Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

« Conclusion d'une première bataille » ▬ PV Thanior

Aller à la page : Précédent  1, 2
CHEF DES SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mer 3 Sep - 18:54
Voir le profil de l'utilisateur



Thanior regarda sa belle, il était tomber sur quelqu'un qui allait lui donner du fil a retorde, une personne possessive et qui avait l'air d'aimer le provoquer, mais bon c'était cela que l'elfe aimer chez elle son caractère était presque comme le sien sauf que lui il était assez fourbe pour obtenir ce qu'il voulait. Il regarda la jeune femme qui lui souriait il senti aussi tôt les jambes de la jeune femme se serré, puis elle rapprocha doucement son visage du sienne les lèvres presque coller elle prit la parole. L'elfe noir lâcha un bref rire avant d'embrasser la jeune femme tendrement avant de répondre a son tour.

- Je ne regrette jamais mes paroles. Puis jusqu'à ma mort je ne suis pas prêt de partir, je n'ai même pas dépasser la moitie de mon espérance de vie, je te rappel que les elfes vivent très longtemps.

Le dresseur de dragon força la jeune femme a s'allonger a côté de lui, il la regarda en souriant, il était vrai que l'elfe devait être plus âgé que son âme soeur mais son apparence lui donnait une vingtaine d'année du haut de ces cinquante ans le renégat d'enkidiev avait vu pas mal de chose. Il lâcha un petit soupire avant de reprendre la parole.

- D'ailleurs n'oublie pas de me demander des conseils si tu ne sais pas comment faire avec ta monture. Je pourrais te donner quelque astuce pour ne plus tomber comme tu la fais.


Harald monture de Thanior:
 
Revenir en haut Aller en bas
SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
Mer 3 Sep - 21:18
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Jamais la nouvelle empirienne aurait cru être un jour aussi possessive qu’elle l’était en cet instant bien précis… Plus que tout, elle voulait posséder son âme soeur corps et âme, elle voulait qu’il lui soit unique tout comme allait l’être pour lui. Elle avait dit vrai : elle ne tolérerai pas qu’une autre touche sa peau ou goute ses lèvres… 



Caressant du bout des doigts les traits de son visage, elle effleura a quelques reprises ses lèvres, y déposant de léger baiser pour le tenir en allène et ainsi garder toute son attention. Lorsqu’elle l’entendit rire, un petit sourire de satisfaction s’afficha sur son visage, qui abordait déjà des traits victorieux. Lorsqu’il l’embrassa, elle ferma de nouveau les yeux pour apprécier davantage toutes les sensations qui traversaient son corps.

- Je ne regrette jamais mes paroles. Puis jusqu'à ma mort je ne suis pas prêt de partir, je n'ai même pas dépasser la moitié de mon espérance de vie, je te rappel que les elfes vivent très longtemps.

Azeenörh fit la moue lorsqu’il la fit glisser sur l’herbe. Elle aurait préférer rester sur lui… Il était bien plus tendre et bien plus chaud que cette herbe… Lorsque Thanior lâcha son petit soupire, l’ancienne garde d’Ambre se releva prestement le haut du corps, sachant très bien qu’il allait de nouveau s’adresser à elle. Assit en tailleur dans l’herbe, elle l’écouta attentivement. 







- D'ailleurs n'oublie pas de me demander des conseils si tu ne sais pas comment faire avec ta monture. Je pourrais te donner quelque astuce pour ne plus tomber comme tu la fais.

La jeune femme fit de nouveau la moue, puis, les mains contre ses hanches, s’adressa à lui t’une voix quelque peu enfantine :

« Je ne suis pas tombé par manque d’expérience, mais parce que je voulais faire une expérience. Ne mélange pas les deux, je t’en supplie ! Je ne veux pas qu’on pense que je suis une empoter et que notre empereur me renvoie d’où je viens… » dit-elle avec une certaine amertume vers la fin.

Azeenörh prit une grande respiration afin de reprendre ses esprits. Elle ne voulait ni penser et ni parler d’Enkidiev et de son ancienne vie. Se grattant l’arrière de la tête, elle détourna son regard de celui de son âme soeur.

« Bon… Puisque tu me l’offre… Comment fait-on pour prendre contact avec son dragon lorsqu’une distance nous sépare ? Je… Je n’ai aucune idée de où il est présentement… » demanda-t-elle à mi-voix.

Son orgueil en prenant un coup, elle espérait quasiment qu’il n’est pas entendu sa requête.



Ce que femme veut, Dieu en tremble ❧
Monture d'Azeenörh:
 
Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Ven 5 Sep - 7:43
Voir le profil de l'utilisateur



Thanior regarda la jeune femme qui se relevait sur l'herbe, les paroles qu'il avait dit avait provoquer une petite peur à la jeune femme, qui avait pas envie de retourné sur enkidiev, puis la voix qu'elle avait pris était un peu enfantin ce fit sourire le dresseur de dragon qui n'était vraiment pas habituer a se genre d'attitude. Puis elle marmonna quelque chose mais l'elfe avait entendu l'essentiel de la chose, le lien draconique n'avait pas été fait encore, le dragon était trop jeune pour qu'il soit assez fort avec la jeune femme. Thanior se redressa doucement puis il força jeune femme a le regarder dans les yeux il la regarda avant de prendre la parole.

- Personne ne t'obligera a rentré sur Enkidiev et le premier qui essai je le coupe en morceau et le donne a bouffé a Harald.

Après avoir dit cela l'elfe noir embrassa tendrement la jeune femme, comme pour ce faire pardonner, maintenant il devait lui expliquer comment marchait le lien entre le dragon et elle, pour cela il fallait qu'il éveille en quelque sorte le pouvoir qu'elle avait en elle pour parler avec son dragon. Le seccyeth se leva doucement ce mettant derrière la jeune femme il mit ces deux mains de chaque côté de la tête de sa belle, puis il alla chercher se pouvoir quelque peut endormi il prit ensuite la parole.

- Concentre toi, fait comme ci le dragon était a côté de toi, essai de ressentir sa présence comme ci il était une partie de toi. Le reste viendra tout seul.


Harald monture de Thanior:
 
Revenir en haut Aller en bas
SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
Mar 9 Sep - 11:35
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Elle n’aimait pas particulièrement demander de l’aide, elle aimait réussir les choses par elle-même. Plus que tout, Azeenörh aimait le sentiment de fierté qui l’animait lorsqu’elle réussissait quelque chose. Malheureusement, pour cette fois, elle ne pouvait faire autrement. Elle avait besoin d’aide. Peut-être était-ce à cause de l’absence de magie dans ses veines, mais elle était incapable d’entrer en lien avec son dragon si celui-ci n’était pas près d’elle…

Soupirant, elle sursauta légèrement lorsque Tharivor se releva. Lorsque sa main glissa sous son menton pour lui faire tourner le regard, Azeenörh soupira de nouveau, mais suivit docilement le mouvement. Les quelques mots qu’il prononça la rassura et la fit sourire. Elle aimait bien l’elfe noir. Du moins, plus qu’elle n’était prête à l’admettre… Elle aimait bien les marques d’affection de ce dernier. Lorsqu’il l’embrassa tendrement, elle se laissa faire, appréciant grandement les sentiments qui parcouraient son corps lorsque ses lèvres touchaient les siennes. Puis, il se leva. Lorsqu’il vint derrière elle et qu’il posa ses mains sur chaque côté de sa tête, elle senti une certaine nervosité. Qu’allait-il lui faire ?  









Azeenörh avec attention les paroles de son âme soeur. Elle devait se concentrer, faire comme si son dragon était prêt d’elle… Elle devait ressentir chaque souffle, chaque battement de coeur de celui-ci. L’ancienne garde d’Ambre prit une grande respiration et essaya de mettre en pratique les recommandations du dresseur de dragon. Elle commença par imaginer sa monture, puis son souffle, ainsi que les battements de son coeur… Ce n’est que des minutes plus tard qu’elle ressenti un étrange picotement. Son coeur s’emballa sans même qu’elle ne comprenne pourquoi. Pourquoi avait-elle peur ?

« Je… Je ne comprend pas… Pourquoi est-ce que je m’emballe comme cela ? Pourquoi ai-je peur tout d’un coup ? »









Ce que femme veut, Dieu en tremble ❧
Monture d'Azeenörh:
 
Revenir en haut Aller en bas
CHEF DES SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Jeu 18 Sep - 11:50
Voir le profil de l'utilisateur



Tout sentiment que ton dragon a tu le ressent a travers toi, comme moi je ressent ceux du mien et ceux des habitants de se continent... Si tu as peur c'est que ton dragon a peur a son tour mais une bête de se genre n'as peur que si il confronté a une mort certaine.

Thanior se dirigea vers le pantalon que son âme soeur lui avait enlever peu de temps avant, il l'enfila rapidement puis regarda le ciel, se concentrant d'avantage il appela Harald, le dragon de Azeenörh était en danger il était de son devoir de le protéger.

Il regarda ensuite la jeune femme et lui le bas de la tunique qui était déchire, le dresseur lâcha un petit sourire avant de déposer un baiser sur ces lèvres, il n'était pas froid comme dans les premiers jour c'était en quelque sorte la vrai personnalité de l'elfe noir qui sortait, avant qu'il n'arrive a Irianeth. Mais une fois que la journée serait fini il reprendrait son attitude habituelle pour ne pas se faire tuer par les gens de se royaume qui ne pensait qu'à tuer et voler.


- Harald va arriver dans peu de temps, habille toi comme tu peux on va aller chercher ton dragon.


Le jeune elfe regarda le ciel entendant le cri de son propre dragon la bête était en approche, il était temps de voir se que réserver la crainte du dragon de sa belle. Le plus souvent ce sont des brigands qui tue les dragons soit male soit femelle pour leurs viande. Mais pour le moment on ne pouvait pas savoir se qui se passait là bas.


Harald monture de Thanior:
 
Revenir en haut Aller en bas
SECCYETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
Ven 19 Sep - 1:42
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


La nouvelle dresseuse de dragon ne comprenait pas d’où venait toutes les sensations qu’elle ressentait présentement. Était-ce les sentiments de son dragon ou sa propre peur d’être incapable de devenir une dresseuse accomplit ? Azeenörh ne savait plus quoi penser, elle ne savait plus comment penser… Elle avant tant de question, des questions qu’elle savait sans réponse. Intérieurement, elle hurla de rage. Tout se bousculait dans son esprit… Confuse au plus haut point, elle regarda nerveusement son âme soeur, espérant inconsciemment qu’il la rassure.

Malheureusement, les dires de ce dernier ne firent qu’envenimer les choses et Azeenörh paniqua de plus belle… Le regard figer dans le vide, visiblement sous le choc, elle ne remarqua même pas les mouvements de l’elfe noir. Ce n’est que lorsque les lèvres de Thanior vinrent se poser contre les siennes qu’elle sortit de sa transe. Réalisant qu’il portait déjà la moitié de sa tunique, Azeenörh se pressa pour aller récupère la sienne et l’enfiler. Elle n’était plus réellement parfaite, elle était déchiré à quelques endroits, mais l’ancienne garde du royaume d’Ambre s’en fichait royalement.

Lorsque le hurlement du dragon de l’elfe noir résonna lourdement dans la forêt, la jeune femme cru également entendre le cri d’Harkoneen. Il n’était pas loin… Tremblante, elle fit difficilement un pas, puis deux… Fixant une direction sans savoir pourquoi, elle avait cette étrange sensation de devoir suivre ce chemin. Cette sensation, qui s’intensifia petit à petit, devint une conviction lorsqu’elle ressenti la peur d’Harkoneen. Azeenörh oublia littéralement Thanior et parti à la course à travers les bois. Elle ne savait pas où son dragon se trouvait, mais elle était persuader qu’elle devait suivre ce chemin pour le trouver. Déferlant les bois à la hâte, aucun obstacle fut en mesure de ralentir sa course. Harkoneen n’était pas loin, elle pouvait le ressentir…    

Après plusieurs minutes, Azzenörh pénétra dans une petite clairière où elle put voir avec horreur un groupe d’homme enchainer son dragon avec plusieurs chaines pour l’immobiliser au sol… Clouer sur la terre ferme, la jeune femme pouvait désormais ressentir aisément les hurlements effrayés de sa monture, qui résonnait douloureusement dans son esprit. Malgré son envi dément de crier sa rage, aucun son ne franchit les lèvres d’Azeenörh, qui s’approcha rapidement du groupe d’homme. Lorsque son premier adversaire remarqua sa présence, il était déjà trop tard… Le corps sans vie de l’homme s’affaissa au sol, avisant les autres de sa présence.

« Vous ! Je vous ordonne de relâcher mon dragon sur le champs. » dit-elle froidement.

La jeune femme, qui semblait physiquement d’une douceur incroyable, afficha un air menaçante. Doucement, elle leva l’épée qu’elle tenait dans sa main vers celui qui semblait être le chef, l’avisant silencieusement qu’elle ne rigolait pas et qu'elle n'hésiterait pas à abattre sa lame dans le crâne de tout ceux qui oserait toucher à un écaille de son dragon.



Ce que femme veut, Dieu en tremble ❧
Monture d'Azeenörh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

« Conclusion d'une première bataille » ▬ PV Thanior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Kiri VS Kumo : Première Bataille
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Territoires inconnus :: Montagne des seccyeths-