Forum inspiré de la saga d'Anne Robillard
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .

un banquet?! (libre a vous de venir me rejoindre ou pas ^^)

SORCIÈRE IMPÉRIALE
avatar
Jeu 2 Oct - 18:38
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


*quelques jours avant la grande soirée*



Assise à mon bureau je lisais plusieurs ouvrage à la fois, ils étaient tous intéressant et traiter avec brio des différentes capacités physique des races connus à ce jour ainsi que leur habitat et autres. Je les dévorais tous, il était nécessaire que j'en apprenne davantage sur les race présentes sur Enkidiev et autres races qui pourraient être de potentiel ennemies, je devais connaitre cela sur le bout des doigts, pour moi bien sur.mes compère et les chevaliers avait déjà affronter Enkidiev mais moi non, je n'avais pas pris par à la dernière attaque, l'empereur m'avait trouver trop jeune sorcière, il avait pas tord je n'ai été déclarer sorcière impérial que depuis peu. Aussi je me préparé d'hors et déjà pour la prochaine attaque, je ferais mes preuves à ce moment la et tous devra être parfait, Talya et Danalieth sont bien plus âgés et plus expérimentés que moi, il faut à tous pris que le moment venu je montre que je peux être aussi douée qu'eux même si je suis bien plus jeune. Je regardais un instant par la fenêtre, je connaissais déjà par cœur la géographie et la hiérarchie d'Enkidiev, pour l'instant j'étais entrain de mémoriser les capacités de chaque race et ensuite je m'occuperais de leurs histoires.

Je soupira et me remis à prendre des notes, tournant ça et la des pages lorsqu'un bruit que j'entend très rarement retenti dans mon laboratoire, la porte. Étonnée je tourna lentement la tête vers la grosse porte en bois, allons bon qui a eu le courage de s'aventurer dans les profondeurs de la forteresse pour venir dans ma salle de torture. Lentement je me leva et me dirigea vers la porte et l'entre ouvris juste pour passer la tête, je regarda stupéfaite le serviteur apeuré qui se présenter devant moi.

-C'est pour?

Le pauvre serviteur balbutia quelques mots que je réussi à comprendre avant de partir en courant me laissant sur place complètement étonner par le message. Je mis beaucoup de temps à réaliser ce qu'il m'avait dit et lorsque l'information monta à mon cerveau juste deux mot réussirent à sortir de ma bouche.

-Un quoi?!


*jour du banquet*



Je me regarda une dernière fois dans le miroir, mes cheveux noir étaient relevée en un chignon dont s'échapper plusieurs mèches dont deux retomber autour de mon visage, un collier serre cou noir entourer mon cou assortie à de magnifique pendant aux motifs arabesques, j'avais fait faire une robe particulière pour l'occasion, le tissu noir était recouverte de plus noir sur la partie bustière de la robe, la parti basse quand à elle était simple, noir, longue derrière et courte devant dévoilant mes jambes sans pour autant que cela soit vulgaire et des talons simples.

Je respira un bon coup, cela allait être mon premier banquet, pour la première fois j'allais rencontrer les chevaliers et à vrai dire je ne sentais pas vraiment que ma présence était nécessaire après tous je n'avais pas participé à l'attaque mais l'empereur l'avait requise quand même.

Aussi dés que l'heure fut arriver je sortit de ma chambre un peu anxieuse et me dirigea vers la salle où se déroulerais le banquet, lorsque j'arriva la pièce était déjà bien remplit et il ne me semble pas que mon arrivé fut remarqué, je pris donc rapidement un verre sur un plateau en me disant que j'en aurais sans doute besoin de plus d'un ce soir, je regarda nerveusement autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
CHEVALIER D'IRIANETH
{ GARDE DU CORPS DE SHANAHAN }
avatar
Ven 3 Oct - 17:18
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Shanahan avait nommé Friedrich à la tête de l'ordre des chevaliers. Il faut dire que j'en avais même été spectatrice. Les jours s'ensuivaient mais ne se ressemblaient guère. Nous avions des charges, des obligations et des devoirs. Je me chargeais de rester et de protéger l'empereur, dont je me sentais réellement proche. Je ne m'attardais pas sur les quelques points à revoir pour ma garde robe concernant les prochaines festivités. Un banquet sera organisé au sein de la cour intérieur du château, beaucoup de chevaliers et de personnes haut placés participeront. J'hésitais à venir vêtu de mon armure ou bien prendre cette magnifique robe bleue aux bordures dorées. Peut-être intéresserais-je davantage l'immortel déchu avec son visage sombre et son regard noyé dans les souvenirs. Cet homme était sage bien que perdant parfois le contrôle de lui-même. Rien n'était facile, tout devait s'acquérir avec de la persévérance et de la patience. Alors en attendant, je profitais de ces jours heureux où nous nous retrouvions pour fêter comme il se doit le nouveau statut de Friedrich mais également le courage et l'honneur dont fait part les chevaliers et combattants d'Irianeth. Nous vaincrons Enkidiev, j'en étais certaine car nous avons des éléments importants au sein du royaume. L'empereur est craint et il sait sévir pour maintenir son peuple entre ses mains.

Je vivais dans un havre de paix, un petit hameau situé bien à quelques miles de la forteresse. Mes parents étaient des êtres dévoués à Shanahan et à l'Empire même. Je ne connaissais pas vraiment le mal ou le bien, nous avions nos habitudes et nos mœurs. Lorsque j'ai rencontré Oshura, je ne pensais pas que ma vie basculerait autant. C'est cette rencontre qui me permit de faire de moi ce que je suis aujourd'hui. Une femme forte, responsable et fière de se battre et de protéger son territoire. Je ne pourrais pas dire que ma vie ai été la plus merveilleuse qui soit, avec ces moments forts mais aussi de faiblesses. Cet événement va me permettre de reprendre du poil de la bête et espérer trouver un bon moyen de se faire apprécier, d'observer et d'entendre certaines histoires qui se déroulent en dehors de la forteresse. Je me sentais vivre, je respire à plein poumon. Je sais quelle coiffe je vais porter, quelle robe me sied le mieux et me montrer féminine. J'ai peut être de la force dans les bras, je n'en reste pas moins une femme avec des atouts !

Le jour est prêt, je me lève aux aurores tandis que cuisiniers et femmes de chambre préparent les couches, les plats, les tables pour cette journée exceptionnelle. Nous serions présents, fin prêt à féliciter Friedrich et admirer Shanahan. Je gardais une dague dans ma botte au cas ou, préférant rester non loin de l'empereur lorsque je le verrais. Dès qu'il est hors de ma portée, je sens une angoisse, mes mains qui tremblent et mes yeux cherchant du regard. Serait-ce une paranoïa ? Non, je ne crois pas. Simplement que l'immortel déchu est tout pour moi et qu'il m'a beaucoup apporté. Depuis l'incident dans la chambre du maître, je ne pouvais pas rester là sans rien faire. Je me rappelle de tout ce sang sur les murs, de ces pauvres jeunes gens qui ont accourus et sont morts afin de rejoindre leur défunt père. Irianeth n'est jamais sûr, c'est pour cela que je reste sur mes gardes, attendant et cherchant la moindre action étrange.




Revenir en haut Aller en bas
CHEVALIER D'IRIANETH
{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Mer 8 Oct - 20:13
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:





Un banquet... Quoi de plus futile qu'un banquet ? Mais après tout c'était bien là un bel exemple de l'excentricité de l'Empereur. La seule chose qui me dérangeait c'était que mon nouveau statut de chef du l'Ordre m'empêchait d'esquiver ce dit banquet auquel j'aurais biens souhaité échapper. Que pouvais bien faire un homme dans mon genre dans ce type de festivités superficielles où tous venaient mettre en avant leurs physiques et venaient se détendre autour de boissons et nourriture.

Et moi dans tout ce tumulte je n'ai aucun rôle à jouer, je me contente d'observer les gigues des hauts gradé impériaux dont je faisais partit sans m'y reconnaitre. Si j'avais de la chance Vaan se déplacerait au banquet et aura la bonté de me tirer de ce lieu qui promettait déjà de me tenir dans un ennuis formidable pendant de longues heures. Pourtant si l'Empereur avait réclamer ma présence je n'avais pas même à réfléchir. Même pour des choses aussi futiles jamais je ne me permettais de désobéir à l'Empereur, de part ma fidélité bien sur. Mais aussi car les colères de l'Empereur étaient devenus barbares depuis la perte de son impératrice. Et même moi les craignais plus que tout.

Si l'on ne nous demande pas notre avis alors festoyons...

Le jour du banquet arriva bien vite, malheureusement. Je me devais qui plus est de paraître pour une fois le moins repoussant possible, j'étais le nouveau chef de l'Ordre et les gens devaient avoir une sensation de respect à ma vue à présent. Mais pas ce respect terrorisé qu'ils me portaient actuellement, il me fallait donner une allure plus charismatique. Une allure de dirigeant d'Ordre plus que de chien pour résumer. Je me devais de sortir, au moins en apparence de ce rôle de chien qui m'était actuellement attribué d'office lorsque l'on me voyait. Car si cette image inspirait la crainte celle que je devais me forger, une bien belle métaphore dans mon cas, devais inspirer bien plus que la crainte à ceux qui me voyaient.

Je pris donc sur moi pour changer mes habitudes et de paraître moins effrayant et plus imposant pour une fois. J'avais pris le partit d'embellir mon armure: mon nouveau statut m'avait permis de la métalliser à outrance et surtout de ne pas me contenter du noir d'Irianeth. Maintenant mon armure portait aussi des décorations dorés qui me donnaient un aspect plus présentable. Je n'en voulais absolument pas mais je me contenterais de garder cette armure pour l'apparat et de me faire forger une nouvelle armure sobre pour le combat. Car je me sentais ridicule dans cette armure mêlant l'or et l'acier. J'avais l'impression d'être l'un de ces aristocrates Impériaux pompeux et inintéressant. Mais je n'avais pour le moment pas d'autre choix. Je me rendis donc dans la salle du banquet dans cet accoutrement, même si il me déplaisait force était d'avouer que j'avais gagner une sorte de noblesse de part le port de cet habit. J'avais pour ce banquet la même aura monstrueuse et froide qu'à mon habitude mais couplé à une forme de prestance qui rendait l'ensemble plus affreux encore que d'habitude. Je n'étais plus un simple chien mais un chien à que l'on avait forcé à imiter ses maîtres... Gagnant par la même occasion une partie de leur aura.

J'étais maintenant un homme de fer et d'Or toujours aussi froid et inexpressif. Et surtout silencieux, c'était e qui faisait tâche dans cette tenue si impeccable pour l'occasion. Je n'avais en aucun cas l'envie de parer mon masque de fioritures et il tranchait donc radicalement avec l'armure noble que je portais en ce moment même. C'était certainement pour cela que les membres de l'Empire déjà présent ne m'approchaient pas le moins du monde. Vu que je les terrorisais encore plus que d'habitude en prouvant que les rumeurs sur ma prise de galons étaient fondé. Mais de toute façon je n'étais pas là pour satisfaire ces idiots. J'étais là par ce que j'avais des ordres comme à mon habitude. J'avais ordre de venir et faire ce que je voulais tant que je me montrais... Déplaisant ma foi...

Je serrais mes mains gantés d'acier quand je reçu un message moqueur de Vaan qui avait réussi à échapper à la ''fête''. Ce fumier me laissait seul face à cette horde d'ignares et je devais en plus faire bonne figure ? C'était rare mais je me trouvais à la limite de l'exaspération. Et quand un serviteur failli me rentrer dedans à force de courir dans tout le sens il évita de peu une rencontre inopinée avec le sol. Une rencontre mortelle. Si je davais faire bonne figure je devais garder cette allure noble et impassible, et pour cela il me fallait trouver un de mes collègues télépathes avec qui je pouvais communiquer pour ne pas me concentrer sur la foule qui m'entourait. Je savais que beaucoup me regardaient et posaient des questions sur qui j'étais, ou plutôt ce que j'étais. Et au vu de leur faiblesse magique je ne pouvais pas même faire ''bonne impression'' comme l'avait demandé l'Empereur. Et ce fut à ce moment que je vis ma sœur d'arme Orael guetter autour d'elle.

Elle au moins était trop obnubilé par notre Empereur et sa sécurité pour se montrer ennuyante, et puis c'était rare mais il me fallait absolument communiquer avec un autre chevalier en ce moment. Je n'étais pas un homme d'apparat, j'étais un Homme fais pour l'ombre et le devoir. Je ne pouvais pas rester calme dans cette situation, elle ne me stressais pas, ne m'effrayais pas non plus c'était simplement qu'elle me laissait un arrière goût désagréable.

Je m'approchais donc de ma sœur d'arme et posa ma main ganté sur son épaule avant de la regarder droit dans les yeux. Pas froidement, cette fois mes yeux laissait transparaître une certaine forme de soulagement quand à sa présence. J'étais rarement soulagé de voir du monde mais là c'était impératif. Je n'avais aucune envie de supporter la foule seul pour le moment et encore moins cette ambiance nauséabonde.

*Jolie robe Orael. C'est bien rare de ne pas te voir en armure. Enfin...*

Je coupais la communication un instant pour regarder autour de moi, observer le faste et le luxe dans lequel nous baignions avant de reprendre sans regarder Orael cette fois.

*Enfin tu sembles au moins savoir profiter un minimum de l'instant toi. Même si tu reste encore trop anxieuse. *

Je me fichais bien de ce que je pouvais lui dire. Et je me fichais encore plus de ce qu'elle pouvais penser de mes paroles, le plus important était de détaché mon esprit de cette situation oppressante au moins quelques instants que je puisse ensuite me faire lentement au lieu et à la foule. Il me fallait surtout me faire à ma tenue de nobliau qui m'insupportait au plus haut point. Mais pour ça je ne pouvais rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
SOUS-CHEF DES CHEVALIERS D'IRIANETH{ 1ÈRE GÉNÉRATION }
avatar
Lun 27 Oct - 16:41
Voir le profil de l'utilisateur


Informations supplémentaires
Pouvoirs:
À respecter:
Vêtements et armes:


Elessar était tout sauf de bonne humeur depuis la mort de son âme sœur. Alors quand il entendit une rumeur puis la confirmation de celle-ci, sa colère qui bouillonnait depuis un moment failli exploser sur la personne qui venait de lui annoncer la nouvelle. L'empereur rigolait t-il ? Depuis quand il faisait comme à Émeraude. Il se relâchait ou il devenait plus stupide. Depuis qu'il était né, il n'avait vu qu'une unique fête celle du mariage entre Sarai et l'empereur.

Finalement cet événement devait se dérouler d'ici quelques jours. A son plus grand regret, ma présence était demande par l'empereur. Le chevalier d'Irianeth était tout sauf calme depuis ces derniers temps et il s’énerve pour un rien. Alors perdre son temps, dans un lieu sans aucun intérêt avec des personnes avec qui il n'avait pas envie passer du temps aller être un pure enfer.

Le chevalier fut complètement désespéré le jour du banquet. L'hybride ne prit même pas le temps de mettre sa cuirasse de chevalier et il n'avait ni l'envie d'opter les vêtements qu'il avait mit le matin même. Sa mauvaise humeur depuis la mort de son écuyère lui avait permis que personne ne vienne le dérange et il n'avait donc parler à personne. La seule personne qui s’était approcher de lui, pendant cette courte période avait rapidement fait demi tour face à son regard rempli d'obscurité. Elessar espère qu'on allait encore le laisse tranquille pendant la soirée et qu'il allait pouvoir vite file de cette soirée qui s'annonce sans aucun intérêt.

Son entre fut discrète comme toujours, il n'avait jamais aimer attirer l'attention sur lui. Les seuls personnes qui l’aperçurent détournes leurs regards, sachant très bien qu'il n'était plus de très bonne compagnie depuis que son écuyère était morte. Rien de très intéressant se produisaient sur les premières minutes dans ce banquet. Cela renforça son idée que cela était complètement stupide et aussi que cela était tout sauf en relation avec Irianeth. Elessar s'installa dans un coin retire de la pièce, ne cessant d'observer les personnes qui arriver ou ceux qui était déjà présent.

Finalement après de longue minutes il décida d'essai de noyer toute cette colère, sa peine dans l'alcool. Le chevalier n'avait jamais été quelqu'un a boire jusqu'à être soûle, il préféré largement se souvenir de la soirée mais, surtout il préféré garde des bons réflexes s'il y a avait un combat qui se déclenche. Mais aujourd'hui il en avait rien à faire. Elessar voulait simplement oublier et l'alcool semblait être la solution toute désigner. Il vida coup sec le premier verre pour être sur que l'effet soit plus rapide, puis il s'éloigna un peu gardant une bouteille avec lui.

-Pas si mauvais que cela…

Elessar rempli pour la troisième fois son verre et se mit à le sirote, alors qu'il sentait déjà les premiers effets de l'alcool sur son organisme. Une douce chaleur s'était emparé de lui mais il arrivait encore à retenir les effets secondaires de l'alcool donc il continua de boire son verre en se demandant combien de temps il allait mettre pour être complètement soûle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

un banquet?! (libre a vous de venir me rejoindre ou pas ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
» C'est fini .... [ABSOLUMENT LIBRE ne vous gênez pas)
» Un nouvel habitant. [sp Belgan, mais vous pouvez venir voir le truc les autres aussi ;)]
» Coucou, tu veux voir ma... oops ! [Killian Jones / Lansa Lake / demandez si vous voulez venir aussi]
» (N°9) Allô Houston, vous me recevez ? [Libre] {Alejo & Vinny first}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Territoires inconnus :: La forteresse :: ▬ Cour intérieur
-