sentait quelque chose de mauvais au fond de lui. Pas que la personne elle même sois mauvaise mais ces ambitions sont pas dans le sens qui le fait croire. Puis la reine pris la parole, elle descendit petit a petit au niveau des chevaliers, ils allaient tous savoir le chef des l'ordre et son second, le jeune chevalier regarda tout les autres chevaliers, un elfe n'aurait pas sa place dans l'un de ces deux postes il ne connaissait pas les autres chevaliers et de plus ne savait rien sur les coutumes des humains et des autres royaumes.

Mais si il était choisi il ne pourrait pas non plus refuser, il regarda la reine s'arrêter devant un chevalier lui posant les mains sur ces épaules, il était le chef de l'ordre, Tharivor baissa la tête soufflant de soulagement, mais il senti la présence d'une personne devant lui, pas Illana mais quelqu'un de plus grand, Esmae était devant lui. Elle posa ces mains sur les épaules de l'elfe, ce dernier la regarda dans les yeux restant droit, il sentait son coeur battre tellement vite qu'il croyait le voir sortir de son torse. elle prit la parole lui expliquant qu'il serait le second de l'ordre, quand la reine enleva ses mains. Tharivor, positionna sa main droite fermer contre son coeur et et l'autre dans le d'eau et pris la parole.


- Je ferais mon possible pour ne pas vous décevoir Majesté. Mon épée est a votre service.

Tharivor regarda son frère d'arme qui était devenu son chef, un homme qui semblait jeune comme l'elfe, il regarda ensuite la petite dont il avait la charge, une petite humaine dont il n'avait même pas pris le temps de faire connaissance, mais il sentait son bon coeur , puis la mission que tout les chevaliers devaient accomplir. Le roayume de Topaze, le royaume de son âme soeur, le jeune elfe lâcha un grand sourire contenant sa joie a l'intérieur pour ne pas paraître enfantin devant ces frères et soeurs d'armes. Il regarda le chef prendre la parole ne sachant pas quoi dire le jeune elfe s'inclina légèrement avant de prendre la parole d'un voix mélodieuse comme a son habitude.

- Mes frères et mes soeurs d'armes je suis impatient de faire votre connaissance.

Il regarda ensuite sa protéger puis repris la parole.

- Je te laisse ta soirée, te demanderais juste de venir me voir de temps en temps.

Tharivor regarda autour de lui et vit son âme soeur au loin, il s'approcha doucement montant dans sur l'estrade des rois et reines du continent il s'approcha de celui de sa douce posant un genou a terre levant la tête doucement avant de se relever doucement et prendre la parole d'une voix mélodieuse.

- Puis je mon seigneur vous empruntez votre magicienne je vous la rendez avant la fin de la soirée.

Le chevalier attendit une réaction de la part du roi ou de la magicienne.
Revenir en haut Aller en bas
ROI DES ELFES
avatar
Mer 18 Juin - 18:47
Voir le profil de l'utilisateur



Vassilios regarda la petite masse verte au pied de l'estrade royal, une petite troupe de chevalier magique a ce qu'il avait compris, les elfes avaient répondu présent lorsque le message fut passer mais le roi ne pensait pas voir autant d'elfe surtout de tout type de clan. Le roi regarda la nouvelle reine qui annoncer le nouveau chef de l'ordre, un humain se qui peux se montré tout a fait normal, mais lorsque Esmae s'arrêta devant un elfe pour le nommer second, le roi elfique resta sans voix un elfe qui avait un rôle important dans un ordre créer par les humains, si certain chef de clan pouvaient voir cela, ils seraient peut être moins réticent en vers les humains. Le roi regarda la jeune femme monté a nouveau sur l'estrade, maintenant c'était le moment de la mission, un chevalier allait venir avec le roi elfique jusqu'en Estolie pour connaître le royaume et aussi une enquêtes sur la fille du vieux roi d'émeraude pour savoir qui a pu la tuer.

Deux jeunes femmes allait l'accompagné jusqu'à son royaume, profitant du mouvement de la folie suite a la fin des annonces de la reine, Vassilios se faufila doucement vers l'estrade pour monter doucement, une fois arriver en haut il s'inclina doucement, le roi elfique ne portait qu'une simple tunique noir , ne portant pas de couronne on pouvait le prendre pour un simple elfe de voyage, mais les sertissures sur les attaches de sa cape et sa tunique montrait son rang, il était sertis de petite pierres précieuse qui refléter la lumière du soleil en un arc en ciel de couleur. Il prit la parole en regardant le roi Lucius


- Roi Lucius votre discourt vous represente bien.

Puis il porta son regard vers la jeune reine en souriant.

- Lady Esmae, vous avez été ravissante et votre discourt ma touché droit au coeur. Je tien vous dire que le royaume d'Estolie enfin celui des elfes vous soutient, je ne peux parler sous le nom de confrère des fées. Puis j'aimerais si possible vous parlez en privé quand vous aurez le temps bien sur.

Le roi elfique s'inclina doucement regardant les deux jeunes humains.
Revenir en haut Aller en bas
ÉCUYÈRE D'ÉMERAUDE
{ 2IEME GÉNÉRATION }
avatar
Mer 18 Juin - 19:25
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


C’était par un beau soleil qu'avait commencer cette triste journée.. En effet, j'avais appris, quelques temps auparavant, la mort de la défunte reine du Royaume d’Émeraude. J'en avais entendu parler mais ne l'avais jamais vraiment connue. Grace à des artisans, j'avais entendu dire que c’était une reine aimante et qui tenait à son peuple.
J'avais eu vent qu'une réception se tiendrait en l'honneur de l'ancienne reine et qu'un couronnement aurait également lieu le lendemain. Ce devait sans doute être la princesse.
Pour être honnête, je n’étais pas spécialement emballée à l'idée d'y aller, mais par respect pour cette reine et pour la princesse, je me devais y aller, sans compter que je devais également accompagner mon maître.

En entrant dans la salle, j'y vis un incroyable monde. Toutes ces personnes pour la reine? Tous les chevaliers étaient présents avec leur écuyer. Les autres personnes, vêtues différemment, devaient sans doute être les personnages royaux de ce continent. J'assistais à la scène, observant les réactions de chacun. La princesse ne pleurait pas mais était profondément attristé par le départ de cette chère reine, ce que je comprenais tout à fait. Les autres personnes qui étaient présentent, faisaient également une triste mine.. Je sentais la tristesse que ces personnes éprouvaient et je me mis à sentir cette même tristesse au fond de moi, ce qui me surprit un minimum.

Le lendemain, il y avait, comme prévu, la cérémonie pour le couronnement de la nouvelle reine. Je m’étais levée suffisamment tôt, de manière à être rapidement prête.
Comme la veille, chacun étaient bien habillé. La nouvelle reine était assez hésitante à la vue de tout ce monde, mais parvint à faire son discours où elle se présenta, et annonça ses fiançailles avec... le roi de Corail? Je ne vais pas vous cacher que cette nouvelle me surpris. Elle me paraissais bien jeune pour se marier avec un tel homme qui devait avoir 2 fois son age. Mais les relations entre 2 contrés amenaient régulièrement au mariage forcé. Ainsi, on privilégiait les relations entre les royaumes plutôt qu'entre les personnes. Je savais que je ne devais pas exprimer mon impression mais rien ne m’empêchait de le penser, à condition que personne ne le remarque. Sur ces bonnes paroles, le fameux roi de Corail, rejoint notre nouvelle reine sur l'estrade. Il émanait de cet homme une étrange impression, et moi qui ais du mal à faire confiance aux gens, mon instinct me disait de ne JAMAIS avoir confiance en cet homme. Que bon nombres de ces paroles étaient des mensonges. Et c'est lui qui serait le futur roi d’Émeraude, c'est à lui que nous devrions allégeance à la mort du roi actuel? Cette idée me déplut. A la fin de cette.. nouvelle, la nouvelle reine poursuivit en remerciant le roi de Corail pour son soutient.
Se tournant vers l'assemblée, elle s'adressa aux Chevaliers et aux Écuyers de l'ordre. Elle parla du choix qu'ils avaient fait. Au sujet de quoi? Bonne question mais la réponse me vint assez vite. Le jeune reine se plaça devant un jeune homme et le nomma "Chevalier Lionel" puis le désigna comme chef des Chevaliers. A ce moment là, je senti le soulagement du Chevalier qui m'avais sous sa responsabilité. Mais il fut très court. Elle s’arrêta ensuite devant lui et le nomma second du Chef des Chevaliers. Second? Quel honneur! Je fus toute fière de savoir que mon maître avait obtenue ce titre. Je ne devais pas oublier de le féliciter pour ca!
C'est alors qu'elle parla d'une première mission pour l'Ordre: trouver des informations au sujet de le mort de l'ancienne reine. Elle annonça que nous serions séparés par petit groupe.
Elle commença donc à faire la liste, et j’écoutais très attentivement. Mon nom ne tarda pas à être cité. Evidemment je savais que je partirai avec le Chevalier Tharivor. Ce que je ne savais pas, c'était où? Et notre royaume de destination serait..Topaze? Pourquoi pas? Je ne connaissais pas vraiment ce pays mais ce voyage allait me permettre d'en apprendre davantage sur ce continent.
Une fois qu'elle eut fini de citer les autres membres du groupe, elle parla d'une magicienne et des enfants aux pouvoir magiques. Pour conclure, elle invita toutes les personnes présentent à profiter de la fête. C'est à ce moment là que le Chef des Chevaliers, dont j’étais certaine du nom et du visage, prit la parole en promettant de mener l'Ordre dans la bonne direction. Et curieusement, il me semblait plus facile d'avoir confiance en ce Chevalier qu'en ce roi de Corail. puis ce fut mon maître qui prit la parole, à ma grande surprise. En ayant hâte de faire la connaissance des autres membres de l'Ordre.
Lorsque tout le monde comprit la fin des discours, chacun commencèrent à discuter et en quelques minutes, un grand brouhaha occupa la salle.

- Je te laisse ta soirée, je te demanderais juste de venir me voir de temps en temps.

Très bien, il me lassait ma soirée.. N'étant pas naturellement très "fête", je me mis à penser que la soirée risquait d'être assez longue... De toute façon, je voyais bien qu'il avait autre chose en tête, et je préférais le laisser pour l'instant. J'aurais bien aimer me rendre aux écurie pour être avec Zéphyr, ou aller à la bibliothèque, mais je ne devais pas quitter mon maître des yeux. Et le fait qu'il soit devenu Second, je me sentais obligée d'avoir une attitude exemplaire. Je me mis donc à circuler au milieu des gens, en ayant qu'un objectif en tête: m'occuper. Je tentai donc de m'approcher de certains écuyer pour au moins en apprendre plus sur ceux de ma génération.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 18 Juin - 21:32




Fébrilement, j’observais. Après le discours du roi de Corail et future roi d’Émeraude, Esmae repris la parole. Je croisais secrètement mes doigts, dans ma tête, j’espérais. Peut-être serait-ce moi la chef ou la sous chef de l’ordre! Lorsque la nouvelle reine descendit nous voir, nous parlant à voix plus basse… Et elle posa ses mains sur les épaules de Lionel. D’accord. Peut-être pas la chef. Mais avec mon dévouement et mon caractère fonceur, je pouvais certainement devenir sous chef! Lorsqu’elle passa devant moi sans s’arrêter avant de poser ses mains sur les épaules de Tharivor, mes espoirs s’envolèrent. Mes épaules s’affaissèrent légèrement. J’y tenais beaucoup. Au moins, je connaissais Lionel et je savais qu’il n’était pas le genre d’homme qui s’imposerait à moi. Tharivor, lui, je ne le connaissais pas encore. Je verrais bien… Lorsque la reine eu finalement terminé son discours, je me tournais vers mon apprentie comme mes frères d’armes.

-Tu peux rester avec moi, je vais aller voir le roi d’Estolie pour nous présenter. Ensuite, tu auras ta soirée pour toi. Aller. Plus vite on ira, plus vite ce sera finit! Enfin, si tu préfère partir et te joindre tout de suite à tes camarades pour la fête, je vais au moins aller me présenter et il pourra te rencontrer lors de la journée de notre départ. Fait comme tu préfères!

Je me tournais rapidement puis me dirigeais d’un bon pas vers la section dédiée à la royauté. Lorsque je voulu m’approcher du roi Elfe d’Estolie, je vis bien qu’il avait engagé la conversation avec le roi de Corail. Bon, un de mes plans pour me changer les idées tombait à l’eau. Je savais comment les discussions royales pouvaient être ennuyantes. Enfin, je me l’imaginais! Sans me tourner, je parlais à mon écuyère, si elle avait choisit de me suivre :

-Vas. Le roi est déjà occupé, donc, nous nous présenterons demain!

Je me dirigeais ensuite vers les villageois qui jouaient de la musique, espérant boire, sans me saouler, et danser. Je ne saisis toutefois pas la choppe que me tendais un villageois, un étrange sentiment au creux du ventre. Peut-être était-ce juste de la déception. Ou bien un mauvais pressentiment… Mais boire ne m’apparut soudain plus comme étant la meilleure des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 18 Juin - 23:31




Mouais.... c'est bizarre tout ça... une reine qui vient d'être couronné meure tout de suite après sur la route. J'ai pas très bien compris ce qui c’était passait, même si mon maître Lionel m'avait tout racontait dans les détails. Je ne m’intéresse pas à ce genre de chose. Moi ce que je veut, c'est devenir un chevalier fort! Et que mon maître soit fière de moi.

Mon maître et moi, prirent un bain et nous nous habillâmes ensemble et j'aida même mon maître à mettre son armure ! Oua qu'elle est belle ! J'ai hâte d'en porter une. Je suivit mon maître dans la cour du château.

Ce qui est cool, c'est que l'ont a une place tout devant ! Donc je voyait tout. Mon maître me mit devant lui. Je regardais autour de moi et je vit plein de monde ! Déjà il y avait les élèves. Les rois ! Et d'autres gens aussi !

Puis la nouvelle reine parla pendant longtemps... Je poussa un soupir... c'est chiant de rester debout alors que des adultes parle. Puis la je vit le nouveau roi d’Émeraude arrivé... Mouais il a pas l'air sympas celui la !

Puis la reine se dirigea vers nous pour désigner le chef de l'Ordre. Et la je fut très surpris de la voir s’arrêter devant mon maître et moi. Mon maître est le chef ! Je suis l’écuyer du chef des Chevalier d’Émeraude ! Oua quelle honneur ! Je voulais sauté de joie mais j'allais me faire remarquer, je le ferrait dans la chambre avec mon maître.

J'irais à Corail pour la première mission avec mon maître, je n'ais jamais était la bas, fin j'ai étais nul part enfaîte ! Je suis né à Péridot. Mon maître après avoir parler au autres membre de l'Ordres mis un main sur mon épaule et me dit que je suis libre pour ce soir. Cool, mais je serait sage, je ne dois pas salir l'image de mon maître en faisant n'importe quoi. Je pense devenir amis avec les autres écuyers, et aussi apprendre à connaitre les autres chevaliers.

Je marcha un peu partout quand la je les vit... mes parents... il venait de Péridot et ils avait fait tout ce chemin pour me voir moi...

"PAPA ! MAMAN !"

Je courra vers eux et je sauta dans les bras de ma mère, puis de mon père.

"Vous aver vus ! Je suis l’écuyer du chef de l'Ordre !"

Après m'avoir dit qu'ils étaient fière de moi, je me dirigea vers les écuyer et je leurs fit un salut de la main.

"Moi c'est Elros ! Écuyer de Lionel ! Chef des chevalier !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 19 Juin - 0:34




Evaelle était demeurée auprès des autres membres de la noblesse d’Enkidiev qui avaient été invités aux funérailles de la défunte Amalthéa et au couronnement de la nouvelle Reine d’Émeraude, Esmae. L’annonce de ses fiançailles avec le Roi de Corail firent beaucoup jaser, plusieurs ragots circulant déjà concernant cette décision du Roi Cyril de maintenir l’union entre les deux royaumes. Cependant, la donne avait changé puisque la jeune couronnée ne semblait pas être en âge de régner seule et le risque que Corail ne tente d’envahir Émeraude était à considérer. La demoiselle en prit note pour raconter tout cela à sa mère dès son retour dans son lieu natal.

Remarquant des déplacements, son regard doré fixa la Reine qui continua ses annonces officielles en désignant le Chef et son assistant de l’Ordre des chevaliers, celle-ci étant ramenée des légendes qui peuplaient l’ensemble du continent. Plusieurs interrogations étaient nées de cette résurrection. Un danger était-il apparu? Leurs ennemis avaient-ils réussi à survivre à leur échec cuisant, il y avait déjà cinq siècles de cela?

Cependant, la mort d’Amalthéa avait justifié une telle demande du Roi d’Émeraude, mais ce serait la jeune Esmae qui aurait le plein contrôle de l’Ordre… si Lucius ne tentait pas de récupérer ce pouvoir des mains de sa fiancée. Son discours lui avait apporté quelques frissons le long de sa colonne vertébrale, remerciant les Dieux protecteurs de son Royaume que sa mère n’avait jamais eu le désir de donner sa main au premier venu.

Le peuple croyait que les dirigeants des pays d’Enkidiev étaient chanceux de pouvoir vivre avec la cuillère d’argent dans la bouche… mais ce n’était pas le cas. Le temps des Rois et des Reines de pacotille était révolu. Certes, les divers conseils royaux étaient utiles pour prendre des décisions ou pour avoir des informations des différentes contrées, mais ils n’avaient plus le pouvoir de gouverner sur la tête dirigeante. Un vague sourire égaya son visage lorsque le souvenir des anciens conseillers de sa mère lui revint à l’esprit… ils avaient rapidement compris qu’elle n’était pas une reine de façade et la princesse avait hérité de ce trait de caractère.

Profitant de leur liberté de mouvement, les nobles en profitèrent pour se réunir en différents groupes pour discuter du déroulement de la cérémonie. Traînant un peu ses oreilles ici et là, Evaelle en profita pour aller rejoindre les nouveaux fiancés pour se présenter et pour les connaître un peu plus.

Malheureusement, elle fut prise de court en voyant un Elfe qui s’inclina devant eux et demanda un entretien. Un soupir franchit ses lèvres tandis qu’elle se détourna, se disant qu’elle allait retenter sa chance plus tard. Elle ne voulait pas provoquer un malaise en y allant tout de suite, ne souhaitant pas qu’on la catégorise comme une princesse à la tête enflée. Traversant la cour, sa main récupéra une coupe de vin qu’elle goûta du bout des lèvres, reconnaissant l’arôme de ceux de son Royaume.

Une nouvelle gorgée glissa dans sa gorgée alors que ses pas la guidèrent vers les chevaliers et les écuyers afin de savoir qui allait l’accompagner jusqu’à Ambre. Elle prit note mentalement d’envoyer son aigle demeuré dans sa chambre pour aviser sa mère de la visite de deux invités. S’inclinant devant l’Ordre, un doux sourire toujours présent sur ses lèvres, son regard passa sur eux avant que sa voix ne franchisse ses fines lèvres.

- Je suis la princesse Evaelle du royaume d’Ambre, ravie de faire votre connaissance. J’aimerais savoir qui sont le Chevalier Lonan et l’Écuyère Staya, car je souhaite discuter avec ceux qui m’accompagneront lors de mon retour dans ma contrée natale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 19 Juin - 21:13




Melyanna dormait paisiblement entre ses draps qui étaient restés frais malgré la chaleur ambiante, n’étant pas encore habituée à la température qui régnait dans ce royaume. Allongée sur le côté, une main pendant dans le vide, rien ne semblait pouvoir la réveiller car elle s’était plongée dans la lecture d’un épais volume après que l’Ordre avait regagné leur quartier lorsque le corps de la défunte reine Amalthéa eut fini de brûler. Cela lui avait rappelé la mort de ses parents, étant orpheline depuis presque cinq ans à présent. Elle avait eu de la difficulté à demeurer impassible et à offrir ses sympathies au Roi qui semblait inconsolable.

Malheureusement pour elle, sa maîtresse était toujours une femme énergique et une courte nuit ne suffisait pas pour calmer ses ardeurs. Un violent « Debout! » résonna dans ses oreilles tandis qu’elle eut le réflexe de chercher son poignard sous son oreiller... mais il reposait avec ses autres armes sur le mannequin qui contenait son équipement d’Écuyer. Après tout, aucun danger ne pesait sur ses épaules et c’était le rôle du Chevalier de protéger son apprenti, non?

Généralement, elle était capable de se réveiller rapidement, mais son esprit semblait de s’être fait la malle durant la nuit, donc c’était une Melyanna comateuse qui suivait Alicia dans les couloirs jusqu’aux bains destinés aux femmes afin d’accomplir le rituel de purification que chaque membre de l’Ordre devait faire, idéalement matin et soir. Un esprit sain dans un corps sain était la philosophie des lieux.

S’arrosant d’eau glacée pour chasser les traces du sommeil sur son visage, l’adolescente plus consciente de son environnement retourna dans le bassin pour nager un peu avant de se laver. Enfilant une simple tunique pour pouvoir abriter leur corps jusqu’au retour dans leur chambre, les deux femmes discutèrent un peu du déroulement de la journée, mais la conversation se tut presque aussi rapidement qu’elle avait commencé.

La nomade savait que son aînée tentait de l’égayer et de lui tirer les vers du nez concernant son silence et son comportement, mais elle n’avait pas encore assez confiance pour parler de tout cela. Certes, elles possédaient toutes les deux des pouvoirs, sauf que cela ne suffisait pas pour se sentir à l’aise, surtout qu’elle avait toujours eu un meilleur lien avec les hommes que les femmes.

L’épreuve de l’armure arriva trop rapidement au goût de l’écuyère qui tenta de la nouer correctement pour que sa maîtresse n’ait pas l’air idiote devant tout le monde. Après d’avoir fait le tour deux fois pour être sûre, elle alla mettre son uniforme composé d’une ample tunique verte et d’un pantalon de cuir. Plaçant ses bottes, sa ceinture et ses armes, son sourire indiqua qu’elle était prête à affronter de nouveau la foule qui l’avait tant terrifiée la veille.

Heureusement, elles furent parmi les premières sur les lieux et elles demeurèrent en place pendant des heures selon la demoiselle alors que la nouvelle Reine fit son apparition et refit la même chose que sa prédécesseure, il y avait quelques temps à peine. Cependant, après le discours de son fiancé, Esmae vint leur annoncer qui serait le chef de l’Ordre des Chevaliers et son second.

Elle ressentit l’excitation d’Alicia, l’étonnant un peu qu’elle souhaitait d’être à la tête de tous les combattants magiciens... cela ne devait pas être de tout repos! Malheureusement, ce fut le nom de Lionel et de Tharivor qui fut sorti. Ses doigts virent enlacer ceux de sa maîtresse pour lui apporter un petit signe de réconfort, surtout lorsqu’elle remarqua une baisse d’énergie de sa part...

... qui disparut rapidement, puisqu’elle lui prit la main pour l’entraîner jusqu’au Roi d’Estolie qu’elles allaient accompagner lors de son retour dans son Royaume. Enthousiasme de pouvoir voyager et rencontrer des Elfes et, peut-être, des Fées, un doux sourire demeura sur ses lèvres tandis qu’elles se dirigèrent vers l’Elfe couronné. Cependant, il était déjà auprès des fiancés et semblait dans une discussion privée, donc Alicia fit volte-face et la libéra pour la soirée avant de disparaître dans la foule.

Surprise de ce geste si rapide, l’écuyère demeura immobile quelques instants et haussa les épaules en laissant un profond soupir. Son regard violet trouva rapidement le buffet et elle en profita pour manger un peu et pour observer les invités de marque. Son désir de solitude demeurait, mais ce serait sûrement mal vu. Elle demeurait donc dans la cour, appuyée sur une colonne de pierre, à surveiller que tout se passe bien, répondant parfois aux villageois qui la questionnèrent sur sa vie dans le château. Elle osa même s’amuser à faire voler quelques objets pour égayer les enfants qui riaient de bon cœur, réchauffant le sien. Si elle avait fait la même chose au centre du campement de son ancien clan, l’ex-Formen savait bien que cela ne se passerait pas comme cela... mais son désir de se libérer de son passé se réalisait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Événement #1 : Première mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin détente :: ▬ Événement#1-