Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Une première impression ▬ PV Idora

CHEVALIER D'IRIANETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Jeu 10 Juil - 14:37
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Le chevalier d’Irianeth avait particulièrement aimé son combat avec le chevalier Lionel. Ce dernier lui avait rendu les coups avec fureur et détermination, tout pour satisfaire les envies de l’hybride, qui attendait déjà avec impatience leur prochaine rencontre. Il n’eu aucun vainqueur, puisque le combat fut interrompu par les nouvelles directives de l’empereur, qui leur ordonnait de se rassembler pour le départ. C’est avec un sourire amusé que le chevalier d’Irianeth avait déployé ses ailes et prit son envol vers le lieu indiqué.

Sur le chemin du retour, alors qu’il tenait la sorcière blanche entre ses bras, l’empereur l’informa qu’il lui confiait une écuyère et que cette dernière l’attendait sur Irianeth. Son premier réflexe fut de regarder la jeune femme qui était coller contre lui… Une autre apprentie ? Le chevalier n’était pas certains d’avoir bien comprit. Pourquoi l’empereur lui confiait-il une seconde apprentie ? Est-ce que cela voulait dire que la sorcière blanche ne l’était plus. Inconsciemment, il referma davantage ses bras autour de la taille de la jeune femme. Lorsqu’ils apparurent dans la cour, Vikentiÿ lâcha prestement la jeune femme pour se diriger vers son maître, qui l’informa plus précisément de la situation. Un petit soupir de soulagement franchi les lèvres du chevalier lorsque Shanahan lui confirma que la sorcière était toujours sous son aile.

Vikentiÿ s’inclina poliment devant l’empereur et se dirigea aussitôt vers la cour intérieur afin de rencontrer sa fameuse écuyère. Apparemment, celle-ci était déjà informé de leur rencontre. 





Ëlerinna ** Occupe-toi quelques heures, je te rejoins plus tard dans la forêt. **

Il ne l’informa pas davantage de la raison de son absence. Après tout, cela ne la regardait pas pour le moment. Ignorant les recommandations des quelques domestiques qu’il croisa concernant sa blessure à la hanche, Vikentiÿ entra finalement dans la cour intérieur de la forteresse. Il examina rapidement les lieux et trouva facilement le lieu de la rencontre. Lorsqu’il arriva sur place, il fut surprit de constater que la jeune fille était déjà là. Il fit un pas pour s’approcher d’elle, mais il fut brusquement interrompu par une domestique.

▬ Monsieur Vikentiÿ, vous devez réellement soigner cette blessure, sinon elle s’infectera !

Un grognement sourd franchit les lèvres du chevalier, qui en avait plus qu’assez. Lorsque la domestique arriva près de lui, il l’agrippa brutalement à la gorge pour ensuite la lever de terre. La pauvre s’agita dans tous les sens pour échapper à l’emprise du chevalier, mais sans succès. Vikentiÿ l’étouffa davantage, il l’étouffa jusqu’à ce qu’elle cesse de bouger… Puis lâcha nonchalamment le corps, qui tomba sans vie sur le sol poussiéreux de la cour. Le domestique qui la suivait de loin figea légèrement en voyant le corps sans vie de sa consoeur. Ce dernier se risqua à regarder le chevalier, qui lui fit signe d’un simplement mouvement de la tête de ramasser le corps. Plus intelligent que cette dernière, il ne lui proposa pas de soigner ses blessures. Il exécuta l’ordre silencieuse de Vikentiÿ et quitta les lieux sans demander son reste.

Satisfait, le chevalier se retourna vers la petite créature qu’était son écuyère. Du moins, si c’était elle….   



« Idora ? »


Son épée « simple »:
 

Son épée double:
 
Revenir en haut Aller en bas
ÉCUYÈRE D'IRIANETH
{ 2IEME GÉNÉRATION }
avatar
Dim 13 Juil - 10:59
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Alors qu'elle attendait le retour de Vikentiÿ avec impatience, Idora était assise dans sa chambre, seule. Elle avait déjà vu ce beau chevalier s'entraîner dans la cour. Remplie d'admiration envers lui, l'hybride le regardait avec discrétion. Elle essayait de comprendre ses manières, ses techniques et regardait tout ce qui pouvait l'aider à se perfectionner. Sur son lit, elle lisait des livres où l'on explique la magie, la demi-phenix savait qu'un jour, elle aura besoin d'utiliser ses pouvoirs. C'est pour cela qu'elle étudiait tous les détails qu'elle pouvait trouver dans des livres, la jeune fille voulait tout savoir. Idora était impatiente de faire son premier combat avec son nouveau maître, mais elle avait aussi peur. Arriva t-elle à utiliser ses pouvoirs sous la tension et la pression d'un combat ?

Idora ne posait tellement de questions, qu'elle tomba de sommeil. A peine elle ferma les yeux, l'hybride commença un des plus horrible de tous ses cauchemars. Elle était en armure de combat, près de son maître Vikentiÿ, prête à combattre. Idora arriva dans un village apparemment d'Enkidiev. Des maisons étaient en feu, des femmes criaient dans tous les sens cherchant leurs enfants. Cela la paralysait. Elle savait que c'était à cause de son peuple, mais cette scène restera gravée dans sa mémoire. Elle regarda autour d'elle, soulagée de voir son maître, elle se remit en place. Et là, tout son courage se détruisit en une fraction de seconde. Une armée en cuirasses vertes émeraude avancée vers eux. Ils étaient plus d'une centaine. Elle vit foncé sur eux, Vikentiÿ. Ce chevalier très expérimenté en la matière se jeta dans la mêlée. On voyait les corps des malchanceux voler. Puis plus rien. Tous les chevaliers, enfin ceux qui restaient, avancèrent sur Idora. Elle essaya de lancer des sphères mais rien ne sortit. Elle courut et essaya de rejoindre son maître mais elle ne le vit point. Prit de panique, elle se mis face à la vingtaine de chevaliers qui restaient. L'hybride réessaya ses sphères, elle réussit à en envoyer une mais avec aucune puissance, celle-ci n'atteint même pas le pied des soldats. Elle vit soudain, le corps de son maître à terre. Idora courut vers lui, mais voyant qu'il respirait pu, elle prit son courage à deux mains et fonça vers les soldats. Vider de toutes ses larmes, elle fut transpercée et brûlée de tous les côtés. « Non !!!! »cria t-elle de toutes ses forces. Son dernier cri se répercuta dans tout le village.

Idora se réveilla brusquement, remplie de sueur, elle regarda autour d'elle. * Ce n'est qu'un cauchemar... * murmura t-elle pour elle même. Elle laissa tombé sur son oreiller, effrayée par son rêve. Voyant une gouvernante à sa porte, Idora comprit qu'elle avait alarmé plusieurs personnes, avec son cri.

«  Je n'ai rien, ce n'est qu'un cauchemar, rien de plus. Retournez à vos occupations. Merci.. »

Pour se changer les idées, Idora alla dans la cour intérieur de la forteresse. Elle s'assit sur un rocher et respira lentement. Puis tout un coup, elle entendit la voix d'une gouvernante puis un lourd bruit sur le sol. Elle se retourna pour voir se qu'il se passait. Et vit la gouvernante par terre, inerte.

« Idora ? » fit la voix de son maître Vikentiÿ.

En voyant son interlocuteur, Idora se crispa. * Il a tué la gouvernante.. Oh.. * Elle ne répondit pas tout de suite mais voyant qu'il la regardait intensément, Idora était obligée de sortir un mot.

« Oui ? Vous êtes au courant que je suis votre nouvelle écuyère ? » dit-elle avec une petite voix toute timide.
Revenir en haut Aller en bas
CHEVALIER D'IRIANETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mar 22 Juil - 17:54
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


En attendant une réponse à sa question, Vikentiÿ se permit d’observer attentivement la jeune femme qui se trouvait devant lui. Cette dernière était vraiment minuscule, pas plus grande que trois pommes comparativement à lui. La couleur de sa peau lui fit grandement penser à sa défunte apprentie, Elërinna. Tout comme la sorcière blanche, la jeune fille possédait une pigmentation de peau peu commune à l’empire et une tignasse aussi blanche que le nacre. Un petit sourire discret s’afficha sur les lèvres du chevalier. Était-ce le petit plaisir personnel de l’empereur de lui confier tous les êtres à l’apparence peu commune comme apprentie ? Fort heureusement, il n’avait aucune aura lumineuse autour du corps de celle-ci. Pouvait-il seulement en avoir une désormais ? Peu importe. Il s'en fichait.  

« Oui ? Vous êtes au courant que je suis votre nouvelle écuyère ? » dit-elle avec une petite voix toute timide.

À son tour, il ne répondit pas tout de suite… Premièrement, parce qu’il n’avait rien comprit de ce qu’elle venait de lui dire et deuxièmement, parce qu’il continua sa petite inspection. Après tout, une première impression pouvait en dire long sur une personne. Celle qu’il avait présentement sur la gamine n’était pas mauvaise, mais pas parfaite non plus. Le manque de confiance et la timidité n’on pas leur place sur l’empire et Vikentiÿ allait le lui faire comprendre rapidement. Elle devait être forte, son titre d’écuyère le lui obligeait désormais.

Le chevalier d’Irianeth fit un pas en arrière et contourna lentement la jeune femme. Des ailes ? Une hybride ? Vikentiÿ s’arrêta devant celle-ci. D’un mouvement lent, il glissa une main sous l’une d’entre elles afin d’inviter la jeune fille à les déployer. Lorsque se fut fait, il prit un instant pour l’observer minutieusement. Tout comme sa propriétaire, les ailes étaient encore fragile, mais coriace. L’ossature qu’il décelait sous le plumage était fort prometteur.

Satisfait, Vikentiÿ revint devant la jeune fille afin de prendre la parole :

« Za ciec ma lrajymean Jegahdeÿ. Za ciec ákymasahd duh syîdna. Lussa di baiq ma luhcdydan, za ha bynma byc my huijamma myhkia lussiha ta m’asbena, syec m’yhleahha. Za ha lusbnaht tuhl byc la xia di tec… L’acd buinxiue di tajny s’ehvunsan ta dac ehdahdeuhc byn jykia t’ybyecasahd ui t’asbydrea ma dasbc xia za d’ybbnahha sy myhkia. Uipme duid ta cieda m’etáa xia za bynma my deahha ! Ladda huijamma myhkia acd iha ehcimda y hudna lussihyidá. dit-il avec une certaine amertume. Huic ymmuhc byccá payiluib ta dasbc ahcaspma. Cylra xia za ha da sáhykanye byc ! Di yc ih vund budahdeam ad za lusbda peah m’aqbmuedan ahdeànasahd. T’yemmainc, huic ymmuhc lussahlan byn nákman ladda desetedá. Ha ma cued byc ! Duid la xia za da tasyhta acd ta sa nacbaldan, syec ha cued zysyec deseta yjal sue. Ha ma cued yjal bancuhha ! Di tuec êdna vunda, di ac ih álioàna. Ad my seahha ta cinlnued. »
Traduction:
 

Sachant très bien qu'elle ne pouvait pas le comprendre, le chevalier d'Irianeth lui envoya une vague d'apaisement afin de l'informer de tout ce qu'il venait de dire. Il espérait seulement qu'elle allait un minimum le comprendre, car les heures d'apprentissages allaient être longue si ce n'était pas le cas !


Son épée « simple »:
 

Son épée double:
 
Revenir en haut Aller en bas
ÉCUYÈRE D'IRIANETH
{ 2IEME GÉNÉRATION }
avatar
Lun 20 Oct - 5:40
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Je sentais qu'il m'observait. Je croyais qu'il n'avait même pas fait attention mes paroles tellement il était absorbé par moi. Je n'étais guère intéressante. Ma couleur ne devait pas le passionner, j'ai vu quelque personne dans le château avec une couleur des peu ordinaires. Je le vit tourner autour de moi. Et si il me faisait le même châtiment que la pauvre domestique. Il s'arrêta net derrière moi. Je sentis une main dans le creux de mon dos. J'ouvris mes ailes avec délicatesse pour ne pas le blesser dans la même occasion. Je sentis sa main passer sur l’intégralité de mes ailes. Je le vis revenir devant moi. Il ouvrit la bouche et une langue qui met totalement inconnu sortit de ma bouche. C'était pour cela qu'il ne m'avait pas répondu. Il n'avait pas compris ma phrase.. J'essayais de capter des mots qui ressemblaient à nos mots mais aucun n'avait la même prononciation. Je ressentis tout à coup des sortes de vagues. Venait-elle de lui ? J'étais perdue. Comment je pourrais apprendre grâce à quelqu'un que je ne comprenais pas la langue ? Avait-il quelqu'un comme lui dans le château ? Ou un interprète ?

Il me regardait comme-ci il voulait une réponse. Mais je ne savais pas comment et quoi lui dire. Je fis un sourire un peu gêné. Je vis une feuille et une plume sur un chevet. Je l'ai pris tout les deux. Et je fis plus ou moins un dessin pour dire bonjour. Je me sentais ridicule à un peu inimaginable. Mais comment on pouvait faire. Les vagues que j'avais reçu, c'était pour me dire quelque chose ? Je ne sais même pas comment les lancer. Je remis la feuille à sa place et je revins à ma place. Je ne savais pas comment exprimer ma joie d'être enfin dans l'Ordre Impérial, d'avoir un maître. Et si j'essayais d'apprendre sa langue ? Il faudrait lui demander de me l'apprendre mais ça non plus je ne pourrais pas lui demander. Si j'aurais su que mon maître ne parlait pas ma langue, j'aurais pris mon ardoise en bois.

Il n'avait pas une autre écuyère ? Si s'il en avait une, je pourrais aller lui parler pour apprendre la langue. Mais si j'étais son écuyère. C'était ou qu'elle était devenue écuyère ou qu'elle était morte.. Je n'espère pas la dernière possibilité. L'Empereur ne parlait pas cette langue pourtant... Il fallait juste attendre la réponse de mon nouveau maître

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Une première impression ▬ PV Idora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mauvaise Première Impression [With Marie J. River]
» La première impression est toujours la meilleure • ft. Gron
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» Le 26 mai... La première armée permanente française...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Territoires inconnus :: La forteresse :: ▬ Cour intérieur
-