Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Alysanne, Kerosa et Alkyrick VERSUS Saraï, Elessar et Elen

MAGICIENNE D'ÉMERAUDE
{ INTENDENTE D'ÉMERAUDE }
avatar
Dim 22 Juin - 23:24
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Alysanne, Kerosa & Alkyrick VS Saraï, Elessar & Elen
Toujours troublée par l'étrange pressentiment qui la tenaillait suite aux paroles du Roi Lucius, Alysanne sursauta lorsqu'elle entendit la douce voix de Kerosa s'adresser à elle par voix télépathique.

« Vous êtes réellement magnifique aujourd'hui... Et pourtant, vous semblez si triste... Que se passe-t-il ? Pourquoi semblez-vous si inquiète ? »

Kerosa était toujours si aimable, si charmant. Son contact, qu'il soit physique ou télépathique, réussissait toujours à la rassurer. Pourtant aujourd'hui...

[Kerosa] « Cet homme... Il ne m'inspire aucunement confiance...»


Consciente que ses paroles pourraient être interprétées comme de la trahison - après tout, Lucius serait en quelque sorte le nouveau Roi d'Émeraude - et incapable de mettre des mots sur cet étrange sentiment qu'elle ressentait, la jeune femme décida d'en rester là. Elle fit un tendre sourire à son âme sœur, tentant de le rassurer malgré tout.

[Kerosa] « Nous en faites pas pour moi... Nous en discuterons plus tard, seuls... »

Alysanne n'avait encore aucune idée de ce qui se préparait...

La jeune Reine Esmae sacra les Chevaliers Lionel et Tharivor respectivement comme Chef et Sous-Chef des Chevaliers. La Magicienne d'Émeraude hocha doucement la tête, approuvant ce choix. Puis, Esmae fît part à l'Ordre de leur première mission : visiter les Royaumes d'Enkidiev et chercher des indices sur la mort d'Amalthéa. C'était une décision censée et Alysanne n'avait aucun doute sur les capacités des Chevaliers à porter à bien une telle mission. La jeune femme connaissait encore très peu les Chevaliers mais était très douée pour sonder les cœurs et les émotions des gens. Elle avait pleines confiances en les qualités et les aptitudes des membres de l'Ordre.

La jeune Reine finit son discours en incitant tout le monde à festoyer avant le départ des membres de l'Ordre. Alysanne prit une grande respiration, tentant de dissiper son inquiétude, bien décidée à profiter de la soirée afin de passer un peu de temps avec Kerosa, avant le départ de ce dernier pour Diamant.

Elle s'approchait de son âme sœur, un charmant sourire éclairant son visage en croisant les yeux de celui-ci, lorsque l'apparition d'une essence magique derrière elle transforma son sourire en expression de terreur. Elle se retourna si violemment, qu'elle accrocha les quelques personnes qui se trouvaient autour d'elle. Fronçant les sourcils, elle fût surprise de constater l'étendu des pouvoir de l'être qui se dressait tout près de la jeune reine d'Émeraude... et du danger qu'il représentait. Plus il s'approchait de la jeune reine, plus la jeune magicienne se tendait comme un arc, prête à bondir au moindre mouvement.  Elle croisa le regard de ce nouveau venu, se sentant comme une proie traquée par le plus puissant des prédateurs... Il éclata d'un rire fourbe qui la fît frisonner de nouveau...

Il se présenta comme étant Shanahan, Immortel et messager d'un Dieu. Immortel, il l'était certainement. La puissance qu'il dégageait était aussi impressionnante que terrifiante. Un Immortel déchu, sans aucun doute. Étrangement, elle ne fût pas surprise d'apprendre qu'Amalthéa était une Immortelle mais fût très surprise d'apprendre qu'elle était la mission de cette dernière. Alysanne avait des doutes sur la présence d'une menace sur le continent d'Enkidiev mais jamais elle n'aurait pu se douter de ce que cette menace représentait réellement...

Shanahan termina son récit en téléportant, dans une pluie d'étoiles dorées, différents soldats et êtres possédants des pouvoirs magiques. Puis, une énorme bête ailée - un dragon !? - apparu au sommet de sa tour.

Très vite, les évènements s'enchaînèrent. Les soldats commencèrent à tuer les civiles et un mouvement de panique traversa la cour. Les cris des innocents résonnaient tout autour d'elle.

Alysanne allait se précipiter vers l'estrade afin d'intercepter l'Immortel quand celui-ci disparu dans une pluie d'étoiles dorées, aussi rapidement qu'il était arrivé. La jeune femme se dirigeait vers l'estrade afin d'aider à la protection de la Reine, quand elle sentie une autre puissante présence magique, tout près de Kerosa et de son Écuyer. Puisque la Reine était déjà bien entourée de sa garde personnelle et que certains Chevaliers étaient plus près d'elle qu'elle ne l'était elle-même, Alysanne couru en direction de Kerosa et se plaça tout près de lui, levant une main devant elle, sentant ses pouvoirs fourmiller au bout de ses doigts.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 23 Juin - 0:14




Saraï VS Alysanne & ses pions


Saraï armure de combat:
 

Les promesses de l'empereur étaient rarement rompues, surtout celles qui sortaient de sa bouche en présence de sa femme. Il lui avait promit de l'action et la patience de la femme hybride arrivait à son comble lorsque l'annonce fut enfin faite. Les troupes d'Irianeth partaient à l'extérieur, en mission, au delà des montagnes. Le groupe était composé du couple empereur, de quelques seccyeths, d'une sorcière jumelée au chevalier pheryxian et du reste de l'ordre impérial.

Et il avait été hors de question, bien entendu, que leur fils Maÿlëk se joigne à eux. Sous la garde des autres sorciers de l'empire il fut donc confié, hors de tout danger. L'enfant aurait été une trop grande distraction, et bien trop prématuré comme aventure vu son âge, il n'était pas prêt!

Saraï se tenait au devant du groupe, avec juste à côté d'elle le chevalier Vikentiÿ et la sorcière. Les autres étaient tous derrière, avec en dernier rang, le seccyeth Calypso. Ils attendaient tous silencieusement. D'une minute à l'autre, ils seraient transporté près de Shanahan, qui se trouvait déjà sur les lieux, encore quelques minutes à attendre ...

Puis ses plumes se soulevèrent, étirant un sourire malsain sur son visage, impatiente de la suite des événements. Du coin de l’œil, elle décocha un regard au chevalier à ses côtés puis à la sorcière blanche qui se tenait silencieusement près de lui. Allait-elle réellement bien réussir à bien se tenir ? Cette ... humanoïde aux oreilles pointues que son mari avait fait cherché de l'autre côté des montagnes. Si ça se trouvait, elle allait tout faire rater, et elle n'avait pas intérêt. Arquant finalement un sourcil, Saraï détourna la tête en lançant un regard amusé à Vik. C'était dans son intérêt à lui de la surveiller, pas le sien.

Une pluie d'étoile doré fit apparaître finalement les troupes impériales après un bref moment, quelques minutes comme l'avait prédit l'Impératrice. Saraï avait apparut sur le haut d'une muraille, se tenant accroupit tel un chat en observant la scène de haut. Son sourire s'agrandit considérablement en ressentant toute la magie présente dans la cours et surtout, la panique lorsque le peuple vit apparaître le reste de l'ordre parmi eux. La tension dans l'air était délectable. L'hybride pheryxian se releva tranquillement en écoutant les dernières paroles de son mari face à la reine de ce royaume. Elle, reine ? Un simple regard suffisait à comprendre qu'elle ne ferait pas long feu, surtout si Shanahan lui autorisait à s'occuper d'elle!

Sa cible fut annoncée mentalement et Saraï tourna les yeux vers l'image que lui présentait l'empereur dans sa tête. Oh la belle rousse ... Dans un ricanement, la femme chevalier anticipa les mouvements de cette dernière puis se laissa porter en atterrissant à quelques pas de celle qui se déplaçait vers deux êtres aux oreilles pointues. Tient, comme Ëlerinna ? Son atterrissage se fit silencieusement, les ailes noires dans son dos l'aidant à flotter dans les airs. Non, ce n'était pas les siennes. Celles-là étaient directement griffés à la pièce de dos de son armure, lui donnant de grands airs. Contrairement aux chevaliers d'Émeraude, l'armure des troupes d'Irianeth était propre à chacun, selon ses désirs. Cependant elle était toujours d'une couleur foncée, en général.

La chef de l'ordre tourna les yeux dans la direction de la jolie rousse qui se tenait près des oreilles pointues. À en juger par la main que cette dernière levait devant elle, son intention était de les protéger. L'ordre de l'empereur était clair, ne pas la tuer et avec raison. Pourquoi vouloir s'occuper d'elle alors si elle ne pouvait pas l'a détruire complètement ? C'était ridicule ... Dans le cliquetis de son armure, Saraï s'avança très lentement en observant chacun d'eux. Elle n'avait aucune idée de leurs pouvoirs ou encore puissance magique. La rousse semblait prête à attaquer du moins, alors que Saraï elle, n'avait rien amorcé, tenant simplement une lance dans sa main droite d'un air nonchalant.

- Alors, il me semble que ce sera vous trois contre moi seule ?

Honnêtement, elle ne s'était pas soucié de remarquer s'ils pouvaient l'a comprendre et elle s'en fichait royalement. Ça ne faisait aucune différence. Toujours avec les yeux fixés sur Alysanne, la femme chevalier se propulsa rapidement dans les airs pour venir atterrir juste derrière le plus jeune du groupe, Alkyrick. L'attrapant d'un bras, elle coinça l'écuyer contre sa cuirasse métallique en ricanant doucement dans son oreille, pointant sa lance dans la direction des deux autres. Lentement, Saraï se mit à serrer le jeune elfe contre elle, avec l'intention de l'écraser complètement.

- Je vais d'abord commencer avec le petit en vitesse pour mieux me concentrer sur votre cas à tous les deux. Oh mais attend, vos oreilles se ressemblent drôlement non ?

Elle était loin de bluffer ou de simplement vouloir les provoquer. Elle avait réellement l'intention, de le tuer là et maintenant. D'ailleurs, dès que ce serait réglé avec Alkyrick, elle tenterait de s'en prendre à l'autre idiot, sans parler de maîtriser cette rousse.
Revenir en haut Aller en bas
CHEVALIER D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mar 24 Juin - 14:50
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


L’Elfe n’aimait pas la voir ainsi… La tristesse qu’il pouvait facilement lire sur le visage de la magicienne d’Émeraude le rendait intérieurement triste… Il n’aimait pas la sensation, il n’aimait pas ne pas savoir pourquoi elle était ainsi… Et surtout, il n’aimait pas ne pas pouvoir lui venir en aide maintenant. Le chevalier d’Émeraude prit une grande respiration. Il devait se contrôler. La fin de la cérémonie approchait à grand pas, il lui suffisait donc d’être patient encore quelques minutes.

« Cet homme... Il ne m'inspire aucunement confiance… Nous en faites pas pour moi... Nous en discuterons plus tard, seuls… »

La voix de la magicienne résonna comme la plus belle des mélodies dans son esprit. Le tendre sourire qu’elle lui accorda réchauffa son coeur malgré l’inquiétude qu’il pouvait toujours lire sur son visage. Elle était vraiment parfaite, elle était tout simplement magnifique… Il allait la complimenter de nouveau afin de lui changer les idées lorsqu’il ressenti soudainement une grande confusion chez son écuyer. Par réflexe, Kerosa posa une main qui se voulait rassurante sur son épaule. Que lui arrivait-il ? Il regarda ce dernier avec inquiétude. Ne comprenant pas d’où venait cette étrange sensation, il se permit d’utiliser son pouvoir d’empathie sensorielle afin de comprendre pourquoi son frère cadet était ainsi tourmenté. Lorsqu’il comprit la raison, son coeur s’arrêta. Il se senti soudainement dévaster, vider de toute énergie et d’envie. Non… n’importe qui sauf lui…



Kerosa secoua vivement la tête et coupa le lien sensorielle. Il s’excusa poliment vis-à-vis ses nouveaux frères et soeurs d’armes et se recula discrètement en emportant Alkyrick avec lui. Doucement, ne voulant surtout pas attirer l’attention des habitants d’Émeraude, il descendit de l’estrade. Puis, dirigea son écuyer un peu plus loin afin d’avoir un minimum d’intimité pour discuter. Il ne pouvait pas laisser ce dernier ainsi, pas avec ce qu’il venait de ressentir… La reine pouvait bien le réprimander, Lionel et Tharivor aussi… Alkyrick était ce qui lui était de plus précieux et jamais il n’accepterait de le faire passer après son devoir de chevalier. Son écuyer était son devoir.

« Alkyrick… Le chevalier d’Émeraude ne savait pas pas où commencer. Écoute… Je suis désolé. Parfois, les choix des dieux sont difficiles à comprendre. J’apprécie que très peu les humains et pourtant… Mon âme soeur est une humaine… Dans un premier temps… Je dois honteusement avouer que j’étais en colère contre les dieux… Je ne les comprenaient pas. Puis, le temps a passé… Je suis venue vivre à Émeraude, j’ai appris à la connaître et cette obstacle qui me paraissait insurmontable au départ… Et bien… Je les franchis. Je ne te dis pas de te battre ou de tenir rancoeur à Parandar… Je te dis simplement que les dieux met parfois des obstacles sur notre chemin afin qu’on apprécie d’avantage ce qu’ils nous offrent par la suite. »

Le chevalier d’Émeraude lui sourit tristement tout en espérant que ses quelques paroles suffiraient à lui remonter le moral. Il allait poursuivre, lorsqu’un étrange sensation le tirailla avec intensité. Vivement, il se retourna pour trouver d’où provenait cette source. Lorsque son regard se posa sur l’estrade, il fut légèrement surprit de constater qu’un inconnu s’y trouvait… Un immortel ? Il avait entendu les récits des immortels, mais il en avait jamais vue un. Est-ce que tous les immortels dégageaient cette étrange sensation ? L’Elfe n’y connaissait pas grand chose, mais il était persuadé que non. Malgré sa bonne ouïe, le chevalier d’Émeraude n’eu pas le chance de comprendre tout ce que cet être magique disait. En revanche, il comprit parfaitement que ce dernier était un ennemi lorsqu’il fit apparaître une pluie d’ennemi dans la cour du château…

La peur s’empara aussitôt du coeur de l’Elfe, qui agrippa le bras de son écuyer fermement. Kerosa ne savait plus où regarder. Il y avait tant d’ennemi… Et les cris… L’empathie de l’Elfe le paralysa sur place un instant. Il s’agissait là d’une première… Jamais, mais ô grand jamais il n’avait ainsi figé dans un combat. Est-ce dû à la présence d’Alkyrick et sa peur grandissante qui lui arrive quelque chose ? ou alors… s’agissait-il d’Alysanne ? … Alysanne ! Il n’eu pas le temps de penser plus longtemps à son âme soeur, celle-ci apparut miraculeusement devant lui. Intérieurement, cela le soulagea. Elle n’avait rien.

Il allait lui demander ce qu’il se passait, lorsqu’une femme apparut devant eux. Son regard devint sérieux, sévère même. Il ignorait qui elle était, mais il présenter aisément que cette femme était dangereuse… Elle s’avança lentement vers eux. Chaque pas résonnait lourdement dans les oreilles du chevalier.

- Alors, il me semble que ce sera vous trois contre moi seule ?

La voix de cette dernière le fit grincer des dents. Le chevalier d’Émeraude prit une grande respiration. Il ne devait pas s’emporter, il devait garder son calme. Agir sur le coup de l’impulsion était la pire erreur à faire dans un combat… Lorsque la femme ailé s’envola rapidement dans les airs, Kerosa fit un pas en arrière et chercha le bras d’Alkyrick afin de le coller contre lui.

« Alkyrick ! »

L’Elfe se retourna vivement. Lorsqu’il vit que son écuyer était entre les bras de cette femme, la colère s’empara de lui. Chaque parcelle de son corps vibrait de rage. Lorsqu’elle menaça de le tuer en premier, le chevalier explosa littéralement. Il leva une main en direction de l’inconnu et de son frère utilisa son pouvoir de gravité pour créer un point de friction entre eux. Puis, il l’activa sans mesurer la force de celui-ci. L’utilisation de son pouvoir ressembla étrangement à une explosion. La femme ailé fut brusquement propulsé vers l’arrière alors que son frère cadet le fut vers l’avant. Kerosa ne perdit pas une minute. Il agrippa de nouveau son écuyer et activa son second pouvoir : l’empathie sensorielle. Une lueur blanche apparut dans le creux de sa main… Son corps, ainsi que celui d’Alysanne, Alkyrick et Saraï, s’illuminèrent quelques secondes. Lorsque la lumière disparut, un sourire malin apparut sur les lèvres du chevalier. Cette femme était désormais lier a eux. Chaque coup qu'elle porterait sur lui, Alkyrick ou Alysanne elle le ressentira comme si elle-même recevrait l'attaque.





« Alkyrick, reste près d’Alysanne. »

Doucement, il dégaina ses deux épées sans quitter son adversaire des yeux.  

« Choisir un enfant comme adversaire, quel lâcheté… Je serai ton adversaire, si tu n'y vois pas d'inconvénient. » dit-il tout simplement.

Le chevalier sourit de plus belle. Cette femme allait bientôt connaître le pouvoir des sentiments…
Revenir en haut Aller en bas
SOUS-CHEF DES CHEVALIERS D'IRIANETH{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mar 24 Juin - 18:42
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Au début ce n’était qu’une rumeur complètement folle que tout le monde espérait qu’elle soit vraie. Ce n’était rien de très précis mais, la plus part des guerriers rêve déjà de grand combat, de victoire mais surtout d’une grande hâte de montre ce qu’ils savaient faire et de faire couler le sang.  Les combats amicales devenait de plus en plus brutaux et pour différentes raison donc cette rumeur.  Et au finale beaucoup des mâles se battaient pour un rien. Elessar cessa de s’entraine avec les soldats de l’empire pour continuer son entrainement intense. C’est alors que le soleil traversais les nuages que la rumeur fut confirme.

Un sourire étira les lèvres du jeune chevalier, non seulement cela allait montre la valeur du nouvel ordre mais les sortir de ce quotidien qui commençait pour certain à endormir leurs reflexes.  Le château s’éveilla complètement à cette annonce et les forges reprit de plus belles leurs activités. Elessar quand à lui, se prépara mentalement et physique a cette attaque qui faisait bouillir son sang. Le moment venu la cour était aussi silencieuse que la mort elle-même. Certain devait sans doute, se rendre compte qu’il n’allait pas revenir en un seul morceau ou même vivant. Un sourire paisible s’installa sur le visage du chevalier lui qui avait été élève pour ce moment là. Il était prêt.

Son regard se posa sur les visages qui étaient autour de lui. Les autres chevaliers ne prononçaient pas un seul mot mais leur regard parlait pour eux. Le jeune guerrier y percevait beaucoup de sentiment mais au final s’était tous les mêmes. L’appréhension, la combattivité, la peur, l’envie et la force qui était au plus profond d’eux. Elessar fini par pose son regard sur la jeune femme qui était à ses côtés. Elen.  Depuis quelques jours avec lui, elle était son écuyère et bien plus, son âme sœur. Cette aura blanche l’hypnotisé pourtant aujourd’hui, il était consacré sur ce qu’il devait faire. Sa mission ne l’empêcherait pas de protéger sa petite femme si quelqu’un l’approchait de trop près et de tranche autant de gorge pour faire regrette leur geste.  Il lui envoya un message dans son esprit.

**Reste à mes côtés surtout ou reste auprès d’un autre chevalier si tu te perds pendant la bataille… Fait attention à toi. **


Le groupe fini par apparaitre dans la cour du château d’Emeraude dans une pluie d’étoile doré. Les troupes impériales tous en noir vêtu prit rapidement leur repère et la bataille commença. Les corps des civils finis rapidement au sol, le rendant glissant à cause de leur sang qui coulait sur les pierres. Elessar s’assura que son écuyère était à côté de lui puis, il fini par avancé dans la masse de corps à coup d’épée alors qu’il était non loin de l’estrade. Il entama le combat avec des gardes mais sa lame après quelques échanges rapides et puissants finissaient dans le corps de celui qui le défiait.

Les cadavres des soldats et des civils commençaient à s’entasse peu à peu autour d’eux quand il ressenti  une grande confusion d’un des chevaliers.. Grace à sa magie, il trouva cette personne. L’impératrice. Il trancha les tendons d’un genou puis sa lame pénétra dans la chair tendre du cou d’un soldat qui tomba au sol dans un jet de sang chaud. Elessar se fraya rapidement un chemin jusqu’à l’estrade, repoussant certains gardes qui voulait lui barre la route. Peu de temps après il se retrouva au pied de la petite construction. Avant que les personnes ne le voient, il se mit à crée des illusions qui lui ressemblait tout autour de l’estrade ainsi qu’un ou deux double de Elen. Et lorsqu’il avança ses doubles avancèrent aussi ainsi que ceux d’Elen.

Se mettant légèrement devant Sarai, le jeune guerrier lui tendit une main vers elle pour l’aider à se redresse alors qu’elle était au sol. Son épée dans sa deuxième main, il était assez relaxe alors que son regard juge les personnes qui se trouvaient devant eux. Un apprenti qui n’avait pas l’air du tout dans son élément, hum Elen allait le dévore tout cru. La femme était d’une grande puissance et cela l’inquiéta légèrement même s’il ne laissa rien voir sur son visage. Puis le chevalier, il devait sans doute avoir la même puissance magique… A Elessar de montre ce qu’il savait faire à ces personnes. Un petit sourire s’afficha sur ses lèvres alors qu’il se mit à faire parler certain de ses doubles en même temps.

-Bon je crois que c’est plus équilibré… Maintenant arrêtons de faire joujou !

Elessar fit apparaitre une boule de feu dans la main qui avait aidé Sarai à se relever et dans certain de ses doubles afin qu’il ne puisse savoir lequel était le bon.  Il ne laissa pas très longtemps s’écoulait avant qu’il envoi toutes les boules de feu dans plusieurs directions pour ne pas qu’il puisse savoir laquelle était la véritable. Brulant comme jamais, la véritable boule fonçait sur la belle rousse pour l’atteindre à l’un de ses bras.  Le jeune guerrier sentait que la magie allait être très importante dans ce combat, autant pour attaquer que pour se défendre… Alors qu'il disait amusé à l'impératrice :

-Alors on ne tient plus sur ses jambes?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 25 Juin - 11:26




Ne jamais sous estimer l'ennemi..


Saraï armure de combat:
 

L'impératrice tenait toujours sa proie contre elle, l'a compressant avec un plaisir fou tout en dévisageant ses autres adversaires. Celui qu'elle tenait entre ses mains ne semblait pas trop en position de se battre, ou même avec de grande faculté. Pour ce qui était des deux autres plus loin, c'était autre chose. Saraï ne le sentait pas bien, une drôle de sensation lui picotant le bout des doigts. Alors qu'elle bougeait son autre bras pour refermer complètement son emprise contre l'écuyer elfique qu'elle tenait d'une main ferme, quelque chose inattendue se produisit. Commençant avec un tiraillement contre sa poitrine et le dos de l'elfe, Saraï n'eut pas le temps de lever les yeux vers le plus âgé qu'elle fut propulsé en arrière brusquement.

En aucun cas, l'hybride n'avait vu le coup arriver, pas d'une telle violence du moins. Culbutant plus loin sur le sol, la jeune femme étouffa une plainte surprise, demeurant au sol un moment, sonnée par l'impact magique. Les bruits devint sourd autour d'elle ce qui l'a fit hésiter à se relever dans l'immédiat. Qu'est-ce qui s'était passé exactement ? La femme oiseau pousssa un grondement sourd en reconnaissant la présence d'Elessar qui approchait dans sa direction. D'une part elle se disait qu'il était temps, et de l'autre, de reconnaître qu'elle avait PEUT-ÊTRE besoin d'aide lui était insupportable. En même temps, la magie de ce satané elfe semblait s'être décuplé lorsqu'elle avait prit le gamin par surprise. Prenant rapidement la main que son frère lui tendait, elle se releva plus habilement. Elle décocha un regard à son second qui avait le regard planté dans celui de ses adversaires. Non au final, ce n'était pas une mauvaise chose qu'il l'ait rejointe. Elle le remercierait plus tard ... si elle n'oubliait pas!

Tournant la tête vers le chevalier elfique, Saraï se rendit compte qu'elle avait perdu sa lance dans la volée. Rien de très grave. Alors qu'elle fixait ce dernier d'un regard noir, les traits sur son visage déformé par sa rage qui ne cessait de grandir, l'hybride lança télépathiquement aux siens.

[Collectivité à tous] **Les deux seuls qui doivent impérativement rester vivant sont la magicienne et le chef de leur ordre. N'ayez aucune pitié!**

Puis elle reposa son attention sur celui qui l'avait attaqué, il venait de signer son arrêt de mort ( Laissez-moi rêver bon!! ). L'hybride porta ses deux mains à sa ceinture et empoigna deux gardes, sortant de leur fourreau deux épées très légères. Il voulait jouer de cette manière, il allait être drôlement surprit. Saraï s'avança de deux pas, faisant tournoyer ses lames devant elle en décochant un sourire amusé au chevalier vêtu de vert. Ses plumes en frémissait d'impatience!  

[Elessar] ** Laisse-moi m'occuper de ce bouffon! **

Une boule de feu vola directement vers la magicienne, l'atteignant au bras. Elle sourit de plus belle en s'avançant de nouveau vers son adversaire. Elle allait croiser le fer quand l'un de ses bras se mit à lui brûler avec intensité. Surprise, l'hybride secoua son bras en fronçant les sourcils, s'arrêtant complètement dans sa course. Elle ne comprenait pas, Elessar avait-il mal visé et l'avait frôlé par la même occasion ? Lorsque la douleur s'intensifia, la femme oiseau tourna les yeux vers la magicienne l'espace d'un moment avant de fendre l'air de ses épées en grondant sourdement, provoquant par la même occasion de violentes bourrasques de vent devant elle.

[Elessar] ** Espèce d'idiot, qu'as-tu encore fait ? Apprend à viser ! **

Sa peau brûlait intensément, comme si le feu y était prit. Augmentant la force du vent autour d'elle en créant une sorte de bouclier dans l'immédiat. Un point lumineux dans sa main attira son attention, le fixant en se demandant ce que c'était. Ça ne venait pas d'elle, ni de son compagnon alors ça ne pouvait que venir d'eux. Levant la tête dans leur direction à nouveau, elle remarqua notamment que la main de la magicienne aussi brillait comme la sienne. Sans plus attendre, Saraï s'avança vers le chevalier en question, Kerosa, en grondant de rage, convertissant son bouclier de vent pour s'en servir et se propulser vers son ennemi, les lames devant.

Quel genre de magie utilisait-il ? Où était donc cette sorcière de malheur quand on en avait de besoin ? Avec colère, elle envoya un message à l'un des chevaliers, Vikentiÿ.

[Vikentiÿ] ** Vikentiÿ! Où est ton animal de malheur ?!? J'en ais de besoin tout de suite! **
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 25 Juin - 18:21




C'est avec le coeur démoli par les dernières nouvelles que l'écuyer continua à écouter le discours de la nouvelle couronnée. Il avait gardé son regard poser sur le sol, jetant des coups d'oeil ici et là pour suivre discrètement les déplacements de la jeune femme. Au dernier coup d'oeil qu'il avait fait, ses joues savaient réchauffer rapidement constatant qu'Esmae s'était approché des rangs des chevaliers et écuyers. D'une oreille attentive, il comprenait donc que Lionel était désormais le chef de cet ordre de magicien guerrier et Tharivor sera son bras droit. Il va sans dire que si le gamin n'était pas envahi par ses émotions négatives, il aurait été content pour ces deux hommes qui venaient d'avoir de nouvelles fonctions au sein de l'armée d'Émeraude.

Au moment qu'il prit le courage de regarder les traits de visage de son âme soeur, il sentit un poids se déposer sur une de ses épaules. Son frère aîné avait donc senti la détresse de son coeur . Son regard se posa sur la main, cette dernière semblait vouloir la consoler, mais la douleur qui l'avait envahi était trop vive, trop récente pour qu'un simple contact, même d'un proche, puisse apaiser sa peine.

Sans aucune force, il se laissa guider par son frère qui le fit sortir discrètement de l'estrade pour l'amener dans un espace un peu moins fréquenté. L'adolescent n'était pas sûr de ce qu'il voulait en venir, de ce qu'il parlait, mais au fur et à mesure qu'Alkyrick écouta son frère parler, sa tête descendit légèrement et lentement pour déposer son regard bleuté sur le sol terreux à nouveau, comprenant ce que son aîné tentait de faire.

« Pourquoi ? ... » Son ton de voix était faible, il semblait chercher ses mots. Il leva son menton enfin de pouvoir croiser son regard avec celui de son maître, ses yeux bleus étaient brillants. « Pourquoi une humaine ? Qu-Qu'est-ce... que ce halo blanc autour d'elle ? Que signifie-t-elle ? Pourquoi je me sens si dévasté après une telle nouvelle ? Devrais-je ne pas être content pour eux ? Pour cette alliance ? Pour ce mariage ?»

Il avait tant de questions à poser à son frère sur la vie, sur les choix de Parandar, ce qui était en un mot le destin. L'écuyer était si confus depuis le premier moment qu'il avait vu Esmae dans les rues du village en face du château, qu'il ne savait pas comment interpréter ce qu'il ressentait. Voilà qu'il apprend cette nouvelle et il est si démoli, il aimerait avoir des réponses claires à ses multiples questions, mais chaque chose à son temps.

L'atmosphère avait soudainement changé, elle semblait plus lourde. Suivant du regard ce que son frère était en train d'observer, Alkyrick remarqua lui-même cet homme sur l'estrade, il n'était pas là tout à l'heure. Quand est-ce qu'il avait fait son apparition ? Qui est-il ? Shanahan disait-il ? Immortel ? Empire noir ? Empire noir... Comme celui dans la légende avec Wellan ? L'elfe resta sans mot devant le discours de cet étrange imposant, même s'il comprenait en partie de ce qu'il disait. Il ne comprit pas la menace qu'il représentait jusqu'au moment qu'une pluie d'étoiles dorées fait apparaître des soldats, des chevaliers et même... un dragon ?! Par instinct, il prit quelques pas vers l'arrière, effrayé par cette grosse masse qui était sur la tour de la magicienne Alysanne.

Il ne put aller bien loin, car son frère venait d'attraper son bras. Ce dernier semblait tout aussi apeuré que l'écuyer l'était. Est-ce réellement leur premier combat en tant que l'ordre qui commençait ? Alkyrick ne se sentait pas prêt à combattre un ennemi réel et pourtant, il se doit de défendre ces citoyens qui n'ont pas encore réussi à s'enfuir de la cour. L'odeur de sang commençait déjà à s'élever tout comme le nombre de victimes. Trop de choses se déroulaient en même temps que le gamin ne savait plus quoi penser et où regarder, son coeur ne cessait de battre la chamade.

Le plus jeune des deux elfes se retourna, un bruit de cliquetis avait attiré son attention. Comme de fait, une jeune femme, probablement leur ennemi pour ce combat, s'approcha du trio. Étonnement, il avait compris les paroles de cette étrangère qui lui fit frémir. À peine avait-il eu le temps de cligner des yeux qu'il se sentit tirer par en arrière, prisonnier entre la cuirasse métallique et le bras de leur adversaire. Son rire le paralysa sur place, il était si terrifiant.

Alkyrick aurait voulu se débattre pour se sortir de cette emprise, mais une sensation étrange était en train d'envahir son corps progressivement. Il était submergé de picotement commença sur la zone où que la main de Saraï se trouvait, se propageant ainsi graduellement. S'il bougea, quel que soit le membre, l'adolescent avait l'impression que le fourmillement était plus intense, ce qui était complètement désagréable. Il espérait quelques choses se produisent afin de faire cesser cette sensation insupportable.

Comme si son frère avait entendu son souhait silencieux, l'écuyer se sentit propulser vers l'avant avant de sentir son corps rouler sur le côté, s'arrêtant près des pieds de son maître-magicien et d'Alysanne. Il aimerait tant rester étendu au sol, espérant que l'engourdissement disparaisse, mais le danger était toujours-là. Au sol, il tourna la tête vers leurs ennemis, apercevant une autre personne faire son apparition. Le voyant aider la femme à se relever, il pouvait en déduire qu'il fessait donc face à deux ennemis supplémentaires. Un grand homme et une jeune femme qui semblait n'être pas plus âgés que lui.

Il n'avait pas eu la chance de se relever par lui-même, son frère l'avait aggripé à nouveau et lorsqu'Alkyrick fut sur ses deux pieds, il hocha sa tête, acceptant de rester auprès de la magicienne d'Émeraude. Il n'était point de taille face à cet adversaire. De toute façon, qu'il le veule ou non, il se devait d'obéir aux paroles de son maître. Il finit par se tenir sur ses deux pieds péniblement, Il n'osait pas bouger par peine de sentir le picotement s'amplifier.

Apercevant plusieurs boules de feu arriver dans leur direction grâce au double de cet homme, l'écuyer se tasse sur le côté et se pencha vers l'avant afin d'éviter cette attaque magique. En se retournant pour voir si la dame d'émeraude avait également évité, il fût surpris de la voir toucher au bras.

« Alysanne ! » dit-il en s'approchant d'elle rapidement, sortant son épée avec difficulté. Il se devait d'ignorer l'engourdissement et faire face à l'ennemi pour la protéger. Il n'était pas cent pourcents aptes à se combattre, mais Alkyrick se plaça toute de même en position défensive afin d'être prêt à d'éventuelles attaques de leurs ennemis
Revenir en haut Aller en bas
MAGICIENNE D'ÉMERAUDE
{ INTENDENTE D'ÉMERAUDE }
avatar
Mer 25 Juin - 22:21
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Alysanne, Kerosa & Alkyrick VS Saraï, Elessar & Elen
La femme ailée s'approcha du trio, une lance à la main.

▬ « Alors, il me semble que ce sera vous trois contre moi seule ? »

Alysanne avait toujours la main levée, prête à se défendre contre toute attaque. Ils étaient bien trois contre un, mais bien que le jeune Alkyrick ait commencé son entraînement avec son Maître, il n'était pas de taille à affronter une telle combattante. La Magicienne d'Émeraude n'aimait pas ce qu'elle ressentait lorsqu'elle sondait la femme ailée. Cette dernière avait de puissants pouvoirs magiques et bien qu'Alysanne se savait douée, elle n'était pas certaine d'être à la hauteur... Pourtant, elle se devait de l'être. Elle ne pouvait pas permettre qu'il arrive quelque chose à un de ses deux compagnons. S'il arrivait quelque chose à Kerosa... La jeune femme secoua la tête, refusant de penser à cette éventualité, se concentrant sur ce qui se passait devant ses yeux.

L'Impératrice avait les yeux fixés sur elle et lorsqu'elle s'envola pour se placer derrière Alkyrick, elle le fît si rapidement qu'Alysanne n'eût même pas le temps de se déplacer pour protéger l'adolescent.

▬ « Je vais d'abord commencer avec le petit en vitesse pour mieux me concentrer sur votre cas à tous les deux. Oh mais attend, vos oreilles se ressemblent drôlement non ? »

Elle tenait l'elfe tout contre elle, d'une poigne de fer, pointant une lance acérée dans la direction du Chevalier d'Émeraude et de la Magicienne.

Alysanne se sentait impuissante. Aucun de ses pouvoirs ne lui permettait de le délivrer de l'emprise de cette abomination sans le blesser. Son âme sœur décida de prendre les choses en main. Jamais elle ne l'avait vu dans un tel état... Son visage avait pris une expression de rage et il en tremblait tellement il était furieux ! Il utilisa son pouvoir de gravité sur Saraï, ce qui eût l'effet de propulser violemment cette dernière en arrière, l’assommant légèrement du même coup, et de pousser Alkyrick vers eux. Très vite, Kerosa attrapa son frère et riposta de nouveau. Il activa son pouvoir d'empathie sensorielle qui illumina les quatre combattants quelques instants, les liant entre eux. L'idée était excellente ! Connaissant très bien les pouvoirs de son elfe préféré, la jeune Magicienne savait très bien ce qui attendait maintenant Saraï. Elle ne pouvait pas les blesser sans ressentir elle-même les coups portés à ses adversaires.

▬ « Alkyrick, reste près d’Alysanne. »

La jeune Magicienne se plaça rapidement devant l'Écuyer, se promettant de faire tout en son pouvoir afin de lui servir de bouclier.

Kerosa dégaina ses deux épées.

▬ « Choisir un enfant comme adversaire, quel lâcheté… Je serai ton adversaire, si tu n'y vois pas d'inconvénient. »

Alysanne se concentra sur le combat à venir, bien décidé à ne pas se faire avoir une seconde fois... C'est à ce moment précis qu'un acolyte de la femme ailée s'approcha d'eux, suivi d'une adolescente. La Magicienne fronça les sourcils en voyant le Chevalier se servir de son pouvoir d'illusion afin de créer des doubles de lui et de la jeune fille qui l'accompagnait. C'était une illusion magnifiquement bien crée puisque les doubles semblaient en mesure de reproduire parfaitement les gestes de leur créateur. L'homme avait donc un très bon contrôle de ce pouvoir, ce qui pourrait s'avérer complexe... Il aida la guerrière-magicienne à se redresser, se plaçant légèrement devant elle.

▬ « Bon je crois que c’est plus équilibré… Maintenant arrêtons de faire joujou ! »

Sans attendre, il fît apparaître une boule de feu dans ses mains et dans celles de ses doubles, qui se mirent à les projeter dans toutes les directions. L'attaque prit pas surprise la jeune Magicienne qui n'eût pas le temps de faire appel à son bouclier magnétique...Elle leva instinctivement le bras afin de ne pas recevoir l'attaque magique en plein visage. Immédiatement, une douleur vive lui tira une plainte sourde. Serrant les dents, la jeune femme regarda son bras pour observer les dégâts. Déjà, la peau brûlée commençait à prendre une teinte noirâtre et la douleur se répandait rapidement dans tout son bras. N'ayant pas le temps de prendre soin de cette blessure et malgré la douleur qui était de plus en plus intense, Alysanne leva les yeux vers la créature d'Irianeth et la regarda avec un rictus amusé, sa seule consolation étant que l'Impératrice ressentait la même souffrance. Cette dernière, visiblement dans une colère noire, se propulsa vers Kerosa, bien décidée à prendre sa revanche.

▬ « Alysanne ! »

▬ « Ne t'en fais pas Alkyrick, ça ira... Reste derrière-moi. » lui dit-elle, faisant un léger sourire afin de le rassurer.

Le fourmillement au bout de ses doigts s'était maintenant répandu dans sa main. La paume de sa main la brûlait. La Magicienne ne pouvait déterminer si sa blessure sévère au bras en était la cause... ou simplement parce que la douleur et la colère mêlée à un énorme sentiment d'injustice l'empêchait de bien contrôler sa puissance magique qui menaçait de se manifester d'un instant à l'autre.

Ne pouvant rester inactive plus longtemps, Alysanne tendit sa main droite vers Elessar et ses illusions, faisant apparaître un énorme faisceau lumineux qu'elle propulsa dans leur direction. Elle espérait que l'explosion de lumière que l'attaque magique déclencherait permettrait de blesser le Chevalier, détruisant du même coup les illusions qu'il avait habilement créé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 27 Juin - 0:13




Tenue de combat:
 



Depuis qu’Elessar l’avait « achetée » dans la cité principale, la vie d’Elen avait radicalement changé... et cela la perturbait beaucoup plus que cela ne paraissait. Malgré qu’elle fût théoriquement affranchie de son titre d’esclave, cela ne pouvait pas changer son attitude inculpée à coups de punitions et de torture. Son caractère fort et sauvage lui avait causé bien des soucis depuis son enfance.

Elle avait tout à apprendre et peu de temps à devenir une véritable Écuyère d’Irianeth...

Les rumeurs d’invasion circulaient depuis son entrée dans la collectivité, lui provoquant des horribles migraines si elle avait le malheur de perdre le contrôle de cette capacité. Cela n’était pas évident de faire le tri à travers tous ces sons qui venaient de tous les membres, ce qui représentait la majorité des habitants de l’endroit. Cependant, Elessar fut de précieux conseils et il demeura auprès d’elle afin de la former, sans perdre de sa rigueur lors des entraînements.

Certes, elle avait pu apprendre les techniques de combat, mais cela était différent sur le terrain et son corps n’était pas fait pour cela. Matin et soir, elle s’entraînait afin de pouvoir maîtriser les armes et ses capacités, jusqu’à maintenant, inconnues. Si ces anciens tortionnaires l’avaient su, ils auraient peut-être pu hériter d’une très belle somme auprès des mercenaires... hélas, ils avaient cogné à la mauvaise porte.

À l’aube de la mission, une impatience régnait dans les rangs, se répercutant sur la collectivité. Malgré elle, l’excitation du combat à venir coulait dans ses veines tandis que son maître lui indiqua de demeurer auprès de lui ou d’un autre Chevalier si jamais elle le perdait de vue. Toutes ses attentions en son égard la faisaient se sentir étrange, surtout qu’il s’amusait à la tourner en bourrique concernant la lueur blanche qui l’entourait. Il était l’unique personne qui possédait ce halo et il savait la réponse. Pourtant, il se sentait de lui sourire et d’enchaîner sur un autre sujet.

* Un jour, je le saurai. *

Cette promesse demeurait en elle alors que l’Empereur noir les fit apparaître dans la cour extérieure du château d’Émeraude. Profitant de mouvement de foule, ses mains récupérèrent ses fines lames qui fauchèrent ceux qui osaient les approcher, que ce soit des gardes ou des villageois. Elle savait uniquement qu’elle devait éviter de mourir et de tuer certaines personnes, le reste étant d’effectuer un massacre pur et simple.

Suivant son âme sœur à travers les lieux, son regard noir observa les habits verts que leurs adversaires possédaient, indiquant qui étaient les Chevaliers et les Écuyers. Elessar lui avait indiqué d’éviter de combattre un ennemi plus puissant qu’elle pour ne pas être en difficulté, la jeune femme sachant bien qu’il viendrait à son secours malgré que l’ordre classique des esclaves était de mourir à la place de leurs maîtres. Il était étrange d’être protégée, pour une fois.

Remarquant la création de ses clones par l’hybride, elle déclencha son pouvoir d’invisibilité afin de se mouvoir sans qu’on détecte sa présence. Se mouvant lentement mais sûrement, son esprit analysa le combat à venir. Il y avait la magicienne à ne pas tuer parmi le trio qui semblait être l’adversaire de son maître tandis qu’un homme aux oreilles pointues avait hérité de la rage de l’Impératrice.

* Le pauvre... * songea-t-elle tandis que Saraï fonça sur lui pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Cependant, cet instant permit l’unique femme parmi ses adversaires de lancer une attaque de zone, l’esquivant difficilement. Elle réapparut momentanément à cause de ses mouvements brusques, mais elle se déplaçait hors de leur champ visuel afin de se glisser derrière eux.

Un léger gémissement de douleur attira son attention et son regard noir fixa son maître qui avait été atteint par l’attaque de la magicienne, provoquant un fort désir de vengeance envers elle et l’adolescent aux oreilles pointues auprès d’elle.

Un léger sourire sadique éclaira son visage tâché du sang de ses victimes tandis qu’elle étendit son bras, une sphère d’énergie éclatant derrière eux... et la jeune apprentie tomba sur ses fesses à cause du retour de l’énergie, redevenant visible par manque d’énergie.

* Elessar avait raison, ce pouvoir avait besoin d’être retravaillé! *

Cette pensée franchit son esprit tandis qu’elle se releva afin de sauter sur Alkyrick pour commencer un combat à l’arme blanche, utilisant ses deux lames pour l'attaque et la défense.
Revenir en haut Aller en bas
CHEVALIER D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Sam 28 Juin - 20:46
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Le chevalier d’Émeraude m’aimait pas ce qu’il ressentait présentement. Il était incapable de lire dans l’esprit de son adversaire. Toutefois, il avait un très mauvais pressentiment. Il comprenait vaguement les sentiments de cette étrange femme, mais la noirceur qu’il pouvait aisément ressentir chez elle le terrifiait quelque peu. Elle n’était pas comme toutes les autres… Elle avait quelque chose de différent, quelque chose de bien plus redoutable que les ennemis qui infestaient la cour extérieur du château et il ne s’agissait pas de magie. 



Voyant que le jeune femme ne se relevait pas, le chevalier en profita pour jeter un bref regard à la magicienne et son écuyer. Celle-ci semblait bien aller contenue de la situation, mais son écuyer… L’elfe regarda de nouveau son adversaire. Elle était toujours sur le sol. Parfait. Kerosa prit une grande respiration et ferma les yeux afin d’amplifier son pouvoir avec Alkyrick. Petit à petit, il senti ses sens s’engourdir. Par réflexe, ses mains se resserrèrent autour de la garde de son épée afin de ne pas la lâcher. Que lui arrivait-il ? La panique, mélangé à un sentiment de rage, s’empara du corps du chevalier habituellement calme et serein même dans ce genre de situation.

Malgré la quantité énorme d’énergie que cela lui demandait, le chevalier d’Émeraude ne coupa pas les liens avec son écuyer. Il préférait largement affronter cette drôle de sensation avec lui (sensation désormais divisé en deux) que lui laisser endurer une telle chose et ainsi réduire ses chances de se défendre en cas de besoin. Un grognement sourd franchit les lèvres de Kerosa. La simple idée que son écuyer soit blessé l’enrageait littéralement.

Lorsque plusieurs adversaires s’approchèrent de lui, le chevalier d’Émeraude fit un pas en arrière tout en restant sur ses gardes. Il n’allait pas attaquer. Du moins, pas maintenant. L’un d’eux s’approcha de la jeune femme et aida cette dernière a se relever. S’agissait-t-il de son nouvel ennemi ou de l’une de ses illusions ? L’elfe l’ignorait. Lorsque ce dernier se retourna pour lui faire face, le visage de l’elfe s’assombrit. Il n’aimait vraiment pas la tournure des événements. Inconsciemment, il amplifia de nouveau son pouvoir avec Alkyrick… Inconsciemment, il absorba entièrement les effets du pouvoir de Saraï sur son écuyer. Le choc fut brutaux, soudain puisqu’il ne s’y attendait pas. Sous l’effet de surprise, le chevalier tomba à genoux et chercha son souffle un instant. La boule de feu que venait de lancer le nouvel adversaire passa au-dessus de sa tête et alla blesser la magicienne au bras.

La situation enrageait l’Elfe, mais il était incapable de bouger. Son corps le démangeait de la tête au pied. Les picotements l’empêchaient de faire le moindre mouvement. Son seul soulagement fut de constater la surprise sur le visage de la jeune femme, qui ressentait elle aussi la douleur de la brûle d’Alysanne. Lorsqu’elle engueula son partenaire, un petit sourire en coin s’afficha sur le visage du chevalier, qui commençait graduellement a reprendre des forces grâce a la colère de cette dernière. Kerosa en profita pour se relever. Il ne sentait presque plus les picotements. Ce pouvoir n’était pas le favoris du chevalier pour rien. Lorsqu’il fut de nouveau sur ses pieds, il senti le pouvoir d’Alysanne à l’oeuvre. Un bref regard derrière lui confirma la sensation qu’il avait. Elle allait bientôt les attaquer.

Le chevalier d’émeraude évalua rapidement la situation. Même si le nouvel adversaire semblait également très coriace, l’Elfe avait toujours cette drôle d’impression vis-à-vis la femme. Elle était beaucoup plus dangereuse que le second. Il ne savait toujours pas pourquoi il avait cette impression, mais chose certaine : elle était son adversaire et c’était mieux ainsi. La chance sembla d’ailleurs lui sourire. Cette dernière sembla… désorienté ? Non, elle était… déconcentrer ? Kerosa ignorait pourquoi, mais il s’en fichait. C’était une ouverture parfaite ! Le chevalier d’Émeraude profita de la lumière aveuglante du rayon lumineux de la magicienne pour se pencher, ramasser son arme qui était resté au sol et s’approcher rapidement de son adversaire. Il camoufla du mieux qu’il put sa présence grâce a son pouvoir elfique et ressorti de la lumière du rayon juste a côté de son adversaire. Son épée fendit habillement l’air en direction du bras droit de cette dernière…
Revenir en haut Aller en bas
SOUS-CHEF DES CHEVALIERS D'IRIANETH{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Dim 29 Juin - 16:44
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Le chevalier avait le pressentiment qu’il allait avoir la jeune femme comme adversaire, il entendit le premier message télépathique de l’impératrice… Elle était folle, pas partiellement mais complètement et absolument folle mais, comme il disait cela faisait tout le charme à Sarai. La seconde suivantes, elle se mit à foncer tête baisse sur le « bouffon » comme elle avait appelle le chevalier d’Emeraude aux oreilles pointus. La boule de feu toucha la bonne personne à l’endroit ou il avait désiré, son petit sourire continua à reste affiche sur ses lèvres alors qu’il était d’un grand calme devant ce combat.

Alors que son regard se posa sur la magicienne, essayant de savoir ce qu’elle allait faire comme mouvement mais surtout qu’elle était les pouvoirs qu’elle possède.  Les quelques secondes de réflexions lui permit de se mettre bien en face de celle-ci. Les instants suivants, un nouveau message télépathies envahi son esprit. Apprendre à viser ? Même si peu de personne savait, il ratait rarement sa cible avec ses couteaux à lancer. Il avait peut être moins de précision avec sa magie mais s’était impossible, Sarai était parti sur coté quand il avait lancé la boulle de feu droit sur la magicienne, quelque chose n’allait pas.

L’elfe ou la magicienne ? Cela devait être un pouvoir ce n’était pas possible mais quel pouvoir pouvait faire faire cela. Parti dans ses pensées, il ne perçut que le rayon de la magicienne quand il fut lancé et que la grande majorité des clones fut détruits, il fit un gros effort pour évite qu’il le blesse trop gravement. Sa jambe avait touché. Bien résistant à la douleur depuis son enfant, son visage ne fut absolument pas défigure par la douleur et son petit sourire reste figé sur ses lèvres. Elessar rangea son épée dans le baudrier qu’il avait accroche à son dos autant la range si on n’allait pas l’utilise non ? Elessar devait trouve comment il allait pouvoir se rapproche de la magicienne d’Emeraude, pour voir si il pouvait la déconcentre il lui dit :

-C’est pas gentil de blesse quelqu’un surtout que je vous ai à peine effleure…

Elessar regroupa les deux clones qui resta  puis fit en sorte  qu’avec lui il forme un demi cercle a autour de la jeune magicienne. Il utilisa la puissance de l’illusion pour que chaque clone puisse faire du bruit avec leur respiration et lorsqu’ils posaient un pied sur l’estrade comme un véritable clone.  Trois hommes un seul qui pouvait tuer. Doucement il se rapprochait de celle-ci et l’un après l’autre il lui dit un mot :

-C’est l’elfe ou vous qui avait fait en sorte qu’elle soit aussi blessé ?


Le chevalier leva ses mains au niveau de son ventre. Il laissa quelques secondes s’écoulaient puis il fit apparaitre une boule noire qui fit grandir peu à peu entre ses mains. Comme les instants d’avant ses deux clones firent la même chose et il n’y avait rien qui puisse dire lequel était le vrai. Il laissa le temps à sa magie de grandir dans ses mains et peu à peu la petite devient grande. Il savait que la magicienne aurait largement le temps de l’éviter s’il savait laquelle était vrai ou même si elle avait un bouclier. Donc il se préparait lui aussi à faire un plongeant pour l’esquive.

Il espérait au fond de lui que la magicienne allait renvoyer la boule noire sur lui ou un de ses clones avant qu’il puisse esquive mais surtout foncé sur elle et pouvoir la touche. Le combat pourrais ainsi prendre fin très rapidement si il arrivait à mettre fin à ce combat mortel. Alors qu’il resta aussi immobile qu’une statuette, il observa Elen pour voir si elle n’était pas en difficulté.  Sa position n’était pas parfait mais elle avait l’air plus dans son élément que le jeune garçon qui se trouvait devant lui, ce qui le rassura. Le jeune chevalier reposa  son regard sur la magicienne alors que son sourire s’étira un peu plus.

Il ne fallait pas qu’il perde ce combat, il ne pouvait pas revenir avec une défaite. Outre les moqueries de ses frères et sœurs d’armes, ou même la baisse de l’estime auprès de l’empereur cela ne le gene pas plus que cela. Mais s’était pour sa propre fierté, il avait besoin de cette victoire pour prendre confiance en ses capacités magiques et de combattant. Il ne voulait pas croire qu’on l’avait nomme seconde de l’ordre par hasard alors sans plus attendre, Elessar fini par lance la boule de feu aussi noir que les ténèbres en direction de la magicienne.

Alors que la boulle de feu prenait la direction de la jeune femme aux cheveux roux. Elessar se prépara à plonge droit sur lui ou même sur les côtés, il sentait tous ses muscles prêts à réagir la seconde suivante alors que son sang de Léonin qui réchauffait doucement ses instincts les plus primaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 29 Juin - 18:12




Ne jamais sous estimer l'ennemi..


Saraï armure de combat:
 

Alors qu'elle s'avançait rapidement vers celui aux oreilles pointues, Saraï ralentit son allure pour finalement s'arrêter complètement, tournant le visage vers sa droite en fixant un point plus haut sur la muraille. L'expression sur son visage demeura indéchiffrable, très sérieuse. L'instant d'après, elle tourna son visage vers sa gauche vivement en serrant le pommeau de ses deux armes très fortement. Elle bouillait, les yeux rivés plus loin dans la cours. De l'endroit où elle était, il lui était impossible de voir clairement de ses propres yeux, mais elle aurait reconnu cette énergie parmi des milliers. La colère de cette dernière s'accentua d'elle-même alors qu'elle tournait de nouveau son attention vers son propre combat. Elle allait le tuer, le faire souffrir et le faire regretter! Elle devait en finir le plus rapidement possible, ayant qu'une seule envie, arracher la tête de cet elfe de ses deux mains nues.

Saraï ne se concentrait plus sur la petite rousse d'Enkidiev ou encore sur le plus jeune des elfes. Elle savait qu'Elessar et son apprentie s'en occupait, elle espérait simplement que la nouvelle ne gâcherait pas tout. Parlant de tout gâcher, Ëlerinna ne répondait pas ? Elle savait qu'il était inutile d'harceler cette créature mentalement, sachant qu'elle ne l'a comprendrait pas de toute façon. Vikentiÿ par contre ... Elle s'en occuperait à leur retour sur Irianeth.

L'hybride avait remarqué l'échange d'énergie entre les deux elfes devant elle. Que faisaient-ils donc ? Elle ne pouvait pas dire avec précision ce qui était en train de se passer mais une chose était certaine, le plus jeune semblait guérit des effets de sa constriction, les ayant passé à son aîné. Les sensations donc ? ... Gardant toujours son air implacable, Saraï entendit les paroles de son camarade alors qu'il dialoguait avec la magicienne. Si la magicienne avait été brûlée, c'était la même chose pour elle ? Ça devait avoir quelque chose en rapport avec le point lumineux qui brillait au creux de sa main, mais également de celle de tous ses adversaires. Ce pouvoir semblait intéressant mais surtout très peu commode pour la guerrière.

Une lumière éclatante attira son attention sur sa gauche, provenant de la magicienne. Puis son adversaire profita de cette lumière pour y disparaître, tentant de son mieux pour se camoufler. Si elle n'avait pas eut une ouïe si sensible, elle n'aurait probablement pas été capable de le suivre mais ce n'était pas le cas. Suivant rapidement Kerosa à l'oreille, sans regarder directement le rayon qui l'aveuglait, Saraï le laissa l'a toucher au bras en apposant une de ses lames derrière la nuque de ce dernier et l'autre directement pointée sous sa gorge. Elle était prête à le décapiter, à le tuer, à le saigner juste là. La femme oiseau venait de stopper le chevalier dans sa course en pressant avec insistance ses deux lames contre lui. Son expression était des plus sérieuses et surtout, des plus folles. Ses yeux n'étaient plus bleu mais complètement noir de fureur. Ni un, ni l'autre ne pouvait bouger. Si c'était lui qui bougeait en premier, elle le plantait directement là, et vice versa. D'une voix haineuse, presque terrifiante, elle le questionna à voix basse :

- Dit-moi chevalier, as-tu réellement pensé que vous pouviez nous terrasser ? Votre rage n'est pas suffisante comparée à la nôtre qui est continuelle, c'est ce qui fait la différence. Ça et aussi le fait que la plupart d'entre vous tremblez de peur devant la mort. Vous ne pourrez pas tous vous en sortir vivant.

Bien que sa voix était tinté de quelque chose de terrifiant, elle paraissait calme et posée. Elle le tenait là, entre ses lames. Plus elle appuyait ses lames contre la peau de l'elfe, plus elle pouvait ressentir elle-même les effets. La différence était que son adrénaline diminuait les effets, lui permettant d'ajouter avec un sourire envieux :

- Tu as un pouvoir intéressant tu sais ? Faire en sorte que nos attaques soient réfléchis sur moi-même ... Cela ne m'arrêtera pas, chevalier!

Non effectivement, ça n'allait pas l'arrêter, bien au contraire. Elle était en train de chercher un moyen de couper son pouvoir, ce lien qu'il y avait entre eux. Du bout des doigts avec sa main qui était derrière la nuque du chevalier, la femme chevalier établit le contact physique avec ce dernier directement. Elle cherchait à inverser les liens qui les unissait, à faire tomber ou interrompre la magie de Kerosa. Elle voulait plus que tout briser ce lien, plus que tout lui permettre d'en finir le plus rapidement possible. L'heure n'était plus à l'amusement, elle avait assez joué avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 1 Juil - 20:54




La blessure, ou du moins ce qu'Alkyrick pouvait voir de la blessure récente sur le bras d'Alysanne, semblait être douloureuse. Recevoir une boule de feu sur un membre utile au combat n'était pas toujours évident, mais la magicienne semblait clairement tenir le coup et en plus, elle semblait peu se soucier de sa brûlure. Malgré son sourire sur le visage de la jeune femme, le garçon ne pouvait se retenir de ressentir de l'inquiétude à son égard. Pourtant, il devrait se fier à ses paroles et se concentrer sur les combats qu'il avait sous les yeux.

Suivant les paroles de son aînée, le garçon fit quelques pas vers l'arrière tout en évident de faire des grands mouvements afin d'éviter les picotements à se multiplier. Sa main s'est resserré sur la manche de son épée à chaque fois que la douleur s'intensifiait. Il détestait complètement cette sensation depuis qu'il fut prisonnier de leur premier ennemi. Lorsqu'il se déplaça à nouveau, la douleur semblait moins forte, la douleur semblait disparaitre peu à peu, ce qui était plutôt une bonne nouvelle pour lui. Croyant simplement que le pouvoir de Saraï s'estompait lentement, ce qu'il ne savait pas, c'était, en fait, son frère qui est en train d'absorber son mal graduellement.

Il porta son attention aux ravisseurs devant eux, il n'en comptait plus que deux. Mais où est passé le troisième membre du trio ? N'avait-il pas une jeune femme aux cheveux et au teint de la peau blanche comme la neige ? Alkyrick était certain d'avoir aperçu trois personnes méchantes, sans compter les doubles du chevalier et de son écuyère. Son écuyère... Où est-elle ? Il devait à tout prix neutraliser la jeune fille avant que celle-ci fasse des dommages.

Grâce à son pouvoir de localisation, l'Elfe se mit à sonder les environs, commençant par ce qu'il l'entourait. Tout ce qu'il localisait pouvait se trouver sous ses yeux, en fait, il détectait une présence derrière lui, une aura magique. Lorsqu'il se tourna pour regarder ce qui se trouvait dans son dos, il ne vit personne, ce qu'il l'étonna. Il était sûr d'avoir senti la présence d'une personne et pourtant, en ce moment, sous ses yeux, il ne vit que du décor.

Soudainement, il aperçut une masse noire, une sphère pour être exacte, arrivée dans sa direction à une vitesse infernale. Ayant déjà son épée en main et l'adrénaline occasionnée par sa peur grandissante, Alkyrick eut pour réflexe de donner un coup dans le vide pour se défendre sans réellement savoir les conséquences de son acte. Il voulait se protéger de cette attaque surprise, mais la nervosité, le stress et la peur avaient raison de lui.

Son épée avait tranché cette boule d'énergie qui explosa au contact de la lame, le corps de l'écuyer se fit propulser vers l'arrière à nouveau. Il fit quelques culbutes avant de s'arrêter, le dos collé au sol. Qu'est-ce qui venait de se passer ? L'adolescent secoua la tête pour reprendre ses esprits et au moment qu'il regarda devant lui, une masse noire semblait bondir sur lui.

Plaçant son arme parallèle à lui, il put bloquer l'attaque de la jeune femme momentanément. Avec l'aide de sa deuxième main, il la déposa sur la lame, du côté plat, afin de donner plus de puissance lorsqu'il poussa la jeune fille pour créer, du mieux qu'il peut, de la distance avec son adversaire.

Il se releva, se sentant quelque peu déstabilisé. Il analysa rapidement son corps à savoir s'il avait une quelconque blessure. Par chance, lorsqu'il avait vu la sphère s'approcher, il avait eu comme réflexe de se tourner la tête vers la droite, tout en se protégeant son visage du mieux qu'il peut avec son second bras. Donc cette région du corps n'était pas atteinte. Par contre, tout l'arrière de son bras était touchée sa tunique avec quelque peu protégée le haut du bras et l'épaule. Alkyrick entendait plus rien de son côté gauche, enfin mise à part ce grand cillement constant. Il était atteint d'un traumatisme sonore plus ou moins important et le bout de son oreille était également rouge, chauffer par la déflagration.

Le plus jeune du trio d'Émeraude se repositionna en mode défensif et essaya d'esquiver les attaques de l'adolescente. Il lui redonna la pareille lorsqu'il avait l'occasion de se mettre à l'offensif.

Voyant bien que le corps-à-corps n'était pas la meilleure des solutions pour terminer au plus tôt le combat, l'elfe prit ces distances avec son rival levant son bras blessé dans la direction de la fille. Il prit une grande inspiration et il sentit son énergie se diriger vers ses mains avant d'y voir apparaître, à l'extrémité de son membre, une boule de feu qu'il lança, sans retenue, vers son ennemie.

Alkyrick échappa un gémissement de douleur, il venait de se brûler la main au moment que son attaque a été lancé. Il regarda sa blessure superficielle avant de déposer son attention sur la personne qui était non loin de lui. Il était fâché contre lui-même de ne pas pouvoir en faire plus, il lui manquait clairement de l'expérience. Le garçon était conscient qu'il ne maîtrisait pas ses pouvoirs et en plus, il ne pouvait pas aider ses frères et soeurs d'armes.

Malgré les évènements, Il espérait tout de même une chose. Que la nouvelle couronnée, Esmae, soit sain et sauf dans le château en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Alysanne, Kerosa et Alkyrick VERSUS Saraï, Elessar et Elen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin détente :: ▬ Événement#1-