Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Orael Eylisif d'Irianeth

CHEVALIER D'IRIANETH
{ GARDE DU CORPS DE SHANAHAN }
avatar
Ven 5 Sep - 5:48
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


I.
Nom : Eylisif
Prénom : Orael
Surnom : Ora' ou "La vipère"
Âge : 28 ans
Race : Humain

Trait de caractère : Je suis une femme à l'écoute, vos paroles et vos maux peuvent être dit, rien ne sera divulguer car je sais être discrète. Motus et bouche cousu ! Étant d'un naturel patient et d'une forte volonté, je saurai attendre le moment opportun qui s'offrira à moi. Je suis aimante, attractive et serviable, brave et compétente dans mon métier. Il faut savoir en prendre sur sur son grade bien que je ne sois qu'une garde du corps. Je préfère être ici qu'avec un de ces chevaliers d'émeraude ou toute personne d'Enkidiev. Je reste dévouée à Shanahan, tout ici m'attire. Je peux parler de bien des sujets car je suis cultivée et instruite. J'apprécie la philosophie et la lecture. Pour mon âge, je suis mature et ouverte d'esprit. Il faut également signaler que je reste sensible et très sincère, mes mots atteignent les cœurs. Ne vous fier pas aux apparences, j'aspire à être malveillante.

Être à l'écoute me permet d'en connaître plus sur vous, d'utiliser certaines paroles pour en jouer. Je suis une cachottière, manipulatrice et calculatrice. Ne doutez point de moi, vous n'auriez aucune raison valable. Mon regard perçant vous déshabille du regard. Que j'aimerais pouvoir être la grande dominatrice, je jalouse parfois mes supérieurs mais ne ferait rien contre eux. Je reste une femme indomptable, mystérieuse et possessive. En dehors du reste, je suis la femme provocatrice et médisante. Cependant, je reste solitaire et triste, je découvre de jour en jour beautés et merveilles, malheurs et pleurs. Quelque chose me tourmente, je n'arrive pas à savoir quoi ou qui.  

Signe particulier : Aucun.

Pouvoir magique : ϟ Télépathie / Collectivité (peut parler mentalement avec leur entourage. Certains contrôlent mieux leur pouvoir que d’autres et arrivent à ne parler qu’à une seule personne à la fois au lieu du groupe au grand complet. Dans le cas des Chevaliers d'Irianeth, un sifflement intense empêche les membres d'Enkidiev de comprendre quoi que ce soit de leur conversation entre eux.)
 ϟ Lévitation / Télékinésie (de base, des petits objets, pas trop lourd, sur une plus ou moins longue distance, et des objets lourds sur une plus courte distance.)
ϟ Rayon noir (rayon qui, en frappant son adversaire, lui enlève une partie de sa force vitale sans toutefois le tuer ou l'affaiblir d'un seul coup.)
ϟ Empathie (comprend, entre autres, les vagues d'apaisements. Ils peuvent ressentir la détresse de leur compagnon, rien de plus puisque ce n’est pas un pouvoir à l'état pur comme le possèdent les elfes ou les fées.)
ϟ Ressentir un danger imminent
ϟ Localiser quelqu'un ou quelque chose (en étendant leur champ d'énergie aussi loin qu'ils le peuvent.)
ϟ Cocon régénérateur (permet de reprendre des forces.)
ϟ Empoisonnement (au contact, une personne pourra faire boire à son adversaire son propre sang pour le rendre grandement malade.

Pouvoirs personnels >
ϟ Brouillard mystique : Ce sort crée une aire de brume. Les personnes prises dans ce brouillard ne peuvent voir ni à l'intérieur, ni à l'extérieur. Celles se situant en dehors ne peuvent voir ni à l'intérieur, ni au-delà.
ϟ Soin curatif : Permet de soigner une personne lambda, il faut un temps d'incantation. Orael met sa main au dessus de la blessure, une lumière jaillit et son pouvoir cicatrice les blessures.
ϟ Charme : Ce sort d'illusion est très utile aux séducteurs puisqu'il l'entoure d'une aura qui le fait paraître encore plus charmant qu'il ne l'ai, et sa rhétorique plaît à tous et à toutes, qu'il soit noble ou mendiant.

II.
Royaume d'origine :Irianeth
Royaume de résidence : L'Empire

Préférence sexuelle : Hétérosexuelle
Statut : Célibataire

Ce que ton personnage aime : Son destrier du nom d'Hélios, ses dagues, so armure unique, ses cheveux couleur jais, l'Empire. Bien évidemment, Orael aime le contact physique. Elle apprécie l'écriture et la lecture.
Ce que ton personnage n'aime pas : Les chevaliers d’Émeraude, elle ne veut pas les voir. De plus, elle déteste qu'on s'approche un peu trop près du dirigeant de l'Empire. Orael n'aime pas les personnes qui se plaignent tout le temps ou qui hurlent pour rien.

Talent(s) et compétence(s) : En tant que garde du corps, Orael a décidé de devenir une vraie battante et d'apprendre l'art du combat. Plutôt qu'une épée, qui est une arme traditionnel, la jeune femme a décidé d'utiliser des dagues. Une dague reste plus souple et plus rapide pour asséner des coups qu'une épée. Son armure n'est pas totalement faite de métal et lui laisse une grande liberté pour ses mouvements. (réf : ICI

Faiblesse(s) et phobie(s) : La peur de perdre la raison suite à un échec au combat mais également d'être destituer de son poste. Sa faiblesse réside dans son amour pour l'Empire. Ne la cherchez pas ou vous vous brûlerez les ailes.


III.
Relation(s) : Ma mère et mon père sont les êtres les plus chers à mon cœur. Ils sont l'amour et la tendresse dont j'ai besoin. J'ai également une petite sœur de quinze ans qui vit à leur côté dans notre hameau. La famille est pour moi très importante et grâce à eux, j'ai pu aller au bout de mes rêves. Je leurs dois énormément.

Oshura, un homme que j'ai rencontré lorsqu'il venait chercher une commande à mon père. J'en suis tombée sous le charme et désormais, nous avons une amitié incroyable. Nous nous connaissons par cœur et notre situation est très ambiguë.

Shanahan, l'homme pour qui je serai le bouclier et la protection. Nous avons vécut deux années ensemble et je lui prouverai chaque jour que je suis digne de confiance et que personne ne pourra le toucher tant que je serai là. Une âme sœur ?

Histoire : Une mère tisseuse et couturière. Mon père travaillant en tant que forgeron. Deux êtres totalement opposés, l'une délicate et l'autre avec un caractère fort et une puissance de barbare. Ils ont eu une enfant qu'ils nommèrent Orael. Je suis celle qui a illuminé leur vie, leur a donné amour et tendresse tandis que je vivais dans un village assez côté. Ma mère m'enseignait l'art de la couture et du tissage, je portais des robes et autres vêtements fabriqués par ses soins. Mon père aurait aimé avoir un garçon mais cela ne changea pas le fait qu'il m'apprenait son travail. Je pouvais le regarder une demi-journée, m'amusant à le voir taper avec son marteau sur la lame encore chaude. Ma mère était très cultivée et m'apprenait des bases. Nous avions également des maîtres qui nous contaient les grandes Histoires d'Irianeth mais aussi l'écriture et la lecture. Nous vivions dans une petite maisonnette charmante, où il faisait bon d'y vivre. Il faut dire que je songeais déjà à mon avenir étant plus jeune, me demandant si je continuerai à faire comme mère ou bien si je travaillerais les armes. Ma jeunesse était équilibrée et je n'avais pas de problème avec les autres enfants. Au contraire, j'étais cette douce jeune fille aux cheveux noirs de jais et à la peau de porcelaine. On connaissait la réputation de mes parents, on n'osait point m'approcher de peur d'éveiller la colère de mon père. Néanmoins, je réussissais à me faire quelques amies qui avaient des passions différentes des miennes. Plus tard, je compris qu'elle cherchait simplement à avoir ma protection et je m'en suis détachée. Je ne voulais plus vivre comme une protégée, je souhaitais montrer qu'en tant que femme, je savais me défendre sans l'aide de mes parents. A l'âge de dix ans, je réfléchissais à un moyen de prouver que je n'étais pas qu'une petite fille sans défense. Seulement, ce n'était qu'un beau rêve puisque j'étais toujours sous la tutelle de mes parents. A l'âge de treize ans, j'eus une petite sœur. Elle demandait beaucoup plus d'attention que moi, une impression d'être mise à l'écart du à cet heureux événement.

Les années passèrent sans encombre jusqu'au jour où un homme incroyablement charmant dans une belle armure se présenta à mon père dans son atelier. Il faut dire qu'à l'âge de seize ans, les hormones me travaillaient et je n'avais point trouvé d'homme qui pourrait me satisfaire. Je me tenais à quelques mètres de là, les observant avec discrétion. Il voulait savoir si sa commande était prête. Mon père lui tendit un long morceau de lin avec un objet à l'intérieur. Je ne saurai dire s'il s'agissait d'un garde ou d'un Seccyeth. Peut-être même un homme qui travaillait au palais royal. En tout cas, j'étais curieuse et lorsqu'il paya le prix, je le suivis le plus loin possible. S'arrêtant pour monter sur son destrier, il regarda dans ma direction. Un long silence, je m'étais stoppée net dans ma progression et les mains jointent, j'attendais quelque chose. Un ordre, un geste de la main mais rien. Alors je pris mon courage à deux mains et me poste à un mètre de sa personne. Grand, des cheveux bruns, un visage de marbre avec un regard mystérieux. Sans timidité, je lui demandais qui il était. Son regard s'illumina et je vis des dents blanches bien soignées, des lèvres parfaitement dessinés, un homme presque parfait avec une voix grave. Il déclara être un garde royale, le contenu était tout simplement une épée travaillée avec soin et avec une lame assez spéciale, faite d'un matériau unique. Je l'écoutais attentivement, je tombais sous le charme. Je désirais monter avec lui mais je ne pouvais pas partir d'ici. Je lui demandais quand est-ce qu'il pourrait revenir, si il pourrait m'apprendre quelques petites choses sur la forteresse et sur son métier. Il reviendrait peut-être ou jamais et parti l'instant d'après.

Dix-huit ans, ma sœur en avait cinq et mes parents continuaient leurs activités. Ils vieillissaient eux aussi, je possédais de beaux vêtements et le jour de mon anniversaire, mon père m'offrit une paire de dague. Magnifiquement travaillée, quelques symboles comme la confiance, la loyauté et le courage. Il avait eu vent que je désirais devenir une femme forte et qui sache se défendre. Ils m'ont payés un instructeur pour le combat rapproché. Ils avaient peut-être entendu mes prières le soir ou avait lu dans mon journal mais rien ne me faisait plus plaisir que cette nouvelle. J'apprenais à manier la dague contre différentes armes. Mon précepteur utilisait les dagues, les épées de toutes tailles mais également des lances. Je tentais de faire quelques essais avec l'épée mais le pommeau était bien trop lourd et j'avais besoin de pouvoir me mouvoir efficacement. J'avais quelques armes de jet. Ces années passaient rapidement, le garde royale revint nous voir. Il était toujours aussi beau qu'il y a deux ans. Alors qu'il prenait une commande, je vins vers lui et discutais de ces dernières années. C'est alors qu'il me fixa un moment sans rien dire et demanda à mon père si il pouvait m'emmener à la forteresse pour évaluer mon potentiel. Je commencerais en tant que garde dans la forteresse. J'étais motivée et cela m'aiderait à montrer qu'une femme sait se battre et défendre le royaume. Ma mère était très inquiète et mon père me fit un regard de travers mais avec un soupir, il ordonna la permission. Je devais avoir dix-neuf ans lorsque je quittais le domaine familial pour rejoindre la garde. J'étais une nouvelle, je devais tout apprendre de zéro. C'est ainsi qu'on me forma.

Année après année, je recevais des colis de ma mère avec de jolies robes ou des coiffes. Mon père m'envoyait une lettre également, ils allaient bien ainsi que ma petite sœur. Les temps étaient durs, j'apprenais à me faire chambrer et parfois martyrisé par les plus vieux. Certains me sous estimaient et d'autres m’encourageaient. Je n'avais pas tellement la possibilité de voir tout les gens de la forteresse, nous avions nos propres chambres dans un lieu précis. Un soir, je sortais faire ma ronde lorsque je surpris un homme d'une grande prestance. Je connaissais les histoires à son sujet, quelques passages de sa vie mais également son nom. Shanahan. C'était bien la première fois que je l'observais d'aussi prêt. Il était avec un enfant, peut-être le sien ? Son visage et sa gestuelle étaient gracieux, je ne savais pas pourquoi mais il m'attirait comme un aimant. Je portais la tenue des gardes avec un heaume, je l'admirais du coin de l’œil lorsqu'on me tapota l'épaule pour me dire de retourner à la garnison pour me reposer. Une pensée me hantait désormais.

Jusqu'à mes vingt-cinq ans, j'étais dans la garde et réussit à passer au dessus. On me demandait ce que je voulais faire, je désirais être la garde du corps de l'empereur et de devenir chevalier d'Irianeth. Des petits sourires en coin et des rictus sur les lèvres, on ne savait pas si il fallait rire ou le prendre au sérieux. Pourtant, depuis que je suis ici, je crois que ma vocation est d'aider et de servir de bouclier à une personne. Je voulais protéger l'empereur, quitte à périr. Je désirais monter en grade, prouver que j'existe et de monter mes compétences au combat. Je gardais avec moi ces dagues que père m'avait offert. Quelques semaines plus tard, j'eus une entrevue avec Shanahan. Quel moment de stress mais tout allait bien. Je restais confiante et adroite dans mes gestes, j'étais dans cette vieille armure qui sentait la sueur. Le temps passa lentement une fois l'entretien terminé, je me sentais névrosée tandis que je faisais les rondes habituelles. Il ne se passait pas grand chose alors je décidais d'aller voir un garde royal et de faire un duel amical. Vous ne devinez jamais sur qui je suis tombée … L'homme qui m'a engagé ici. Il me tendit la main comme pour un accord et nous nous régalions de pouvoir en découvre l'un avec l'autre. Armée de mes dagues et de mon équipement, nous commencions notre aventure. Nos liens se resserraient, nous étions deux danseurs qui frappaient à grand coup nos aiguilles. Des petits éclats métalliques et des bruits stridents raisonnaient dans la cour. On nous regardait, des gens s'approchaient. On criait nos noms, nous nous amusions jusqu'à ce que tout d'eux nous arrivons à nous mettre la lame sous la gorge. Beau combat.

J'avais une relation ambiguë avec ce garde royale prénommé Oshura. Nous étions amis et à la fois, on se demandait si nous ne pourrions pas être plus. Je lui faisais part de mon envie pour devenir la garde du corps de Shanahan. Il parlerait sûrement de moi et de mes talents au combat à l'empereur. Je n'avais toujours pas reçu de réponse depuis mon entretien et je commençais à croire que je n'y arriverais pas. C'est vers mes vingt-six ans que je réussis à m'approcher de l'empereur. Je commandais une armure spéciale avec l'argent que j'avais économisé ainsi qu'une nouvelle paire de dagues et d'armes de jet à mon père. Le tout arriva rapidement et je devins la femme vipère. Rapide pour vous planter mes dards dans votre chair, légère et pleine d'ambition. Oshura était devenu assez distant sans que je ne sache pourquoi, je ne le voyais que rarement. Tandis que je me rapprochais de plus en plus de Shanahan, celui pour qui mon regard c'était posé la première fois lors d'une ronde. Désormais, j'étais son garde du corps. Je restais proche, parfois sans parler mais l'écoutant toujours, répondant quand il fallait et prête à le défendre si nécessaire.

Aujourd'hui, j'ai vingt-huit ans et je me sens revigorée. J'ai atteint mon objectif. Les moqueries sont terminées, on m'a vu grandir et apprendre au sein de la garde. Mes parents m'envoient des lettres, je vais les voir lorsque j'en ai la possibilité. Ma petite sœur a quinze ans et se porte très bien. Elle est heureuse d'avoir une telle famille et espère pouvoir être comme moi plus tard. Je lui sers d'exemple et cela me rend fier bien que mes parents n'étaient plus trop présent pour moi lors de sa naissance. Oshura est revenu vers moi, nous nous connaissons quasiment par cœur mais mon cœur est encore difficile d'accès.

Ambition(s) / Intention(s) : Orael est une femme compétente qui ne cherche qu'à servir de bouclier pour le dirigeant de l'empire. Une femme sait se battre et elle n'en démordra pas moins. Protégeant le royaume et la personne la plus importante de l'Empire.

Fonction : Garde du corps  de Shanahan & Chevalière d'Irianeth.


IV.
Âge : quel âge as-tu ? 22 ans
Compte : Principal
Autre personnage : Aucun
Comment as-tu connu le forum ? : Par facebook.
Ce que tu en penses ? : Très beau et j'espère pouvoir m'intégrer dans ce monde :).
Un dernier mot ? : J'adore l'avatar de Shanahan ~




Revenir en haut Aller en bas
EMPEREUR NOIR
{ IMMORTEL D'IRIANETH }
avatar
Ven 5 Sep - 9:10
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Bienvenue sur le forum !
Avant tout, comme le nom de mon message l'indique, bienvenue sur le forum ! Je suis heureuse de voir qu'un rôle t'intéresse dans l'empire (bientôt, Enkidiev sombrera!) ♥️

Je t'ai envoyé un petit MP en lien avec ce que nous avons brièvement discuter sur Facebook. Bonne rédaction ! =)
Royal love
Shana xxx
Revenir en haut Aller en bas
MAGICIENNE D'ÉMERAUDE
{ INTENDENTE D'ÉMERAUDE }
avatar
Ven 5 Sep - 20:54
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Présentation acceptée
Ce n'est qu'une formalité car je crois que Shanahan t'avais dit que tu pouvais commencer à poster... mais cela doit être fait, alors... ^^

Bienvenue parmi nous ! :)

▬ Alysanne, administratrice
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Orael Eylisif d'Irianeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ufile, le sorcier d'irianeth
» Zëva O'Hell d'Irianeth - En cours
» Leilah Ambrose d'Irianeth
» Douhbée d'Irianeth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue sur le forum :: ▬ Personnages d'Irianeth
-