Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Azeenörh et Evaelle VERSUS Thanior

SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
Jeu 26 Juin - 15:11
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Azeenörh s’étira longuement. Encore à moitié endormi, elle se retourna et chercha d’une main les draps pour recouvrir son corps nue. Celle-ci glissa silencieusement sur le tissus soyeux qui recouvrait le lit où elle était allongé depuis un moment déjà. Lorsque les rayons du soleil pénétrèrent dans la pièce, réchauffant ainsi celle-ci, un petite sourire en coin s’afficha sur le visage serin de la jeune femme, qui arrêta ses recherches. Le soleil la réchaufferait, il la réchaufferait… Azeenörh ouvrit légèrement les yeux pour le voir. Il dormait toujours. De nouveau, elle sourit. Elle avait passé une bonne nuit, une agréable nuit même. Du bout des doigts, elle caressa délicatement les traits faciaux du jeune homme, qui commença graduellement à s’éveiller. Souriant de plus belle, la jeune femme glissa habilement sur lui, réveillant non seulement son amant mais aussi tout ses sens. Alors que sa main caressait quelques endroits sensibles du corps de ce dernier, sa bouche, elle, alla s’emparer de celle de son amant.

NOUS SOMMES ATTAQUÉS !

La garde s’arrêta et se releva doucement.

« Que vient-elle de dire ? »

Elle n’était pas certaine de ce qu’elle venait d’entendre, son amant également. Ils se regardèrent un instant, incertain de ce qu’ils devaient faire. Azeenörh hocha tout simplement des épaules. Il devait certainement s’agir d’un incident dans le couloir, rien de plus… D’un sourire charmeur, elle lui sourit pour lui faire par de ses intentions. Lorsqu’il lui sourit également, elle se pencha sur lui afin de poursuivre où elle en était. Toutefois, elle s’arrêta brusquement lorsqu’un cri retenti dans la pièce. Cette fois, elle se leva d’un bon et couru jusqu’à la fenêtre. Lorsque son regard se posa sur la cour du château, elle plaqua l’une de ses mains contre sa bouche afin d’étouffer son propre cri.

« Evaelle… »

Azeenörh s’habilla en vitesse et quitta la pièce en courant. Evaelle… La garde d’Ambre secoua vivement la tête dans sa course. Elle n’aurait jamais dû accepter ce jour de repos… Lorsqu’elle arriva dans la cour, plusieurs villageois jonchait le sol, ainsi que plusieurs gardes. Azeenörh paniqua légèrement. Elle devait impérativement trouver la princesse d’Ambre, s’assurer qu’elle allait bien et la mettre en sécurité. Se trouvant près des escaliers de la muraille du château, la garde monta quelques marches afin d’avoir une meilleure vue. Elle trouva rapidement la jeune femme qu’elle cherchait. Elle était près de l’estrade. Sans perdre une minute de plus, Azeenörh se fraya un chemin jusqu’à elle. Elle rencontra quelques adversaires, des insectes, mais aucun ne réussirent à l’arrêter dans sa course déferlante. Lorsqu’elle arriva près de l’estrade, elle agrippa solidement le bras de la princesse.






« Suivez-moi, Majesté ! Vous ne devez pas rester ici ! ... Et vous, dit-elle avec autorité au garde qui se trouvait près de la princesse, suivez-nous ! Nous ne devons pas laisser la princesse ici, nous devons quitter la cour du château au plus vite. »  

Azeenörh n'attendit pas que les gardes lui répondre, elle ne leur donnait pas le choix. Se frayant de nouveau un chemin, elle emporta sans ménagement la princesse avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Jeu 26 Juin - 16:33
Voir le profil de l'utilisateur



Le signal pour l'attaque avait été donné, Thanior n'était pas apparue dans la cour, sa monture et lui était en train de survoler le château à la recherche d'éventuelle fuyard, puis deux dragons mal n'auraient jamais tenu dans la cour de se petit château, le spectacle vu du ciel était magnifique, des éclairs de magie, les chevaliers avaient déjà trouver leur adversaire. L'elfe n'avait jamais pensé revenir aussi vite sur le continent d'Enkidiev, mais l'empereur avait certainement une bonne raison de commencer la guerre maintenant. Observant le sol, les foules de civils commençaient a sortir du château, mais aucun adversaire digne de se nom.

C'est a ce moment la qu'il vit une femme armée qui semblait vouloir mettre une personne importante a l'abris des combats.


Harald, je crois qu'on a trouver notre première proie...

Sans crié gare, la bête piqua sur le sol et juste avant de toucher le sol elle se releva pour atterrir avec grâce. Lâchant un grondement le dragon fit fuir la plus part des civils qui cherchait a partir du château, l'elfe descendit de sa monture regardant les deux jeunes femmes la main sur son épée.

- La fête ne fait que commencer mes dames c'est impolie de partir avant la fin.

Le dresseur de dragon regarda ces deux proies avec un petit sourire en coin.


Harald monture de Thanior:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 27 Juin - 1:05




Evaelle avait souri au chevalier Lonan qui la questionna sur l’état de santé de sa mère. Il était vrai que la Reine d’Ambre avait été invitée afin d’assister aux funérailles et au couronnement, mais elle avait malheureusement d’autres occupations et c’était l’opportunité rêvée pour la potentielle héritière du trône de rencontrer les autres membres de la royauté d’Enkidiev, n’ayant jamais reçu de grande visite au château d’Ambre.

- Ma mère va bien, je vous remercie, chevalier Lonan. Elle revenait d’un voyage lorsque le message était arrivé au royaume et elle a jugé que c’était une belle occasion de faire mes preuves de princesse, lui indiqua-t-elle afin de le rassurer, un peu surprise qu'il sache le nom de sa mère. J’avoue que je suis bien heureuse de découvrir le royaume d’Émeraude après toutes les histoires que les voyageurs m’ont racontée!

Elle eut un léger rire tandis qu’elle suivait le jeune homme à l’écart afin de discuter de leur voyage où son écuyère et lui allaient l’escorter jusqu’à Ambre. Lorsqu’elle allait demander de plus amples détails pour pouvoir informer ses gardes et sa servante, une pluie d’étoiles apparut auprès de la nouvelle reine d’Émeraude, un homme surgissant de cela. Intriguée, elle voulut faire un pas en cette direction, mais le Chevalier la fit glisser derrière lui.

Cela fit frémir d’être mise en sécurité ainsi, alors elle porta son sifflet à ses lèvres pour appeler son aigle qu’elle avait formé pour le combat. Cependant, une créature immonde surgit derrière elle sans qu’elle puisse réagir, se faisant sauver de justesse par Lonan qui lui agrippa solidement le bras et qui la força à le suivre à travers la foule en direction de ses gardes.

La chef surgit parmi eux, essoufflée de l’avoir recherchée à travers de la cour, accueillant la princesse contre elle pour mieux la protéger. Le groupe de soldats et elles poursuivirent le chemin vers l’intérieur du château, mais un dragon surgit devant eux, provoquant la panique générale parmi la foule qui bousculait tout sur leur passage.

- Azeenörh, je vous en prie... ne faites rien de démesuré... demanda la jeune femme en observant sa garde du corps depuis son enfance. Elle se sentit mal de lui avoir accordé un jour de repos, même si elle ne pouvait prévoir que l’Empire viendrait les envahir de nouveau.

Son aigle demeura sur son épaule en attente d’un ordre, la princesse avait sorti une fine lame qu’elle gardait toujours en sa possession, son étui appuyé sur sa cheville. C’était la principale règle qu’Azeenörh lui avait apprise depuis son enfance : avoir toujours un moyen de se défendre en n’importe quelle situation.

Cependant, sa robe était encombrante avec ses multiples couches de tissus et elle portait un corset de cuir qui limitait ses mouvements. Cela serait bien du genre à sa protectrice de lui arracher tout cela, la laissant uniquement en sous-vêtements malgré sa grande gêne. Demeurant dans le cercle de gardes, elle attendait les ordres avant de bouger, sachant qu’elle dépendait d’eux pour leur suivie à tous.

Malgré son titre de princesse, Evaelle n’était pas une personne hautaine, sa famille et elle vivant proche de leur peuple. Elle ne risquerait pas la vie de tous uniquement pour se mettre à l’abri...
Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE ESPIONNE ET ASSASSIN
{ PERSONNEL DE L'EMPEREUR }
avatar
Ven 27 Juin - 22:10
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


HRP:
 



  L'empereur m'avait trouvé une place dans l'attaque d'Emeraude. J'étais bien loin des positions les plus glorieuses mais je ne devais pas m'attendre à mieux en tant que femme de l'ombre. Avant mon intervention dans l'opération sur Emeraude je m'étais sommairement préparée à tué, même si mon Empereur ne m'avait rien demandé de tel je ne pouvais décemment pas me rendre à Emeraude sans faire couler le sang de quelques Enkievs cela aurait été un tel gâchis. Je souriais toute seule en m'armant avant l'attaque, je n'avais pris avec moi que le nécessaire un épée courte et deux dagues. J'avais beau souhaité plus que tout faire couler le sang aujourd'hui je ne devais pas pour autant me détourner de ma mission première. Une mission que, même si je l'approuvais loyalement, je ne comprenais pas bien: quel était l'intérêt pour l'Empire d'allez chercher de potentiels seccyeth chez notre ennemi. Mais je n'avais pas encore le pouvoir de contester une décision Impérial, à ce jour je devais me contenter d'obéir bêtement aux ordres. Pour m'en contenter je me disais que c'était une pierre de plus à l'édifice de ma vie, que j'en trouverait une utilités un jour ou l'autre. Pour le moment je focalisais mon esprit sur ma mission du jour tout en recouvrant mon visage de mon masque de lin teint en noir. Je portais ainsi la tenue réglementaire des espions Impériaux: toute de noir vêtue et une tenue composée de plaques de cuirs souple des pieds jusqu'au coup ainsi que le dit masque de lin. Une fois prête je m'assis un instant pour regarder encore et encore mon tatouage, je le regardais ainsi avant chacune de mes missions pour l'Empire, pour me rappeler pourquoi je faisais tout cela et quel était mon vrai but. Je passais lentement mon doigt sur le serpent rouge avant de rabattre ma manche et faire disparaître mon tatouage pour une durée encore indéterminée.

  L'instant d'après j'étais arrivé dans la cour du palais paré de ma sombre tenu et le regard vide, je savais que je partais vers une guerre et que même si ce n'était pas mon rôle j'aurais l'occasion d'assouvir à nouveau la soif de meurtre qui m'animait, mon esprit se délectait de cette idée sans pour autant se détourner de ma mission. Ne pas me détourner de la mission, c'était sur cela que mon esprit se , et devait , focalisait. Je savais que décevoir l'Empereur d'irianeth n'était en aucun cas dans mes intérêts bien au contraire, j'avais encore besoin de son approbation et de sa puissance pour avancer vers mon but et se passer de cette force pour satisfaire mes caprices serait stupide. J'étais donc la debout et droite comme un ''I'' sur le bord de la cour sans adressé un mot ou un regard aux autres membres des forces armées présentes ici. A ce que je voyais j'étais la seule espionne à être envoyé sur le terrain, un honneur ? Surement l'Empereur avait dû se rendre compte depuis mon arriver que je supplantais aisément les autres membres des corps d'espionnage et d'assassinat. Personne ne le disait personne ne l'avouait mais tous savaient , ou sauraient bientôt que je n'ai pas d'égal dans mon art.

  Un battement de cils plus tard je sentis que notre téléportation allait avoir lieu. Je fermais les yeux un instant puis me retrouvais sur l'autre continent. A peine j'étais arrivé que les combats se lançaient . J'avais eu la chance d'apparaitre sur un des murs d'enceinte sur lequel je pourrais rester un instant pour trouvé ce que l'on m'avait ordonné de chercher. Bien que je ne savais pas comment j'allais trouvé un Enkiev envisageable en tant que seccyeth je n'avais d'autre choix que d'en chercher. Alors que j'y réfléchissais silencieusement ma première proie se montra. Je ne me fis pas voir au début, le temps que j'appréhende dans mon esprit l'adversaire que le destin me donnais en pâture: un simple garde courant sur le mur d'enceinte pour rejoindre le reste de sa compagnie surement. Alors que j'étais accroupis dans une encoche entre le mur d'un bâtiment et le haut de l'enceinte je le vis arriver à ma portée. La sanction fut immédiate: je le fit tomber d'un coup sec dans le genoux et avant qu'il ne puisse crier j'étais assise sur son dos. A ce moment je pris mes deux dagues et après les avoirs glissé sous son cou plaqué au sol j'écartais sèchement les bras pour lui trancher la gorge. Ironiquement c'était ma mise à mort favorite et c'était de cette façon qu'Amiel était passé de vie à trépas. Les jeux du destin me seront à jamais obscurs. Je léchais vivement le sang qui avais giclé sur le bout de ma peau entre mon gant et ma manche avant de ranger mes couteaux et me concentré à nouveau sur la mission un sourire naissant sur mes lèvres ensanglantées.
  Vu que je me situais à une bonne vue de la cour j'avais la position parfaite pour repérer ce que mon Empereur m'avait ordonné. Et vu que ce garde semblait excentré des combats il serait certainement le seul à passer ici avant quelques temps. J'avais donc le champ libre pour observer les enkievs qui seraient intéressant pour l'Empire en tant que dompteur de dragons. Je ne voyais toujours pas comment les repérer et je me contenta donc de me fier à mon instinct: une personne comme moi avait été très bien accueilli, chercher une personne qui semblerait aimer elle aussi montrer de fortes aptitudes couplées avec un calme glacial devant la mort devrait convenir aussi. Pour observer plus facilement encore la cour du château je grimpais sur le toit d'un des bâtiments proche. Accroupis sur celui ci ma vue était imprenable et vu que les seules bêtes pouvant m'atteindre étaient nos dragons je ne craignais rien. Mon regard se portait sur toute la cour scrutant chaque combattant Enkiev aucun ne retenait vraiment mon attention. Pourtant je me devais de trouver un futur dompteur, un de mes credo était de ne jamais revenir sans avoir accompli ma mission. Cette mission me semblait secondaire mais elle n'en restait pas moins une je me devais donc de la remplir dans les règles de mon art.

  Enfin ,après de longues minutes, une Enkiev retint mon attention, elle allait être confrontée sous peu à l'un de nos seccyeth déjà opérationnel et elle aurait ainsi l'occasion de démontrer l'intérêt que je venais de porter sur elle. Mais je savais aussi qu'elle ne survivrait peut-être pas à une rencontre avec un seccyeth je me devais donc d'avertir notre homme que l'Empire avait peut-être des plans pour a jeune femme qu'il allait affronter et de donc ne pas l'abimer outre mesure. Cette idée me révoltait au fond, pourquoi quelqu'un qui allait certainement être vaincu devrait avoir le droit de vivre simplement parce qu'il existait la possibilité qu'elle se rende utile plus tard ? Je ne m'attardais pas sur la question car sinon je risquais plus d'aider le seccyeth à la tué que de la tenir à l'écart du danger. Je descendis donc à contrecœur de mon toit avec l'agilité reconnu des espions impériaux. Je parcouru le peu de chemin qui séparait mon emplacement du lieu du futur combat et vint en vitesse rejoindre le seccyeth présent. Je rabaissait mon masque lorsque je fus proche de ce dernier et lui dit assez bas

-Loka iris maitre espionne de l'Empereur. Pardonner mon intrusion sire mais je me dois de vous dire que l'Empire à peut-être des plans pour la garde face à vous. Je vous demanderais donc de ne pas lui faire plus de mal que nécessaire, je crissais des dents tant dire cela me déplaisait, merci beaucoup et excusé moi encore de cette intervention inopportune.

 Et je filais, m'éclipsant du champ de bataille qui n'était pas un lieu pour quelqu'un de mon calibre. Je lui préférais un autre toit que j'avais agilement atteint pour pouvoir observer le combat et décidé si je devais amener la femme à mon Empereur ou non. Je me doutais par ailleurs que le dompteur de dragon devait avoir très mal compris ce que j'avais voulu lui dire si même il l'avait entendu tant je fus rapide. Mais au moins je ne pourrais me reprocher de ne pas avoir fait en sorte d'éviter que trop de dommages ne soient fait à une hypothétique future seccyeth.
 


Revenir en haut Aller en bas
SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
Dim 29 Juin - 12:04
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Dans sa course folle, Azeenörh bouscula un nombre incalculable de personne. Aucune d’elle ne retint son attention. En fait, elle se fichait bien de toutes les personnages qui l’entourait. L’unique personne qui accaparait toute son attention était la princesse du royaume d’Ambre, qu’elle tenait toujours fermement par le bras pour ne pas la perdre dans cette foule ensanglanté. Un rapide regard par-dessus son épaule fit soupirer la garde du corps. Pourquoi portait-elle des vêtements aussi encombrant ? Azeenörh soupira. Une partie d’elle voulait s’arrêter pour lui enlever la totalité de ses vêtements, mais elle se retint. Premièrement, elle était la princesse du royaume et deuxièmement, le lieu n’était pas approprié pour faire une pause… heureusement pour elle.

Azeenörh s’apprêtait a réprimander la princesse lorsqu’une immense bête ailé apparut devant eux. La garde s’arrête brusquement et recula d’un pas. Le bras de la princesse toujours dans la main, sa poigne sur celle-ci se resserra sans même qu’elle ne le remarque. Azeenörh était à la fois fasciné et terrorisé par la bête noir qui se dressait fièrement devant eux. Lorsqu’un homme descendit de la bête, la jeune femme en resta sans voix. Intérieurement, elle commença a bouillir à la fois de rage et de jalousie… Comment avait-il fait pour avoir une bête aussi magnifique ? Il s’avança et Azeenörh ne le remarqua même pas. La beauté de la bête captait visiblement toute son attention. Un garde d’Ambre lui agrippa rapidement l’épaule pour la faire reculer. D’un mouvement sèche, elle se libera et fit un pas vers l’avant. Cette fois, elle lâcha la princesse.

- La fête ne fait que commencer mes dames c'est impolie de partir avant la fin.

Azeenörh sursauta. Il parlait la même langue qu’eux ! La garde délaissa temporairement la beauté du dragon pour observer l’homme qui le chevauchait. Un elfe ? La jalousie de la jeune femme s’amplifia. Comment un elfe pouvait-il avoir un dragon ? Comment avait-il fait ? D’un mouvement quasi innocent, elle leva une main pour se gratter l’arrière de la tête. Elle ne comprenait vraiment rien. Un dragon et un elfe… Azeenörh sorti brusquement de ses pensées lorsqu’un garde d’Ambre lâcha un cri de rage et prit rapidement les devants pour attaquer l’homme et… le dragon ? La panique s’empara du corps de la garde. Lorsque le garde d’Ambre arriva a sa hauteur, Azeenörh lui envoya son point en pleine figure. L’homme, sous l’effet de la surprise, tomba au sol. Rapidement, la jeune femme sorti son épée et plaça la lame froide de l’acier sous la gorge de ce dernier pour l’empêcher de se relever.

« T’es malades ! Espèce d’idiot ! Tu as quoi entre les deux oreilles ? On ne s’attaque pas aussi bêtement à un ennemi. Crétin ! ARGGG ! Vous me découragez ! Vous n’êtes que des incompétents ! »

Azeenörh ne s’adressa pas uniquement au garde étendu sur le sol, mais également à ceux qui entouraient la princesse. Chacun avait une arme à la main, prêt a s’en servir en cas de nécessité… Les imbéciles… Les armes n’étaient d’aucune utilité face à un dragon. Si cet homme ordonnait à la bête d’attaquer, ils étaient tous morts ! Azeenörh soupira de découragement. Lorsque le garde agrippa sa jambe pour essayer de la renverser, la garde du corps n’eu aucune pitié pour lui : elle enfonça son épée dans la chair chaude du cou de ce dernier. Les autres gardes eurent un mouvement de recul. Azeenörh se retourna et les foudroyèrent du regard.  

« Celui ou celle qui fait l’idiot avec cet adversaire aura affaire à moi, est-ce clair ? Personne n’attaque ce dragon ! »

Vous allez tuer la princesse… Vous allez blesser le dragon… pensa-t-elle en reposant son regard pâle sur l’homme et... une femme ? Azeenörh n'eu pas le temps de voir convenablement celle-ci. Elle était déjà reparti. La garde secoua discrètement la tête, puis s'adressa à l'homme devant elle.  

« Comment un elfe a-t-il fait pour avoir une telle monture en sa possession ? » demanda-t-elle par curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Dim 29 Juin - 18:39
Voir le profil de l'utilisateur



Les Enkievs étaient de vrai froussard, si deux dragons et quelques soldats les faisaient fuir dans tout les sens, alors que donnerais l'armée impérial entière devant eux, l'elfe regarda le peuple se pousser, se piétiné pour sa propre survie, les amis ne veulent plus rien dire dans ces moments la, seul compte la survie ne pas mourir maintenant pour voir vivre ces descendants ou ne pas mourir trop tôt. L'elfe sentait toute les émotions de ces pathétique humain autour de lui, la peur les envahissaient mais la colère aussi, l'envie de vengeance, les hommes-insectes ne connaissent pas sa, un des leurs meurs un autre le remplace, dans ce chaos l'elfe ne faisait presque plus attention a ces proies qui avaient augmenter en nombre d'ailleurs pour son plus grand plaisir et l’appétit de Harald mais quelque chose d'étonnant se passa devant les yeux du seccyeth sa proie venait de tuer l'un des siens sans la moindre hésitation.

Il nu pas le temps de partir pour attaquer qu'une femme l'arrêta en chemin, une espion de l'empereur si l'empereur ordonne les pions suivent, elle disparu avec la même vitesse dont elle était venu, l'elfe se retourna vers son dragon.


-*Ton repas ne sera pas pour aujourd'hui mon grand. Ne t'en fait pas va tu pourra manger des enkievs dans peu de temps...

Quand l'elfe se retourna il vit la femme le regarder il sentait comme de la jalousie en elle, il ne l'avait pas remarquer avant a cause de son obsession du sang, mais elle était intéresser par quelque chose et ce n'était pas l'elfe donc sa ne pouvait qu'être Harald. Puis elle posa sa question qui fini d'achever Thanior se dernier répondit avec un petit rire.

- Prenez un dragon pour votre monture et vous vous ferez dévoré sans criez gare... Ces bêtes magnifiques sont nos compagnons les plus fidèles. Où je me le suis procuré? Il est venu a moi a la fin de mon entraînement, il s'appel Harald et il est âgé d'un quinzaine d'années. Le seul moyen d'avoir un dragon est de venir avec moi mais êtes vous prêt a trahir votre douce princesse a qui vous tenez tant?

Thanior regarda les groupes d'humains attendant un réponse de la candidate de l'empereur. Que pouvait il trouver a cette femme ?


Harald monture de Thanior:
 
Revenir en haut Aller en bas
SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
Dim 29 Juin - 22:03
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Azeenörh tremblait littéralement d’impatience. Elle voulait réellement savoir comment l’elfe avait fait afin de pouvoir faire la même à son tour. Elle voulait un dragon, elle en était certaine. Peut-être en aurait-il été autrement si elle n’aurait pas eu connaissance qu’il était possible de les monter… La garde secoua vivement la tête. Cette magnifique bête pouvait être monter, c’était le plus important. Enfin… Celui qui se trouvait devant elle ne le pouvait probablement pas, puisque quelqu’un le montait déjà, mais il en avait surement d’autre ? Azeenörh l’espérait car même si ce dragon était fort impressionnant, il appartenait déjà a quelqu’un… Elle, elle voulait le sien ! Il n’était pas question de partager une telle magnificence avec quelqu’un d’autre.

L’elfe eu un rire ironique, qui fit sourire Azeenörh tel un enfant. Inconsciemment, elle avança d’un pas afin de bien comprendre la réponse de ce dernier.

- Prenez un dragon pour votre monture et vous vous ferez dévoré sans criez gare... Ces bêtes magnifiques sont nos compagnons les plus fidèles.

Qu’est-ce qu’il était étrange ce type… Elle ne voulait pas monter son dragon, elle voulait savoir comment en avoir un !

- Où je me le suis procuré? Il est venu a moi a la fin de mon entraînement, il s'appel Harald et il est âgé d'un quinzaine d’années.

Le premier mot attira grandement l’attention de la garde, qui retint son souffle. Elle devait donc suivre un entrainement ? Azeenörh hocha la tête avec détermination. Elle était prête à suivre tous les entrainements du monde pour pouvoir en avoir un… Harald ? Quinze ans ? Une multitude de question se bouscula soudainement dans son esprit. Avait-il un régime particulier ? Leur rythme de croissance ? Leur durée de vie ?

- Le seul moyen d'avoir un dragon est de venir avec moi mais êtes vous prêt a trahir votre douce princesse a qui vous tenez tant ?

L’excitation gagna complètement le coeur de la jeune femme, qui était désormais obnubilé par la beauté de la bête. Son titre, la princesse, le royaume et l’affrontement n’existait plus pour elle. Doucement, gardant ses distances, elle glissa silencieusement sur le côté afin d’examiner plus attentivement la bête qui se dressait fièrement devant elle -eux?. S’éloignant petit à petit du groupe, ainsi que de l’elfe car elle ne voulait pas risquer de provoquer la colère de la gigantesque bête, elle fini par s’arrêter afin de penser. Les paroles de l’homme résonnait toujours aussi clairement dans son esprit. Dragon et princesse n’était malheureusement pas un mélange qui était possible et… le voulait-elle ?

Azeenörh regarda la groupe de gardien, ainsi que la princesse et reposa de nouveau son regard sur l’homme et le dragon. Le choix était malheureusement trop facile. Cet homme lui offrait une offre qu’elle ne pouvait refuser… Elle regarda de nouveau la princesse. Est-ce vraiment ce qu’elle voulait ? Azeenörh était au service de la royauté d’Ambre depuis des années, sa vie entière lui avait été imposé… Le visage de la garde s’assombrie légèrement, signifiant qu’elle réfléchissait sérieusement à la situation. L’entrainement qu’elle avait suivit ne lui avait pas été imposé… Elle avait d’elle-même choisi de suivre ses frères. Ce qui lui a été imposé, c’est ce qui est venue après l’entrainement : rare sont ceux et celles ayant la chance de devenir les gardes du corps de la famille royale, Azeenörh avait accepter le titre sous la pression de sa famille…

Azeenörh secoua vivement la tête. C’était idiot de penser a de telle stupidité, son choix était déjà fait ! Il n’était pas question pour elle de rester ici en sachant qu’une autre vie l’entendait…

▬ « Sachez que je suis libre de faire ce que je veux ! Cette princesse n’est pas mon maître, ni mon amie ! Bien honnêtement, elle est mon travail et un fardeau plus qu'autre chose... Si vous me dite qu’il me suffit de vous suivre pour en avoir un, vous pouvez bien faire ce que vous voulez d’eux. Cela ne me regarde plus. » dit-elle en toute sincérité.

La garde regarda le groupe et l’humeur changeante des gardes l’amusa légèrement. Azeenörh hocha nonchalamment des épaules. Elle en n'avait rien a faire de ce qu’ils pouvaient tous penser. Secouant de nouveau la tête, son attention se porta de nouveau sur la bête. Elle était visiblement émerveillé par cet animal. Elle sorti de ses pensées lorsqu’elle remarqua qu’un garde s’approcha d’elle. Azeenörh prit une grande respiration et se tourna légèrement afin de faire face au garde, qui s’arrêta brusquement. Après quelques secondes de confrontation visuel, il recula, au grand plaisir de la garde qui eu la chance de reporter son attention sur l’homme.

« Vivent-ils longtemps ? Est-ce que vous avez Harald depuis quinze ans ? Comment sont-ils à la naissance ? Leurs grosseurs ? Que mangent-ils généralement ? Est-ce qu’ils ont un rythme de croissance accéléré ? Vous dites qu’il est venue a vous, mais… »

Trop de question se bousculait dans la tête d’Azeenörh, à l’exception d’une :







« M’emmèneriez-vous réellement si je vous répondrais que je veux venir avec vous ? Parce que... Elle croisa les bras contre sa poitrine. Je n'aime pas qu'on joue les agaces avec moi. Si vous m'allumez faut pas venir me faire chier après... »

Si l’elfe lui répondait positivement, Azeenörh quittait Enkidiev de ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mar 1 Juil - 7:52
Voir le profil de l'utilisateur



Cette jeune femme était impressionnante, toute personne normal aurait fuit devant Harald, mais elle était fasciné encore plus elle voulait avoir un dragon a son tour, l'elfe se demandait même si elle avait pas été bercé un peu trop près du mur pendant son enfance, il regarda donc cette femme s'approcher, ne voulant pas que son dragon prenne cela pour une attaque, le seccyeth pris les devants en lui ordonnant de rester calme. Une tâche bien difficile avec tout les repas potentiel autour d'eux, mais il ne devait pas mettre la panique pour le moment, sinon il ne pourrait pas transporté cette femme sans se battre contre des gardes qui auront eu un soupçon de courage ou de folie.

Un garda s'approcha d'ailleurs de la jeune femme, le regard qu'elle lui donna était presque comme un avertissement, il recula doucement mais restait a porter de la gueule du dragon, un bon exemple pour ceux qui voudront s'attaquer a l'elfe, Thanior écouta la jeune femme parler, elle parlait de liberté, elle se fichait du sort de la princesse et des autres gardes, un petit sourire en coin se dessina sur le visage de l'elfe.

Puis elle repris la parole des questions plein de question, il attendit que la jeune femme eu fini de parler pour prendre la parole a son tour.


- Les dragons vivent assez longtemps oui, je n'ai pas vu de vieux dragon car ils sont souvent sans maître et donc sauvage. J'ai Harald depuis qu'il est tout petit oui, je ne l'ai pas vu éclore mais je me suis occupé de lui. Il ne sont pas plus gros qu'un chiot. Le plus gros que j'ai vu a vrai dire je ne pourrais pas le dire mais Harald fait partie des plus gros dragon. Leur croissance n'est que légèrement accéléré a partir de 5 ans il commence a vraiment grossir, a l'âge de 7 ans on peu commencer a monter un peu dessus. Un dragon vient a vous c'est comme ça, un lien se créer dès qu'on vous le donne si c'est le bon dragon il vous suivra toute votre vie. Pour se qui est du repas un petit exemple est de mise...

*Harald tu peux dévoré le garde qui est non loin de la jeune femme...*



Sans crié gare le dragon jeta sa gueule sur le garde qui nu le temps de réagir, le coeur de la victime fut arracher instantanément, le soldat tomba au sol inerte, puis après avoir avaler le coeur la bête pris le corps dans sa gueule et la suite fut un peu sanglante, le sang de la victime s’éclaboussa un peu partout, Thanior en reçu un peu sur le visage, l'elfe avait garder son sourire puis il repris la parole après la jeune femme.


- Si je vous est proposer de venir avec moi c'est que je le pense sinon vous auriez eu le même sort que ce pauvre garde. Puis on ne peut pas mentir a une aussi jolie femme.

Après avoir dit cela l'elfe lâcha un léger ricanement, pendant que son dragon le replacer sur la base de son cou.

- Si vous voulez montez c'est maintenant approchez vous d'Harald il vous fera montez derrière moi!

Thanior cria cela aussi bien a la garde qu'à l'espionne qui les observer de plus loin.


Harald monture de Thanior:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Azeenörh et Evaelle VERSUS Thanior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Micky versus 'Clef: une campagne parallèle...
» tau VS tyranide
» COMPARAISON
» Katie Bell, Rogue, McGonagall et Mimie Geignarde (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin détente :: ▬ Événement#1-