Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Alysanne, Kerosa et Lionel CONTRE Calypso

CHEVALIER D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Jeu 31 Juil - 12:19
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Il avait encore cette même impression… Celle d’être sorti d’un long sommeil, un sommeil sans fin… Le chevalier d’Émeraude n’était pas prêt d’oublier sa première rencontre avec l’ennemi… Cette femme avait aisément réussi à prendre une place dans son esprit. Elle n’était nullement comparable à Alysanne. La magicienne incarnait la beauté, la douceur et l’amour… Alors que cette inconnue, cette femme de l’empire, elle, incarnait la noirceur, la haine et la douleur… Kerosa était incapable de l’oublier. Il lui arrivait même de se réveiller en plein nuit, comme aujourd’hui, et de ne pas être capable de se rendormir… Lorsque le soleil pénétra dans la pièce par l’embrasure de la pierre constituant sa chambre, il soupira. Une seconde nuit de perdue… Comme il avait l’habitude de le faire, il regarda si ses écuyers allaient bien. Lorsqu’il constata que tout était normal, il se leva et se dirigea vers les bains où il se purifia rapidement. Lorsqu’il sorti des bains et qu’il vit que ses écuyers dormaient toujours, il quitta tout simplement la chambre en leurs laissant une note les informant qu’il se rendait dans la cour pour faire son entrainement matinale.



Le château s’éveillait tranquillement. Kerosa croisa quelques domestiques, ainsi qu’un ancien confrère de travail, mais sans plus. Il s’arrêta un instant devant la tour de la magicienne. Il eut une soudaine envie de la voir. Plus que tout, il voulait la serrer dans ses bras, il voulait s’assurer qu’il ne rêvait pas et qu’elle était toujours là. Il monta une marche, une seconde, mais s’arrêta. Il devait aller s’entrainer… Redescendant les marches aussi lentement qu’il les avait montés, il se dirigea vers la cours extérieur où il prit possession de ses armes et d’un mannequin d’entrainement sur lequel il s’acharna jusqu’à ce que ses bras ne puissent plus soutenir ses épées. Laissant tomber l’une d’elles sur le sol, sa main libre alla empoigner la garde de sa seconde épée et dans un hurlement intérieur de rage, il décapita le pauvre homme en brindille… La tête de celui-ci roula lentement sur le sol et passa devant les pieds d’une ancienne consœur, qui insista pour qu’il arrête son entrainement pour aujourd’hui.

Le chevalier elfique soupira, mais écouta les recommandations de cette dernière. Ensemble, ils se rendirent dans la salle en manger où il retrouva ses écuyers et la magicienne pour le premier repas de la journée. Une grosse journée les attendait ! La nouvelle reine avait convoqué les royaumes d’Enkidiev une nouvelle fois. Après tout, une riposte devait être mise en place… Le chevalier d’Émeraude espérait simplement que cette seconde rencontre n’allait pas se terminer comme la première…


Alysanne – * Vous êtes réellement magnifique aujourd’hui..*


Il glissa avec affection sa main dans la sienne et la serra délicatement. Le temps avait eu raison d’eux. Du moins, pour le chevalier, qui c’était réellement attaché à la magicienne d’Émeraude. De l’amour… voilà ce qu’il ressentait. Il eu soudainement cette même envie, celle de la prendre dans ses bras et de la serrer contre lui jusqu’à ce qu’elle lui dise d’arrêter. Malheureusement, il ne le pouvait pas… Soupirant subtilement, il délaissa la main de sa tendre amie pour continuer son repas. Malgré la situation, Kerosa afficha un sourire rassurant. Malgré tout, il était bien. Lorsque le repas fut terminé, ils se dirigèrent tous vers la salle où avait lieu l’assembler. Pourquoi les écuyers devaient-ils y participer ? Il devait bien l’avouer, il ne comprenait pas pourquoi… Ils était si jeune… Quoi qu’il en soit, le chevalier garda cette remarque pour lui-même et alla prendre place. La réunion commença.

Il ne pouvait dire si c’était le manque de sommeil ou le manque d’intérêt, mais Kerosa eu du mal à suivre… Les paroles de tous et chacune résonnèrent lourdement dans l’esprit du chevalier d’Émeraude, qui fournissait pourtant les efforts nécessaires à une bonne conduite. Lorsque le temps changea, lorsque le ciel devint noir, l’elfe eu une étrange sensation. Le temps était pourtant radieux ce matin… Lorsque l’éclair frappa le sol, lorsqu’une lumière les aveuglèrent, il n’eu aucun mal a ressentir cette même sensation… « Non, pas encore ! » pensa-t-il. Il eu le réflexe d’agripper le bras de la magicienne, qui se trouvait juste à côté de lui, mais n’eu pas le temps d’agripper ceux de ses écuyers. Ils disparurent…

Pour une seconde fois, la rage s’empara de chaque parcelle du corps de l’elfe, mais également la peur. Lorsqu’il réapparut, il ne reconnut pas l’endroit. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il n’était plus dans le royaume d’Émeraude… Laissant aller ses sens, il repéra rapidement deux présences près de lui : la magicienne et un confrère chevalier. Ne perdant pas un instant de plus, il se dirigea vers la magicienne, qui fut également rejoint par le second chevalier, Lionel. Par respect pour son dirigeant, il le salua d’un signe de tête.

« Est-ce que tout le monde va bien ? Alysanne, vous n’avez rien ? Demanda-t-il avec une certaine pointe d’inquiétude. Qu’est-ce que… Est-ce moi ou vous avez également ressenti cette même présence, celle de l’empire… ? Je n'arrive pas à contacter mes écuyers également... »

Petite note:
 


Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES CHEVALIERS D'ÉMERAUDE
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Sam 2 Aoû - 0:26
Voir le profil de l'utilisateur



Se remettre des événements passés avait été difficile pour Lionel et l’était toujours. La mort de son écuyer avait été un choc terrible, il ne s’y attendait pas et en voulait plus que jamais au chevalier de l’empire contre lequel il s’était battu lors de l’attaque. Son esprit était rempli de colère contre cet homme. Il avait bien tenté de purifier ses pensées en allant à la chapelle ou en méditant mais rien a faire, la rage ne voulait pas sortir de son corps. Les jours avaient un peu apaisé sa peine et il avait repri l’entrainement afin de ne pas trop penser.

Le temps avait passé et aujourd’hui une réunion avec les dirigeants de chaque royaume était prévue. Ce matin là, Lionel se réveilla tôt, il était en sueur et il avait encore rêvé… il se trouvait dans une grande salle dont tout les murs étaient en pierres. Le chevalier était assis au bout d’une grande table seul, attacher a sa chaise et la seule chose qui se trouvait devant lui était une coupe remplie d’un liquide épais et rouge… du sang. Il avait très soif et la température de la pièce était très chaude…. Depuis l’attaque ses nuits étaient hantées par des rêves étranges… Aussi tôt réveillé le chevalier se leva et se dirigea vers les bains, son corps avait grandement besoin d’être purifié. Il revêtit ensuite l’armure des chevaliers et boucla sa ceinture d’arme. Même s’il n’avait pas eu un écuyer pendant bien longtemps, il s’était habitué à sa présence et sa chambre paraissait bien vide.

Lionel alla prendre le déjeuner avec ses frères et sœurs d’arme et se rendit ensuite à la réunion. Il salua la reine d’un signe de tête et alla rejoindre les autres chevaliers. Les rois et reine parfois accompagnés par le magicien de leur royaume commençaient à prendre place dans la salle. La réunion commenca et sondain le temps s’assombrit étrangement. Le temps était inquiétant, alors que Lionel allait se diriger vers la fenetre pour observer il fut pris d’un étrange malaise. Il ne voyait plus rien, tout était noir, il semblait une pesanteur inconfortable sur tout son corps, le temps passa sans qu’il se rende compte… les secondes?  les minutes? les heures? Lionel ne pouvait le dire. Puis sa vue lui revint.

Il était dans un endroit inconnu, un peu étourdi par les événements, Lionel regarda autour de lui. Alysanne la magicienne du royaume et le chevalier Kerosa se trouvaient près de lui. Il les salua d’un signe de tête. Mais ou était les autres? Par réflexe il tenta de les rejoindre par la pensée, mais il se heurtait a un mur, aucune communication ne semblait possible.

-Tu as raison Kerosa, je n’arrive pas à communiquer avec les autres membres de l’ordre.

Kerosa fit remarqué la sensation de la présence de l’empire. Lionel tenta de sonder les alentours… Kerosa avait raison, on pouvait ressentir la presence de l’ennemi. Lionel serra les points, se rapellant de la dernière attaque… Il était presque certain par contre de ne pas se retrouver devant le même adversaire que la derniere fois, l’aura ressenti était différent. Lionel chuchauta.

-Oui Kerosa, un ennemi est tout près… soyons prudent. Alysanna savez-vous ou nous sommes?

Lionel porta sa main a sa taille en fixant les alentours, afin de s’assurer que sa ceinture d’armes était toujours bien la.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 6 Aoû - 0:54




Oui. Une nouvelle attaque! Une nouvelle bataille! La dernière fois, Kisath n’avait fait qu’une seule bouchée d’un petit idiot en armure. Se battre seul contre un dragon et une combattante n’avait clairement pas été un choix brillant. Peut-être cette fois-ci Kisath aurait-il encore un repas digne de ce nom? Il fallait l’espérer, parce qu’il était déterminer à goûter à nouveau à la viande des petits et frêles humains ennemis. Peut-être pourrait-il goûter un elfe? La dernière fois, la rage du combat ne m’avait pas permis de partager le repas de mon fidèle compagnon. S’ils faisaient face à un ennemi isolé, peut-être pourraient-ils s’en saisir et aller le dévorer ailleurs… Oui! Pourquoi pas! Il fallait espérer!

Mais cette fois-ci, tactique différente. Je ne me tint pas sur mon dragon au moment où nous fûmes téléportés. Après tout, seul un chevalier, décédé, avait vu son apparence. Peut-être la surprise serait un élément important pour elle, au cas où ils seraient plus nombreux qu’elle et Kisath. Non? Oui! Dissimulée par un rideau d’arbres, je me cachais à la vue de mes ennemis quelques instants. Deux hommes et une femme. Deux chevaliers et… un potentiel danger. Rien n’indiquait si la femme était simplement humaine ou alors magicienne, chevalier, ou pire, immortelle comme notre empereur. Raffermissant ma prise sur ma lance, m’assurant que mon épée était bien passée à ma taille, je m’avançais lentement devant eux, découvrant mes dents pointues. Kisath, à ma demande, resta couché plus loin dans les bois. Il se lèverait à ma demande. Cacher un dragon n’était pas évidement, mais il faisait du sien en se collant vraiment contre le sol, et puis les arbres étaient plutôt grands. M’avançant face à eux, je m’exprimais clairement.

- Ainsssssi… ce sera vous, qui serez mon repas?

Je roulais certains de mes ‘’s’’ et de mes ‘’c’’ pour mon plaisir. Je n’avais pas de réel problème de diction, mais c’était amusant de faire croire que si. J’aimais bien jouer avec ma nourriture. Me croyant seule et peu armée, peut-être baisserait-il leur garde? Je me positionnais de façon à être prête à combattre malgré la distance, un bon 100 mètres, me séparant de mes ennemis. Ma lance bien en main, dans ma position de combat favorite, j’attendais qu’ils ouvrent les hostilités. Après tout, ils voudrais certainement venger leur ‘’frère’’ mort, non? Je décidais donc de les asticoter encore un peu.



- J’espère que vous serez ausssssi bon que l’autre guerrier… Je n’ai malheureusement pas eu le loisir de le goûter, mais j’ai entendu dire qu’il avait un goût particulier.

Si je révélais ainsi connaître la personne chevauchant le dragon lors de la dernière attaque, je ne disais toutefois pas qu’il s’agissait de moi. Je leur taisais aussi la présence de mon allié et compagnon couché sur plusieurs arbres, dissimulé par d’autres, mais plus pour longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Alysanne, Kerosa et Lionel CONTRE Calypso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Douillet contre Bakchich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin détente :: ▬ Événement#2-