Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Le début des réjouissances PV Rëysia

ÉLÈVE D'ÉMERAUDE
{ 3IEME GÉNÉRATION }
avatar
Mar 9 Sep - 14:49
Voir le profil de l'utilisateur



Ewen s'était complètement renfermé sur lui même. Depuis l'annonce du décès de sa deuxième sœur, il avait perdu le goût de la vie. Il arrivait même à se dire qu'il allait suivre ses deux sœurs sur les plaines de lumière si cela continuait. En même pas quelques mois, il avait perdu de membres de sa famille. Aujourd'hui, il était le dernier a pouvoir porte la couronne d’Émeraude et cela le panique littéralement, car a ses yeux cela était devenu une couronne de mort. Ses pensées noirs se sont  peu à peu enfoui en lui. Laissant un jeune garçon au visage ferme avec un poids bien trop lourd sur ses épaules.

Le jeune prince fut obliger de continuer à suivre ses cours pour devenir un bon monarque mais il du même redouble d'effort pour être à la hauteur des enseignements que les conseillers lui donner. La fatigue était présent pourtant ce qui lui manquait le plus était beaucoup plus futile aux yeux d'adultes. Mais ce qu'il voulait au delà de tout en ce moment était de jouer avec des personnes de son âgé, qui n'allait pas dire sans cesse : pauvre petit, il est tout seul. Il en avait marre de ne pas pouvoir courir, rire à plein poumon ou même dire des bêtises. Seul cela était bien compliqué.

Ewen était installé dans la cour intérieur, il avait tant bien que mal grimpe dans un des arbres qui bordait le petit jardin. Se frottant les mains, il observait le calme du jardin ou presque personne n'y aller. S'était un des endroits les plus calmes du château et s'était l'un des seuls ou on le cherche jamais. Malgré le calme paisible du lieu, il voulait que sa bouge. Entendre des rires d'enfant, des jeux de ballon, il débordait d’énergie mais n'avait personne pour dépense celle-ci. Finalement alors que le vent soufflait dans les feuilles de l'arbre, le jeune prince dit pour lui même :

-Qu'est que je peux m'ennuyer, vivement le moment ou je pourrais sortir de ce maudit château…

La mélodie de la nature fini par l’ennuie comme tout. Après avoir mit près de cinq minutes pour monter, il se mit en marche pour faire la descendre, ne sachant pas combien de temps il allait mettre pour descendre. Et ce coup-ci il espéra ne pas tombe comme il l'avait fait dans la foret de son royaume. Le souvenir le ramena alors à son épée qui s'était brisée pendant sa chute il y a quelques temps. Un cadeau précieux qu'on lui avait offert depuis bien longtemps et celle-ci lui manquait. Pendant sa descente, son pied râpa contre une branche et il fini la fin de la descente dans un bruit pas possible et dans de nombreux jurons.

-Que tu n'es pas doué…

Se massant la nuque, le petit roi se mit à vérifier s'il ne saigne pas ou même s'il ne s'était rien cassé. Après quelques minutes il se rendit compte que outre le gros trou dans sa tunique, il s'était sorti indemne de cette chute. Ewen se remit sur ses pieds et avanca sans faire attention vers la sorti.
Revenir en haut Aller en bas
ÉCUYÈRE D'ÉMERAUDE
{ 2IEME GÉNÉRATION }
avatar
Mar 9 Sep - 19:49
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Douce lumière belle journée !

La journée s'annonçait magnifique encore une fois. Il faisait de plus en plus beau c'est derniers temps c'était parfait. Et ques-ce-que l'on faisait lors d'une si belle journée qui faisait partie de celles ou son maître nous laissais se reposer ? La réponse venait d'elle même, on allait dans les jardins et on profitait le plus possible d'un temps radieux et d'une humeur qui l'était tout autant ! Car quand le soleil brillais mon sourire faisait le plus souvent de même, en fait j'étais souriante même lorsque le soleil ne daignais pas me réchauffer, mais sa présence ne faisait que me rendre plus joyeuse que d'habitude. Le soleil était le symbole même de la vie, de la joie et de la bonne humeur, tout ce que je désirais voir en somme toute. Ainsi voir le soleil briller dans le ciel annonçait toujours une bonne journée placée sous le signe de l'amusement et de la découverte !

Je souriais donc bêtement face à la fenêtre de la chambre que je partageais avec mon maître Lionel, il n'était pas encore très tard et ce dernier dormait encore profondément, il était amusant à regarder lorsqu'il dormait et c'était souvent un de mes passes-temps du matin lorsque je devais attendre son réveil pour débuter nos entraînements matinaux. Car même si il ne se levait pas particulièrement tard je me levais moi particulièrement tôt. Vu que mon esprit vivait dans une constante excitation face à tout se qui se produisait, ou même ne se produisait pas d’ailleurs, je ne dormais que très peu et me levais le plus tôt possible pour capturer la magnifique image qu'était le lever de soleil sur le château d'Émeraude.

Je sortais donc ensuite en trombe de la chambre pour allez au plus vite prendre mon bain. J'aimais tout autant les bains, car il y faisait chaud et que cette chaleur reposante me permettait aussi de prendre des instants de calme dans mon esprit où régnait un constant chahut. J'étais en repos, je pouvais donc me permettre de prendre mon temps pour me purifier, c'est ce que je fis en me laissant doucement couler dans les bains trempant jusqu'à mes cheveux. Je les aimais biens quand ils étaient trempés : quand je sortais ensuite le soleil se reflétait dans cette belle chevelure blanche dont j'étais pourvu. Cela faisait partie des belles choses de la vie que j'aimais contempler dans mes moments calmes… Aussi rares soient-ils.

Une fois mon bain terminer je passais en vitesse prendre quelques fruits aux cuisines avant de me diriger d'un pas rapide et décidé vers la cour, un sentiment de déjà vu planant dans mon esprit, je n'arrivais pas à mettre la main dessus mais il semblait que cette journée ressemble à beaucoup d'autres. C'était ennuyeux de se rendre compte de ça, il fallait changer les choses dans ce cas ! La routine était le plus grand ennemis de celui qui cherchait la découverte et l'amusement. C'est vrai il n'existait rien de plus ennuyeux qu'une routine, un acte que l'on répétait sans cesse à tel point qu'il perdait tout son sens. Et l'idée que mes jours de repos perdent de leur sens ne me plaisait absolument pas. Je réfléchissais donc à comment pimenter ma journée tout en marchant vers la sortie du château en croquant dans ma pomme.

J'étais dubitative sur le coup : en y réfléchissant bien il n'y avais maintenant presque plus rien que je n'avais déjà fais ici. Je connaissais les couloirs du château sur le bout des doigts et avait parcouru presque tout ses passages secrets, les jardins… Je les avais tant visité jours après jours que je pouvais presque nommer toutes les plantes et arbres qui s'y trouvaient, avec emplacements de surcroît… Je m'asseyais un instant pour réfléchir, qu'y avait-il que je n'avais encore jamais fait ? Il devait bien y avoir quelque chose non ? En réfléchissant je levais une tête boudeuse vers le ciel et eus une illumination. Je ne sortais quasiment jamais de l'enceinte de ces murs ! Bon, ce n'était pas vraiment un choix, mon maître et les autres membres de l'Ordre refusant de savoir une facétieuse gamine de douze ans à peine se balader hors du château par les temps qui courraient. Mais après tout ils n'étaient pas forcer de le savoir. Il suffisait de trouver un moyen de sortir avec la plus grande des discrétions et le tour était joué !

Je souriais maintenant à nouveau, et même encore plus qu'auparavant : j'avais trouver de quoi rendre ma journée aussi fascinante qu'amusante ça méritait bien de sourire quelque peu non ? Mais avant de me réjouir à ce point il me fallait trouver comment sortir avec discrétion. Mes pouvoirs me seraient probablement utiles sur ce point là. Ils me permettraient de passer les murs à un endroit où aucun garde ne pourrait voir mon escapade. Je réfléchissais à tout cela tout en me promenant dans les jardins par réflexe. Et c'est là que je rencontrais celui qui serait probablement mon compagnon du jour. C'était Ewen le futur roi depuis la mort de la regretté Esmae. Et il avançait vers moi sans même faire attention à ma présence. J'appuyais alors mon sourire et allait avancer de quelque spas moi aussi pour le stopper net dans sa marche.

- Bien le bonjour petit roi ! Je vois que je ne suis pas la seule à m'amuser aujourd'hui, en disant cela j'avais pointé du doigt le trou dans sa tunique mon visage étant devenu rieur. C'est bien, il faut qu'un roi sache s'amuser lui aussi ! Alors que dirais tu de venir avec moi hors d'ici jouer un peu ?

Bien sur que j'avais entendu sa complainte du haut de son arbre, il désirait tant que cela sortir du château lui aussi ? Eh bien pourquoi ne pas lui accorder ce plaisir ? Et puis c'était bien beau de sortir comme ça mais c'était bien plus amusant de le faire à deux. Il ne restait plus qu'au petit roi d'accepter ma proposition pour que l'on parte, s'il la refusait de toute façon je partirais quand même : derrière un massif de roses j'avais aperçu le coin parfait pour sortir : un escalier dérobé qui montait jusque sur la muraille. Il ne restait plus qu'à monter et à sauter de la muraille et hop ! Je me retrouverais de l'autre coté. Tout l'avantage de mon petit pouvoir personnel était qu'en plus je ne risquerais rien lors de mon saut. Un pur bonheur non ? Évidemment ce moment là il ne m'était pas encore venu à l'esprit que j'aurais un mal fou à faire chemin inverse mais bon. On faisait avec ce que l'on pouvait non ?

Pour le moment je fixais toujours mon futur roi toujours ce sourire confiant et doux aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
ÉLÈVE D'ÉMERAUDE
{ 3IEME GÉNÉRATION }
avatar
Dim 14 Sep - 15:55
Voir le profil de l'utilisateur



Ewen mettait un pied devant l'autre, son regard perdu sur cette végétation si parfaite. Tout le château était trop parfait, il fallait un brin de folie pour faire avance les choses. Pour éviter que toute ce quotidien devient long et sans aucun intérêt, ce qui était entrain d'arriver. Sans compte que le côté obscure de tout cela mais au final tout le monde allait mourir à un moment ou à un autre qu'il soit un simple paysan ou un membre de la royauté. Ses pensées s'arrêtent net ainsi que son corps qui marche comme un automate.

Son regard se leva du sol mort et sans vie pour se pose dans le regard la jeune fille remplie de viralité, de malice et de joie. Le petit roi resta un moment figé sans même respire devant elle. S'étant pas mal isolé du monde extérieur après la mort de ses deux sœurs, il fut complètement incapable de donner un nom à cette personne. Pourtant, il était capable de devine qu'elle faisait partir de l'ordre d’Émeraude qu'une de ses sœurs avait ressuscite avant de décédé. La jeune fille devait avoir facilement cinq ans de plus que Ewen, ce qui devait la faire d'elle une écuyère.

Le petit roi chercha le maître de celle-ci car en général, un écuyer était toujours dans l'ombre de son maître. Finalement personne n'arriva et le petit garçon couronne se mit à écouter attentivement les paroles de la jeune fille  restant silencieux. Bon s'il voulait garder son identité secrète cela était complètement rate. C'est vrai que depuis l'annonce qui était le dernier membre de la famille royale tout le monde le regardait quand il passait pour mieux chuchote derrière lui. Amuse ? Ewen eu besoin de quelques secondes pou comprendre ou elle voulu en venir puis les derniers mots de celle-ci resta dans sa mémoire. Sortir d'ici ? Le rêve…

-Comment on peut sortir d'ici, les gardes sont partout et ils ne font jamais laisse deux gamins dans le royaume ! Au faite je suis Ewen et je ne suis pas encore un roi…

Il aurait sa couronne au moment de sa majorité par contre il ne savait pas encore s'il allait pouvoir devenir un chevalier d’Émeraude vu que son trône l'attendait. Mais il avait bien le temps de connaître les réponses à ses questions, il avait encore plus de dix ans à attendre et à apprendre avant de devenir le monarque d’Émeraude. Ewen se concentra plutôt sur le fait de comment sortir de l'enceinte du château ou les gardes patrouillaient souvent. Alors que son esprit lui chercher une solution, il reprit la parole et demanda à la jeune fille :

-Au faite qui es tu écuyère d’Émeraude ? Je me rappelle pas que l'on sait déjà croisé au château.

Peut être par magie mais il n'était pas encore suffisamment bon pour qu'il ne se blesse pas, sinon il pourrait utilise son pouvoir de l'air pour vole dans les airs et passe au dessus des remparts épais de la forteresse. Il posa une nouvelle fois son regard dans celui remplie de vie de la jeune écuyère d’Émeraude  puis avec un très léger sourire sur ses lèvres le petit roi reprit la parole :

-Faut qu'on arrive à sortir avant la nuit sinon on va remarque notre absence et la balade n'aurait pas durer longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
ÉCUYÈRE D'ÉMERAUDE
{ 2IEME GÉNÉRATION }
avatar
Mer 8 Oct - 15:36
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:



Le petit roi était vif d'esprit ? Parfait ! C'était mille fois plus agréable de passer la journée avec des jeunes vivaces, et puis ils étaient bien souvent plus facétieux que les autres enfants lorsqu'ils avaient cette petite étincelle au fond d'eux. J'adorais les gens de ce genre, ils étaient tout ce que j'adorais chez l'être humain: joueurs, facétieux, joyeux... Ils étaient parfaits pour s'amuser en résumé.

Tandis que le petit roi parlait je me contentais de garder les bras croisé dans le dos et de laisser mon regard tranquillement se porter sur tout ce qui était dans les environs, plantes et arbres étaient les principaux attracteurs de mon attention. Car je ne pouvais décemment pas me concentrer quand les gens me parlaient, je risquais de rater trop de merveilles à fixer les gens, les évènements ne m'attendaient pas et je ne voulais en rater aucun dans ce monde. Alors si un papillon me passait sous le nez rien ne pouvais me retenir de l'observer et de tenter de le faire se poser sur moi. Je dit ça car ce fut exactement ce qui se passa. Et alors que Ewen semblait tranquillement se motiver seul à me suivre je tendis mon doigt vers le papillon jaune et rouge qui me passait devant et le fit se poser sur mon dit doigt. Et quand Ewen finit son court monologue je baissai ma main et laissait le bel insecte se promener librement sur mon bras tandis que je fixais à nouveau le prince un grand sourire aux lèvres.

Je restais ainsi un court instant, le temps que pris le papillon pour se poser doucement sur mon épaule. Puis je repris rapidement la parole pour rassurer la future tête couronnée.

-Aucun garde ne nous verra et nous serons rentré bieeen avant la nuit ! Je soufflais en vitesse avant de reprendre. En tout cas contente que tu sois volontaire pour me suivre on est partit !

Je ne lui laissa pas plus de temps pour réfléchir et le pris par la main avant de me baisser pour lui glisser rapidement.

-Hum... Quand je me met à courir tu t'accroche bien dans mon dos dac ? Mon maître me transformerais en hachis si il apprenait que le petit roi s'est blessé par ma faute ! Donc tu te blesse pas hein ? Promis ?

Then, let's go !

En fait je ne lui laissa pas le temps de me promettre quoi que ce soit... J'avais bien trop hâte de partir pour perdre le temps qu'il aurait pris à me répondre. Je me mis à courir le plus vite que je pouvais en fonçant droit vers les escaliers. Mais je n'avais absolument pas le temps de grimper les marches quatre à quatre. C'était trop long et puis assez peu amusant. Quand je sentis que le petit roi était bien agrippé à ma taille je me lançais dans ma petite gymnastique. Enfin petite, j'étais une athlète hors pair; mon agilité, ma taille fine et un pouvoir des plus dextre lui aussi en étaient pour beaucoup. Quand je fus à quelques mètres du mur je me lançais dans mon bond. Je sautais pour faire un salto mais m'arrêtais en pleine lancée pour appuyer lourdement mes mains sur le sol. Puis d'une simple pression sur le sol nous partîmes pour atterrir cinq mètres plus haut sur le mur. Pendant toute le durée du vol je riais comme une dingue, pour tout dire je n'avais encore jamais essayé cette technique et je le trouvais plus qu'amusante. La possibilité de me rater ? Aucune importance j'avais réussi !

Après ces, trop courtes, secondes de vol nous avions atterri sans encombres sur les murailles: aucun garde en vue comme prévu: Je m'arrêtais un court instant pour souffler, regarda vite fait si le petit roi était encore bien agrippé ,et en vie, puis repartit non pas vers les hauteurs mais le sol cette fois. Je pris un très court élan et me lança du haut du mur en mettant cette fois la pression de mes pieds pour sauter le plus loin possible. Ben oui, rien de plus amusant que d'avoir cette courte sensation de vol pendant quelques instants. Encore une fois je riais aux éclats tandis que le sol se rapprochait aussi vite que notre vitesse augmentait. La catastrophe n'arriverait pas car je connaissais bien mieux ce tour-ci que le précédent: amortir les chutes c'était ce que je faisais de mieux et il me suffisait de me lancer en avant tout en touchant le sol pour relancer une force magique et atterrir sans une égratignure dans un salto cette fois-ci aussi complet que parfait. Je me laissais encore rire quelque instants après notre arrivé hors du château avant de tourner la tête vers Ewen encore accroché dans mon dos:

-C'est bon rien de casser petit roi ? Bon maintenant on décampe vers la forêt avant que nos amis de la garde nous voient. Si on se fait attraper maintenant je suis bonne pour me coller pour crime de lèse-majestés moi ! Aller hop on descend de là et on me suis !

Je tournais de nouveau la tête vers cette superbe forêt qui nous tendait les bras attendant en souriant à pleines dents que mon futur roi ne daigne me lâcher les côtes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Le début des réjouissances PV Rëysia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au bout de la nuit ~ [PW NéoLéo / Ysia Fandeith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le royaume d'Émeraude :: Le château d'Émeraude :: ▬ Cour intérieur
-