Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

Soyez la bienvenue à Péridot! (pv Aisen)

REINE DE PERIDOT
avatar
Mar 23 Sep - 9:57
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Quelques temps avaient passé depuis la rencontre avec le Roi des Elfes. Tout c’était bien passé, il avait été agréable et nous avions pu discuter tranquillement. Suite à son séjour à Péridot, j’avais à nouveau songé à la bataille qui faisait rage entre Enkidiev et le Territoire inconnu, peuplé de ces êtres immondes. Mon but premier, en entament une rencontre avec le régent Elfique, était de créer un lien entre les deux royaumes afin de se soutenir mutuellement en cas d’attaque. Car selon moi, le continent serait bien plus fort si les royaumes qui le peuplent étaient soudés. Ce fut donc pour cette même raison que je décidais d’envoyer une missive au Royaume de Corail.

Ayant achevé d’écrire ma lettre, je demandais à ma femme de chambre d’envoyer un coursier à Corail afin de la porter. A nouveau c’était moi qui faisais la démarche pour unir des Royaumes mais ça m’était égal. Je tenais à protéger Enkidiev tout comme je protégeais Péridot.

- Envoyez cette lettre au Royaume de Corail, je vous pris. Elle doit arriver dans les plus brefs délais.

Elle partit en s’inclinant respectueusement. Me laissant ainsi dans mes songes et dans mes pensées. Suite à ma grande réflexion, je fis appeler mon Capitaine des Armées.

- Faites venir le Capitaine. Je dois lui parler.

Un garde partit le chercher et quelques instants plus tard les deux hommes entrèrent dans la salle du trône.

- Capitaine, dans quelques temps, je reçois la Reine de Corail. Nous allons certainement parler de la guerre qui a fait rage à Emeraude et qui ne cessera pas tant que cette sombre menace ne sera pas arrêtée. Pour ce fait, je souhaiterais que vous restiez avec nous durant tout le séjour de la Reine. Ainsi vous pourrez apporter votre avis en ce qui concerne les défenses à organiser.

- Il en sera fait selon vos désirs votre altesse.

- Ah! Avant que j’oublie, comment se passe la vie des villageois ? Je songe à aller leurs rendre visite dans les prochains jours. Cela fait bien longtemps que je ne suis pas allée les voir.

- Tout va pour le mieux, votre majesté. Ils sont très heureux et les récoltes semblent se porter au mieux.

- Merveilleux. J’irai donc les voir dans une petite semaine. Dites aux gardes de tourner, il y a trop longtemps que la même compagnie veille.

Il s’inclina et sortit de la pièce, à pas rapides et mesurés à la fois. Ayant terminé mes explications et puisque plus personnes ne semblait me demander, je décidais de partir en direction des terrains d’entraînement et demandais qu'on me prépare Excelsior. Décidant de travailler l’assaut à cheval.

Quelques jours plus tard, je reçu la réponse de la Reine de Corail. Elle me disait qu’elle serait enchantée de venir découvrir Péridot et parler de cette guerre qui occupait tellement les esprits. Heureuse de cette réponse, je demandais à ce que tout soit prêt pour leur arrivée. Rien ne devait être laissé au hasard. Et pour ne pas avoir de malentendus, je demandais à ce que deux gardes aillent prévenir les patrouilles, qui veillaient sur les limites du territoire, de la venue de la Reine de Corail.

Quatre jours après la nouvelle, un groupe de gardes aperçut une assemblée de cavaliers venant de l’Ouest. Le chef de la troupe, par précaution, demanda d’une voix forte :

- Halte là ! Vous entrez sur les terres du Royaume de Péridot. Qui êtes-vous ?

Son cheval commençait à piaffer. Il avait hâte de partir joyeusement au galop, histoire de se dégourdir un peu les jambes. Mais le garde, lui, restait de glace et sur ses gardes prêt à envoyer son cheval au galop au moindre problème.


Ameno:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 27 Sep - 10:20




La lumière d'une bougie éclairait la bibliothèque de Corail tandis ce que la reine en profitait pour lire encore quelque nouveaux ouvrage qu'elle venait d'acquérir. Il était très difficile de décrocher la jeune femme de ses lectures depuis le décès de son père. Aisen avait réussi à combattre sa timidité quand elle était encore princesse et voyait souvent le peuple, mais depuis qu'elle était devenue la souveraine de Corail, peu de gens pouvaient se vanter de l'avoir vu. Renfermée dans son chagrin,il lui était bien trop difficile d'affronter la communauté qui l'avait choyé quand elle était encore une enfant. Sa mère qui avait vu sa fille plonger dans la tristesse avait reprit les rennes du royaume officieusement .

C'est donc pour ses raisons que le coursier chercha Aisen et non sa mère. Il la trouve comme à son accoutumée sur le banc devant sa table à étudier un parchemin. Elle ne leva la tête que quand elle perçue son souffle et le regarda droit dans les yeux. Ses yeux marron scrutent le nouvel arrivant et pour la première fois depuis longtemps la reine prit la parole.

-Que me voulez-vous ? Il est tard et j'avais demandée à ne pas être dérangé.

La reine se leva du banc. Debout sa carrure était plus imposante, quoique imposante n'était pas vraiment le mot. Aisen ne s'alimentait plus vraiment rendant sa peau blanche et ses cheveux blonds presque sans vie. Ce qui la fessait ressemblait avec sa robe noire, à une apparition. La jeune femme ne s'en était pas vraiment rendu compte, ne voyant personne, mais quand elle vit la tête blafarde du coursier, elle commença à se poser de multiples questions. Ne voulant pas le brusquer plus qu'elle ne l'avait fait avec sa voix glaciale et son apparence, elle attendit sagement que le coursier parle ce qu'il fit en balbutiant

-Vous êtes la reine de Corail et je me devais de vous donner la requête de la reine de Péridot, Votre altesse.

Aisen se força à sourire et prit la requête des mains du coursier avant de se décider à le congédier.

-Je vous remercie de votre prévenance, monsieur. J'aimerais désormais pouvoir lire cette missive, Seule.

Le coursier ne demanda pas son reste et laissa la reine sombre comme elle lui avait demandé. Elle se rassit et lu la missive. Étrangement ,les mots d'Edanna ravivèrent les envies profondes d'Aisen d'honore les souhaits de son père, d'être une reine exemplaire et dévouer à son peuple. Elle prit la missive et en écrit une à son tour où elle énonça qu'elle serait ravie de venir dans les jours qui arrivaient et qu'il serait temps de parler de ce qui se passait sur Enkidiev. Sa lettre finie, elle décide de la remettre à son meilleur cavalier le lendemain matin .

La souveraine se leva et se dirigea vers ses appartements pour se préparer à son nouveau départ. C'était son premier voyage hors des contrées de Corail et sans le vouloir vraiment, elle l'appréhendait plus qu'elle n'aurait dû. Le soleil arrive bien vite et Aisen se rendit dans l'écurie pour demander au cavalier d'aller remettre la missive à la reine de Péridot.

Une fois cela fait la reine décida qu'il était tant que son deuil se termine et qu'elle reprenne le royaume en mains, elle convoqua sa mère dans ses appartements pour savoir ce qui s'était passé durant son absence. Aisen l'écouta attentivement et décida que lors de son retour, elle rendrait visite au peuple, mais pour le moment, elle se devait de redevenir la jolie reine qu'elle aurait dû être. La jeune femme remercia sa mère puis une fois celle-ci partie, elle plongea dans ses bains privée pour redonner de l'éclat à ses doux cheveux blond.

Vêtue désormais de sa magnifique robe violine, la reine avait reprit quelques couleurs grâce à sa décision et à son bain, elle se dirigea donc vers l'endroit où son capitaine des armées était pour lui demander de préparer leur départ pour le lendemain matin à l'aube. Surprit, il n'en montra rien et lui répondit que 10 de ses soldats et lui-même seraient près. Ravis de cette nouvelle, elle le laissa à ses affaires et alla à son tour préparait son départ.

Le chemin n'avait pas été long, mais quatre jours avec ses soldats cela faisait long surtout qu'elle avait vécu recluse pendant un certain temps. Elle chevauchait avec aisance sa jument se préoccupant peu du paysage quand la vois du soldat lui parvient. Entourée de ses gardes, la laissèrent passer pour qu'elle puisse découvrir qui leur parlait et lui répondre .

-Je suis Aisen, Reine du Royaume de Corail. Monsieur, Votre reine m'a invité.

Elle se tue et regarda de loin, le garde qui lui avait posé cette question, attendant un geste, malgré son rang, qui lui permettrait de rentrer dans le royaume de Péridot.
Revenir en haut Aller en bas
REINE DE PERIDOT
avatar
Dim 28 Sep - 11:48
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


-Je suis Aisen, Reine du Royaume de Corail. Monsieur, Votre reine m'a invité.

Le garde, inclina la tête respectueusement sans stress. Il faisait son travail, il était donc normal de sa part d'être froid et rude. Il avait la protection d’un royaume sur ses épaules. Il savait qu’il aurait le soutien de sa reine si la régente de Corail aurait quoi que ce soit à lui reprocher. C’est donc avec aplomb qu’il lui répondit :
 
- En effet, j’ai été prévenu de votre venue votre majesté. Je vous en prie. Dit-il en faisait reculer son cheval pour laisser passer la jeune reine. Deux gardes vont vous accompagner.
 
Il fit signe à deux gardes de les guider jusqu’au château, ainsi si ils se faisaient arrêtés par d’autre gardes, ils pourraient être protégés par ceux de Péridot. Le trajet se passa sans ennuis. Il y avait juste l’admiration des habitants qui étaient notable. Chacun se demandaient qui elle était.
 
Quatre jours avaient passé le moment où j’avais reçu la réponse de la souveraine de Corail. Et pour être honnête, j’étais un peu stressée. Je n’avais jamais reçu de personne royales. Je guettais de ma fenêtre, l’horizon. Comment serait-elle ? Est-ce que j’allais m’entendre avec elle ? Cette action était à double tranchant, car autant je pouvais bien m’entendre et une alliance serait tissée, autant ça pouvait mal se passer et Péridot serait en froid avec le Royaume de Corail. J’étais saisit du doute. Puis je me secouais la tête. Je ne pouvais plus revenir en arrière, le passé était passé.
 
Mon regard se posa sur les maisons des habitants de Péridot et une idée me vint à l’esprit. Et si je l’emmenais visiter les villages alentours ? Quelle bonne idée. Elle pourrait ainsi faire la connaissance du peuple. Puis cela permettrait aux habitants de connaître le visage de la reine de Corail.
 
Vers la fin de l’après-midi, un garde arriva dans ma salle du trône où je m’étais mise pour attendre mon invitée. Il s’inclina avant de parler.
 
-Votre Altesse, la Reine de Corail est arrivée.

- Fort bien. Veillez à ce que les affaires de la Reine soient transportées dans ses appartements. Et faites la venir.
 
Le garde s’exécuta et fit venir la reine dans la salle. Je me levais pour l’accueillir.

- Soyez la bienvenue à Péridot, Aisen de Corail. Je suis ravie de vous accueillir dans mon Royaume. Le voyage vous a-t-il été plaisant ?


Ameno, à mes côtés ne bougeait pas, elle était assise et regardait ma consœur avec intérêt. Sans doute se demandait-elle qui était cette jeune femme et ce qu'elle voulait. Je préférais garder un œil sur elle, il n’était pas question qu’elle s’énerve comme à Estolie.


Ameno:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Soyez la bienvenue à Péridot! (pv Aisen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion
» Bienvenue chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les royaumes d'Enkidiev :: Peridot :: ▬ Le château
-